PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Farine, blé et sang [PV Matthiew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devlin Miller
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26
Localisation : Juste a côté de toi !

MessageSujet: Farine, blé et sang [PV Matthiew]   Ven 1 Mar - 22:35

Chef des riffle bullets

Une fois debout, hors de la chaleur de son lit, Devlin adorait se rendre a la cuisine pour embêter Joe et lui piquer au passage quelques gâteaux. Le vieil homme ne lui adressait jamais aucun reproche, enfin si mais il se contentait de les maugréer dan ssa barbe en le traitant de jeune irresponsable et mal élevé de surcroit. Bref, rien de bien méchant a vrai dire. Mais ce matin il n’avait pas de le temps d’aller voir son cuistot personnel pour se délecter de bons petits plats. Il n’avait pas le temps…façon de parler. Il n’était pas le genre de type a arriver à l’heure a un rendez vous, aussi important soit il bien sur. Il aimait se faire attendre, petit canaillou va. Finalement il dirigea sa grande carcasse dans les couloirs encore vides en ce début de matinée, les rares élèves présent jouaient des coudes pour s’assurer d’avoir une bonne place aux tables. Sans faire attention à lui ils parlaient des derniers événements de leurs pitoyables vies amoureuses ou scolaire, bref rien de neuf. Devlin bifurqua vers la droite pou s’engouffrer dans un couloir surmonté d’un important panneau « entrée interdite aux élèves ». Mais lui n’était pas n’importe quel élève. Il était le chef des Riffle, et c’était bien connu qu’il n’appliquait jamais les règles en vigueur.

« Salut Joe ! »

Le cuisinier lui lança un regard en coin tandis qu’il faisait mijoter des beignets dans une sauce brune et sucrée. Il ne tiqua pas quand le blondinet passa derrière lui pour attraper une tranche de jambon et un bout de pain. Et hop en deux bouchés il avait avaler son casse croute. Il était maintenant tant d’y aller. Il lança un bref salut en guise d’au revoir tandis que son destinataire grogna quelque chose que Devlin prendre pour un « bonne journée sale gosse ». Bref. Il remonta dans le hall pour sortir par la grande porte. L’air frais du matin lui emplit les poumons, finissant de le réveiller de sa soirée de beuverie. Mollement il se redressa et rajusta sa veste sur sa tête. C’est pas qu’il a froid mais le fond de l’air est un peu frais en cette saison, malgré le soleil qui pointait ses rayons en plein dans sa face. Pas le temps non plus d’admirer la beauté du paysage et des champs fleuris.

Tout en se dirigeant vers l’endroit du rendez vous il se mit a penser à ce qui l’avait conduit à se lever au aurore pour se rendre au vieux moulin. Car oui c’était bien sa destination finale. Cela faisait longtemps qu’il n’était pas là bas, a dire vrai il ne se souvenait même pas de ma dernière fois. Ha si finalement, quand il avait tenter de noyer ce morveux lors de sa première année. Ha souvenirs souvenirs. Cette simple évocation étira davantage le sourire sur ses lèvres. Quoi qu’il en soit ce n’était pas lui qui était a l’origine de cette entrevue, si il avait put choisir le lieu il aurait demandé le saloon ou tout autre endroit avec de la boisson à volonté. Non pas d’eau… Quel horreur ! Il aperçut enfin les ailes tournante un peu plus loin. A cette allure il y serait dans quelques minutes. Que venait donc faire Devlin par ici ? Une soudaine envie de moudre du grain ? Pas du tout. Rien de toute cela ! ON lui avait dit de venir alors il était venu. Ho bien sur il e doutait que cette petite réunion en aparté ne serait pas qu’une simple discussion banale. Surtout connaissant son camarade. Car oui Devlin ne se serait pas déplacé pour quelqu’un de moins important que lui. Matthiew F. Field lui seul mérité bien la peine de se lever au aurore pour se geler les miches dans un endroit perdu comme ça. Il se retrouva devant les marches de pierre, personne en vue…

« Piouf…Y a des claques qui se perdent de nos jours… Et la ponctualité alors ? »

Tu peux parler. Poussant un soupir il se cambrant pour éviter une rafale soudaine de vent. Un vent glacial et mordant. Réprimant un frisson il grimpa les escaliers et, avec toute la douceur qui pouvait le caractériser, fit sauter la porte d’un bon coup de pied. Ben ouais faut pas exagère il n’allait certainement pas attendre dans le froid. Ha dommage il avait oublier de prendre une bouteille d’alcool dans la réserve. Avec ça il aurait eut chaud.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Farine, blé et sang [PV Matthiew]   Mar 16 Avr - 9:13

Flick Knife

La dernière soirée avait été un échec cuisant pour les hommes du pensionnat, Matthiew était arrivé bien trop tard et du coup rien n'avait été contrôle et il s'était retrouvé à danser un slow de couteau avec la vipère qu'était Brandon. Donc il fallait prévoir pour le prochain événement, empêcher que toutes ces jeunes femmes n’aient de l'avance sur les clans masculins du pensionnat. Pour avoir un plan il fallait réfléchir, prévoir les coups de l'adversaire, penser aux plans les plus farfelus qu'il pouvait créer et surtout y trouver une parade pour appliquer son propre plan. Le borgne était resté des nuits cloîtré dans sa chambre à réfléchir, penser, noter. Mais surtout prévoir car pour l'anniversaire du pensionnat, il fallait faire savoir que les hommes aussi sont capables de bien des choses !

Ce matin-là, Matthiew avait fait parvenir aux oreilles de Devlin un message lui demandant de le retrouver au moulin dans la journée, pour cette action le chef des Flick Knifes avait besoin comme jamais de ces gros bras de Rifle Bullets. Mais après tout, il valait mieux s’allier avec eux, ils pouvaient servir à bien des choses, comme ce prendre les punitions du directeur Kingstone, être les bœufs qui chargent dans le tas et surtout ça évitait à ces fous furieux de ne mettre des bâtons dans les roues des plans du borgne. Un bon rifle est un rifle qui sait où est ça place, rien de plus et puis, ils voulaient la même chose après tout : la victoire face aux femmes du pensionnat !

C’est alors avec un large sourire que le jeune homme se mit en route pour le lieu du rendez-vous en matinée, l’air était plutôt frais mais ça ne faisait rien au jeune chef, il était tellement excité de faire part de son idée à ce cher Devlin. Peut-être le seul Rifle pour qui il avait de la considération et qui aurait peut-être pu s’appeler un ami pour Matt’. Cependant le sourire qu’arborait le borgne s’effaça quand il approcha du moulin, le chaperon rouge était là à l’heure en train d’attendre tandis qu’un léger retard ce faisait sentir dans la présence du Flick Knife, l’important c’était qu’il était arrivé après tout.

S’approchant de la masse de muscle qu’était Devlin, Matthiew fixa le jeune homme dans les yeux d’un air grave afin de donner le ton à la discussion et hocha la tête, ils pouvaient commencer à discutailler. S’adossant au mur du moulin, le borgne commença par exprimer le but de leurs présences ici par une façon assez énigmatique, il avait envie de faire jouer un peu le chaperon rouge des Rifle.

« Devlin, si je te dis ‘anniversaire du pensionnat’ et ‘lâché de taureaux’ à quoi pense tu ? Quelles fourbes et terribles visions te viennent à l’esprit ? »

Matthiew voulait titiller l’esprit du Rifle, ceci avait simplement pour but de le motiver, de l’échauffer afin qu’il soit totalement emballé par les propositions qu’allait émettre le Flick Knife même s’il se doutait que le personnage qu’il avait en face de lui allait surement accepter toutes ces mauvaises actions.

« On pourrait aussi ajouter le mot ‘feu d’artifice’ à toutes ces expressions, qu’en penses-tu ? »

Il avait prononcé cette phrase en arborant un large sourire exprimant tout ce désir d’actions des hommes qui étaient resté bien trop endormis ces derniers temps et qui avaient ainsi laissé un trop large champ d’action aux Orchids et aux Tulips. Mais ce temps était révolu, aujourd’hui, les hommes eux aussi allaient exprimer leur désir de victoire et cela au plus grand damne de la gente féminine du pensionnat qui allait s’en mordre les doigts.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Devlin Miller
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26
Localisation : Juste a côté de toi !

MessageSujet: Re: Farine, blé et sang [PV Matthiew]   Mer 8 Mai - 14:06

Chef des riffle bullets

Enfin il daigné se montrer. Bon d‘accord Devlin n‘était pas un pro du rendez vous a heure fixe, il pouvait donc y avoir des hommes qui comme lui aimait entretenir un peu de suspense et arrivé comme bon il leur semble, matez moi ce style les mecs, je suis en retard et j‘en ai rien a carrer parce qu‘ici le boss c‘est moi. Voila. Exactement ça ! Quoi qu‘il en soit Matt le borgne était finalement là et il ne perdait pas de temps. Rentrant directement dans le vif du sujet, pas le temps pour faire des plaisanteries. Bon sang il ne plaisantait jamais ou quoi ? Toutefois les premiers mots qui sortirent de la bouche de son cher et estimé condisciple le fit sourire. Si il voulait titiller sa curiosité il s‘y prenait bien dans tous les cas. Des images des plus saugrenus venaient se bousculer dans la tête du blondinet. Un anniversaire, de la joie, des gâteaux, des bougies…

« Continu Matt j‘ai l‘impression que tu tiens un truc véritablement énorme… »

Le mot taureau s‘inscrivit au fer rouge, ho oui décidemment il aimait beaucoup ce qui était en train de germer dans son esprit de malade. Pour un peu il entendrait presque les hurlements de douleur, de surprise et de consternation des élèves face à ces grands bovins venus tout droit des enfers pour ruiner leurs fête. Comme ce son était doux à ses oreilles ! Et que dire de « Feu d‘artifice » ! Un explosion de couleur, des gamisn bouches béantes qui faisaient des « oooooooooh ! » et des « aaaaaaaaaaaaaaah ! » et puis des « regarde la belle bleue ! » Et puis finalement plus rien. Parce que Devlin se doutait bien que ce n’était pas simplement une histoire pour faire jolie. Matthiew n’était guère en train de proposer une petite sauterie, enfin pas tout a fait dans le sens qu’il conviendrait.

« J’en dis mon pote que t’es loin d’être un total crétin dénué de sens de l’honneur. La dernière attaque de ses sales truies nous a porté un grand coup au moral, et je te parle même pas des retombés pour ma pomme avec cette fichue histoire avec le principal… »

Ho oui se venger, les faire hurler de douleur tellement fort que leurs cordes vocales allaient exploser, les faire tellement pleurer de tristesse qu’elles en resteraient vidées et puis finalement une fois à terre leur porter leu coup de grâce en les vidant de leur sang…non c’était peut être un peu exagérer. Encore que l’idée n’était pas tout a fait mauvaise.

« Mais le plan que tu a en tête demande beaucoup de discrétion et de savoir faire. L’anniversaire du pensionnat est certes un bon moyen pour détourner leur attention mais il ne faudrait pas qu’a cause d’un seul petit et ridicule pépin tout se casse la figure. »

Les bovins étant sujet a n’obéir qu’aux plus fort d’entre eux il faudrait pouvoir les conduire et les diriger sans causer de dégâts superflus et sans aucun bruit ou presque afin de ne pas attirer l’attention. Devlin était certains que son expérience en tant que vaqueros débutant pourrait sans doute être utile, mais auquel cas il lui faudrait aussi faire acte de présence…

« Il faudra que les éléments féminins le plus dangereux soient mises sous surveillance et qu‘elles n‘aillent pas gâcher notre soirée. »

Car c‘était le danger principal que présentait certaines cowgirls, Marilyn Brandon, Mary Jane Kins mais aussi cette peste de Mindy et il n‘était pas certains d‘être assez nombreux pour pouvoir toutes les contrôler.

« Cela dit tu peux compter sur moi et mes gars pour que tout marche comme sur des roulettes. Elles ont besoin d‘une bonne correction. »

Et d‘apprendre qui est le maitre ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Farine, blé et sang [PV Matthiew]   Lun 20 Mai - 14:04

Flick Knife

Matthiew bien adossé au mur souriait en observant ce cher Chaperon Rouge qui semblait carburer du cerveau comme jamais. Il avait au fond de son regard ces étoiles que les enfants ont quand on leurs annoncent qu'on les emmènent à la fête du village ou à un spectacle de marionnette. Sauf qu'ici les marionnettes étaient tout le pensionnat et ce serait les deux chefs masculins qui écriraient l'histoire de l'anniversaire de l'établissement. Le flick Knife arborait un fier sourire, cependant quand Devlin lui annonça qu'il était loin d'être un crétin, il fronça les sourcils, comment pouvait-il oser mettre en doute l'intelligence du jeune Field ? Bien sûr, il n'allait pas s'énerver, ce n'était pas le genre de chef, mais il le prenait assez mal, pour l'instant il valait mieux garder cela au fond de soi, Devlin n'était pas du genre à réfléchir avant de parler, enfin bref.

Il était en tout cas vrai que ce coup, il allait falloir le jouer finement, même très. Le but n'était pas de s'innocenter complètement, mais de faire douter le principal sur qui causerait le grabuge. Le Rifle Bullets ne pouvait se permettre une deuxième punition ça pourrait être terrible... Surtout pour leurs liens entre chefs, il commencerait à douter des capacités du borgne en tant que chef stratégique et ce n'était pas pour enchanter ce dernier qui aimait prendre les directives. Surtout que les Rifle étaient utile alors autant les garder du mieux possible !

Hochant la tête, il montra au blond qu'il comprenait ce que voulait dire ce dernier, il fallait mettre à l'écart les filles pour pouvoir agir librement, ça, il allait leur falloir une aide extérieur aux groupes... Mais qui ? Finalement, en claquant des doigts, Matt' trouva la personne idéale. Mais avant il fallait expliquer au chef qu'il avait devant lui.

« Bon alors voilà, tu n'es pas sans nier la relation entre Mary-Jane et Junior. Même s'il est un ancien Flick Knife je suis assez peu sûr qu'il nous soit toujours aussi fidèle... Donc voici mon idée, il faudrait quelqu'un de cette même génération qui serait toujours fidèle à son clan et qui pourrait interagir avec notre feu de joie sans éveiller les soupçons des groupes féminins ni de ce shérif inutile. Un type du genre surveillant si tu vois ce que je veux dire. »

Tel un diable, Matthiew affichait un air souriant à la fois terrifiant par ce sourire diabolique qui avait prit naissance sur ses lèvres,. Il était sûr que Devlin comprenait absolument de qui voulait parler le borgne, ce n'était pas réellement dur à comprendre, même pour celui qui préférait taper avant de réfléchir. Quoiqu'il en soit, tout le plan n'était pas exposé, il fallait garder en tête que ça n'occuperait pas les membres féminins gênants de la soirée, pour l'instant...

« Voici le reste de mon plan, je sais qu'il existe cette petite chapardeuse de Mindy, mais je sais aussi que Denshell et elle sont très proche tu pourra donc dire à ton cher ami qu'il va devoir la distraire comme jamais, limite lui laisser le temps de respirer.Bon maintenant Marilyn, je pensais à ouvrir une espèce de tournoi non prévu auprès de la direction de bras de fer, ça l'occuperait quand tu l'as défit, elle répond toujours, c'est très amusant par ailleurs. Quand à Mary-Jane je dois y réfléchir, il est assez dur de l'empêcher de fureter de tout côté si tu as une idée, je pense qu'il va falloir jouer dans la subtilité, c'est certains. Mais ce que je veux tout de même c'est que tu dirige les vaches j'ai eu vents de tes talents de dirigeant des bovins. »

Affichant un large sourire, le Flick Knife avait presque complètement exposé son plan, il y allait sûrement y avoir des débordements, mais le cas où le plan ce passe mal, il en parlerait plus tard, il voulait voir si Devlin était capable de trouver une solution là où il avait échoué, distraire la terrible Rose des Orchids était bien difficile. Mais en général on peut trouver des réponses chez les personnes auquel on s’attend le moins.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Farine, blé et sang [PV Matthiew]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Farine, blé et sang [PV Matthiew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Whiteriver Town :: Le moulin-