PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bretteur sage comme une image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Le bretteur sage comme une image   Ven 18 Mai - 22:02

Flick Knife
Field Matthiew



Nom : Field
Prénom : Matthiew Franklin
Date de naissance : 26 mai
Âge : 18 ans
Groupe : Flick Knifes
Orientation : Hétérosexuel



Matt’ peut faire peur, Matt’ peut paraître gentil, Matt’ peut paraître être tout et n’importe quoi. Son visage est très expressif et c’est un fait, cependant ce visage expressif n’affiche que les sentiments que désire montrer le jeune homme. Des sentiments affichés sur un visage assez fin à la peau blanche et aux lèvres douces et rosées qui restent cependant celle d’un homme. Ce joli minois possède un œil gauche bleu comme l’océan tandis que l’œil droit est transparent possédant juste au-dessus une cicatrice souvent peu agréable à regarder. C’est pour cela qu’il le cache derrière un bandeau qui est cependant voyant, il ne veut pas qu’on oublie cette blessure et cette rage qui fait peur à plus d’un aujourd’hui. Il aime être craint, c’est surtout pour imposer le respect en réalité. Enfin bref, passons au reste. Le visage du chef des Flick Knifes est encadré de cheveux blonds très clair, tirant légèrement vers le gris qu’il a coiffé en une grande natte à l’arrière de sa tête tout en laissant des cheveux plus court allez à leurs bon bouloir.

Le jeune homme est assez grand, mais ce n’est pas un géant et il est assez loin de la carrure d’armoire à glace, en effet, il est assez finement musclé car il est plus centrer sur la rapidité que la force. Cependant ne croyez pas qu’il soit incapable de soulever la moindre chose, Matt’ sait très bien cacher son jeu. Quant au vêtement du jeune homme, ils sont bien loin de ceux d’un cowboy, une veste bleue uniquement fermée en un point au niveau du col laissant apparaître son ventre et son torse. Un pantalon noir et une sorte de ceinture spécial où on devine qu’il insert son fourreau d’épée et ses couteaux de lancer. Certains vous dirons que sa tenue fait plus indien qu’autre chose et la pierre bleu qui pend au du cou du jeune homme semble vraiment appuyer l’hypothèse.


 
Matt’ c’est un type calme d’abord et c’est en général tout ce qu’on sait sur lui, car on peut en savoir beaucoup d’autres choses sur lui mais l’on n’est jamais vraiment sûr que ce soit sa vraie mentalité. En effet, le jeune homme apparait différemment aux gens, il est très calculateur et donc afin d’arriver à ses fins, il va presque jusqu’à oublier son caractère d’origine pour que ses buts soient atteints. Cependant, qu’elle est ses pensées de base ? A la base le chef des Flick Knifes est quelqu’un de gentil et d’effacé, il n’aime pas attirer l’attention sur lui, de la timidité ? On peut dire qu’il y a surement un peu de ça. Mais malgré tout il n’a qu’un seul souhait, celui de protéger son groupe et surtout de remporter cette guerre grâce à pleins d’actions dans l’ombre.

C’est un bon chef, il sait montrer l’exemple et prouver les valeurs auxquels inspirent le groupe et de plus il est assez craint dans le pensionnat car sa furie furieuse fait encore des échos dans les couloirs, du coup il joue de cet argument pour calmer les choses quand ça commence à s'envenimer, si on le voit sortir son épée en général un silence commence à s’installer. Malgré tout, il ne se résoudra jamais à faire du mal ou à tuer carrément quelqu’un c’est quelque chose qu’il ne pourra jamais faire, même dans les pires des cas. Il est en quelques sortes pacifique, car pour participer à cette guerre il préfère largement employer les mots, une science qu’il maîtrise très bien, certains des mots qui sortent de sa bouche peuvent être le fruit d’une très longue réflexion. Vous pouvez parfois être impressionné.


Les frères Field ? Qui ne les connaît pas ?! De vrais cow-boys ces jumeaux ! Ah, il y avait le plus grand de quelques minutes, Daniel et bien sûr il y a Matthiew. Matthiew Franklin Field de son nom complet, un brave gars que voilà. Il a grandi tranquillement dans une ferme en bordure de la rivière White, sa complicité avec son frère était incroyable, on les confondait tout le temps, cependant on pouvait noter une certaine témérité chez Daniel et un calme admirable chez Matt’ qui faisait la différence entre les deux garçons. Au fond ce n’est pas de mauvais bougres ces gars-là.

La famille Field était connu comme une famille de bretteur et de lanceur de couteau incroyable à l’époque, cet art s’était perdu car le père des jumeaux n’avait jamais voulu apprendre à jouer de l’épée, cependant le grand-père des garçons était le dernier à respecter la tradition familiale et comptait la faire survivre grâce à ses petits-fils. Il n’y eu que Matt’ qui s’y intéressa, quand il vit son grand-père jouer de l’épée dans la grange un jour, il trouva ça magnifique, danser avec les lames, c’étaient tellement magnifique… Il fut donc le seul car Daniel eu alors plus d’attirance pour les armes à feu. Suivant donc les entraînements de son grand-père le soir, Matthiew put en apprendre beaucoup et il trouvait cela amusant et ne voyait pas ça comme une manière de se défendre, mais plutôt comme un art. Il allait malheureusement devoir apprendre que ce n’était pas qu’une danse avec des lames tranchantes…

Quand les deux garçons intégrèrent le pensionnat, ils se retrouvèrent au milieu de cette guerre entre les hommes et les femmes. Vu leurs caractères, ils rejoignirent les Flick Knifes dans cette lutte entre les deux sexes. Au fur et à mesure des années les missions s’enchaînèrent, cependant les garçons avançaient séparément dans le clan. Daniel favorisait les missions qui avaient une certaine ambition, mais qui étaient rares tandis que Matt’ s’employait nuit et jour dans de petits missions qu’ils faisaient fréquemment et qui faisait autant avancer les choses que celle qu’aimait Daniel. Ils arrivèrent finalement dans les plus gradés de leur groupe, ils avaient alors tous deux une chance de devenir chef un jour. Cependant quand le moment où le chef dû partir, il choisit Daniel, préférant la témérité au calme, le chef avait fait son choix et venait de donner sa place au frère de Matt’. Ce dernier était heureux pour son jumeau et c’est avec joie qu’il l’épaulait en tant que bras droit, une période tranquille.

Cependant la tranquillité ne fut pas de longue durée. En effet quelques mois après la passation du titre de chef, des coups de feux retentirent dans la cantine, un règlement de compte entre des gradés des Rifle Bullets et des membres des Flick Knifes avait éclaté, une histoire de paris étaient en cause. Daniel était intervenu pour calmer les choses menaçant les Rifle Bullets avec ses armes à feu, le jeune homme n’avait jamais tiré sur quelqu’un avec, cependant un bruit de coup de feu retentit dans la pièce et du sang coula du dos de Daniel qui s’effondra. Matt’ était alors arrivé avec son épée, qui avait toujours servie de menace, mais en voyant son frère ainsi inerte, il entra dans une furie presque meurtrière. Ce jetant dans le tas, il assena de violents coups à ces hommes qui venaient de faire du mal à son frère. Cependant il ne pouvait se résoudre à s’abaisser au niveau de ces brutes et donc il ne fit qu’utiliser le côté non tranchant. Malgré cela on parle encore du diable qui avait habité le corps du jeune homme pendant ce court instant et qui avait envoyé à l’hôpital au moins cinq gradés. Malheureusement ce combat lui avait coûté un œil, à cause d’un mauvais coup de couteau infligé par un de ces hommes.

Lui, s’en sortais bien, les ennemis aussi, cependant son frère n’avait pas cette chance car il était maintenant plongé dans un coma profond et on ne pouvait imaginer les séquelles physiques causé par la balle qui s’était figée dans son dos. Son frère ne pouvant assurer son rôle de chef, quand Matt’ revint au pensionnat il fut nommé chef des Flick Knifes, depuis ce jour, il bataille contre les femmes, afin de protéger les membres de son clans, mais aussi contre les Rifle Bullets, des brutes dont il n’a plus confiance. Mais il changea quelques peu les principes des Flick Knifes, ces derniers avaient auparavant le droit de tuer de façon non violente bien-sûr, cependant, pour le borgne, trop de sang avait coulé et donc il instaura la règle que plus personne n serait tuer par la main des Flick Knifes au risque de subir une terrible punition…


 

Surnom : Clownyfunny
Âge : 17 ans, heheheheheh
Comment avez-vous trouvé Whiteriver Town ? Je sais pas pouf comme ça
Un commentaire, une idée ? Géniaux le contexte et le règlement ^^
Maintenant, la question sur le discours du juge Simsons qui vous permettra d'obtenir votre titre de séjour. Quel geste fait le juge Simsons pendant l'intégralité de son discours ?
OK



Dernière édition par Matthiew F. Field le Mer 24 Déc - 2:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Le bretteur sage comme une image   Sam 19 Mai - 18:52

Chef des the Orchids



J'ai beaucoup hésité mais finalement je te valide XD
Tu as bien lu le règlement, donc tout va bien =)



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
 

Le bretteur sage comme une image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ๑ Alfie of Surrey ~ "Sage comme une image ? Mon oeil !" ๑
» Comment ça on bavarde ? On est sage comme des images ! | feat Susana Gray
» elle était sage, comme un carnage. ▬ suki
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» SAGE ☞ je veux pas du ciel comme royaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Aux portes de Whiteriver Town :: Le secrétariat du pensionnat :: Fiches des élèves :: Fiches reçues-