PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Ven 24 Mai - 10:56

Chef des the Orchids

Mary-Jane avait passé une nuit à la belle étoile. Le bâtiment des Orchids ayant prit feu, toutes ses affaires avaient brulées. Autrement dit pas de quoi se changer aujourd'hui. C'est avec son peigne d'armin qu'elle se préparait à aller voir Matthieu F. Field le chef des Flick Knifes. Le directeur avait prévu une cohabitation entre les deux clans. Jusque là tout va presque bien, dans le sens où plus on est près de ses ennemis mieux s'est. Cependant un souvenir douloureux risquait de rendre les relations plus complexe. Il y a moins d'un an, Mary-Jane avait eu la maladresse de surprendre le chef des Flick Knifes nu dans le lac White, et après des avances, elle avait refusé un rendez vous et provoquer les foudres de Field. La chef des Orchids ne voulait pas avoir une relation avec lui, à cause de leur clans, malgré ses sentiments, à vrai dire elle ne l'avait jamais oublié. L'idée d'être au plus près de lui était à la fois un supplice, et au fond, une joie.

Mais l'important pour le moment était d'organiser la vie commune entre les deux clans. Les Flick Knifes avaient des chambres et non pas un dortoir, ce qui supposait alors que les Orchids devraient partager leur chambre avec un Flick Knifes, rien de mieux pour connaitre les faiblesses et les défauts de ses ennemis. C'est résigné que Mary-Jane posa un pied à terre, attachant Midwest devant le bâtiment des Flick Knifes. Puis elle entra avec son air supérieur et son sourire confiant. Elle arriva dans le salon bleu, une pièce rectangulaire avec une cheminé, qui ressemblait étrangement au salon tea time à quelques détails près. La chef des Orchids croisa des jeunes Flick Knifes et leur demanda de prévenir leur chef de sa présence.

Pourriez-vous prévenir Field que je l'attend, nous avons un problème à régler tous les deux.

Mary-Jane avait employé un ton froid et un sourire faussement polie. Elle n'avait pas envie de faire d'efforts, la situation parlait d'elle-même, il ne fallait pas s'attendre à la joyeuse et courtoise Mademoiselle Kins quand on venait de détruire sa garde de robes. Ce n'était pas parce que les Orchids n'étaient pas violentes de nature qu'on pouvait les croire inoffensives.

Mary-Jane se posa près de la baie vitré donnant sur la rivière White, tournant le dos au à ceux qui voudrait lui parler. La chef des Orchids était de mauvaise humeur mais avait avant tout un but précis. C'est donc avec le sens des priorité qu'elle prenait la peine de s'entretenir avec un Flick Knifes.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 2 Juin - 10:54

Flick Knife

Le centenaire du pensionnat avait été un vrai succès pour les Dark Guns, Miller avait été un merveilleux vacher, le surveillant un très bon allié et surtout, les Black Roses de très bonnes victimes. Apparemment, il y avait eu des morts du côté Tulips tandis que les Orchids s’en sortaient avec un terrible problème, la garde-robe avait brulée. Cependant, petite zone d’ombre dans tout ça, mais qu’avait bien prévu Matthiew, le directeur avait décidé de faire en sorte que les femmes du pensionnat aient toujours un toit alors une cohabitation devait s’organiser… Les Tulips chez les Riffle et les Orchids chez les Flicks, ça promettait de grand moment, avoir ses ennemies sous la main était idéal et le borgne se doutait que Devlin en profiterait donc il n’allait pas avoir besoin de plans du jeune chef, ce qui promettait une certaine tranquillité à ce moment-là. Du coup, grâce à tout cela, on peut dire que Matt était de bonne humeur, souriant, il avait sorti un plan des chambres essayait d’organiser tout cela… Mais il hésitait, soit il mélangeait les Orchids et ses hommes ou bien il ferait des chambres spéciales Orchids et d’autres spéciales Flick. L’avantage de mélanger les deux étaient d’avoir des informations sur chaque membre féminin, le problème était qu’elles aussi auraient des informations sur eux…Après séparer chaque clan serait idiot, il ne profiterait pas d’une occasion et du coup la guerre n’avancerait pas…

Concentré mais toujours souriant, le jeune homme entendit qu’on frappait à la porte de sa chambre, levant la tête, il dit à la personne ayant frappée d’entrer. On lui annonça alors que Miss Kins le demandai au salon bleu. Elle ne s’était pas fait attendre, il fallait bien qu’elle vienne à un moment, il fallait prévoir cette cohabitation. Enroulant la carte des chambres et la mettant dans un rouleau, il sortit de sa chambre en reprenant un air neutre, le temps du sourire était passé. Il ne devait rien faire transparaître, Kins était comme un requin prêt à sauter sur chacune des expressions pour avoir des informations, avec elle il fallait faire preuve de prudence et de tact, ainsi que jouer avec les mots aisément. De plus la tâche était bien plus dur, malgré qu’il s’était écoulé pas mal de temps entre leur amour naissant et maintenant, Matt’ n’avait pas réussi à se l’enlever de la tête, elle l’obsédait et surtout, intérieurement, son histoire avec ce bon à rien de shérif le mettait hors de lui. Néanmoins, il fallait qu’il soit fort et concentré, il n’avait pas le droit à l’erreur avec elle.

Une fois arrivé sur la mezzanine, le chef des Flick Knifes chercha du regard la jeune femme, proche de la baie vitrée du salon bleu elle semblait regarder vers l’extérieur. Soupirant, Matthiew s’empressa de prendre une expression neutre et descendis dans le salon au mobilier bleu. Se mettant juste derrière elle à quelques mètres, le borgne se racla doucement la gorge pour se faire remarquer et il s’inclina devant la jeune femme tout en prenant sa main la porter à ses lèvres.

- Bonjour miss Kins, j’imagine que c’est un vent brûlant qui vous amène en notre demeure. Puis-je vous proposer de vous asseoir pour que l’on puisse discuter, à moins que vous ne préfériez rester debout à contempler le paysage ?

Il affichait un très léger sourire de politesse, en attendant qu’elle ne daigne répondre à sa question, il se redressa doucement et se demanda quand est-ce qu’elle allait annoncé la raison de sa venue, même s’il pensait savoir pourquoi elle était là, le jeune homme voulait en être sûr, avec une Orchid il ne faut jamais avoir de certitude. Elles surprennent tout le temps le pensionnat…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 4 Aoû - 10:40

Chef des the Orchids

Mary-jane était d'un tempérament très patient, le paysage qui s'offrait à elle derrière la baie vitrée, était désolant. Les ruines des bâtiments des Black Roses jonchaient le sol. Cette vue ne faisait qu'attiser sa rancoeur et sa haine pour les auteurs de ses crimes. Field ne fut pas trop long à venir la rejoindre, à quelques mettres, la chef des Orchids entendit le son roque de la voix du jeune homme. Mary-J. ne déniât pas poser son regard sur ce criminel. Elle se contenta de tourner son visage de trois quart pour suggérer poliment qu'elle écoutait.

Pour être tout à fait sincère ce n'était pas un signe de mépris de sa part, seulement, le simple fait de poser son regard sur le borgne, lui rappelait fatalement leur première rencontre au lac, et tous les sentiments qui y sont liés. La Lady avait beau être forte et prendre son rôle de chef des Orchids très sérieusement, ses sentiments étaient fragiles. L'épisode du lac White n'était pas anodin, il avait même un an après laissé des traces indélébiles dans le coeur de la jeune femme. Un désir sous jacent. Mary-Jane avait totalement conscience de son devoir, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle était devenue la compagne de Junior Simsons, le shérif. Mais lutter contre ses sentiments, face à Field était une épreuve bien plus cruelle que la perte de sa garde de robe et de son logement.

Bonjour miss Kins, j’imagine que c’est un vent brûlant qui vous amène en notre demeure. Puis-je vous proposer de vous asseoir pour que l’on puisse discuter, à moins que vous ne préfériez rester debout à contempler le paysage ?

Un "vent brûlant" ?! Cette fois, tous les scrupules de la belle furent balayés en un instant. Elle ne pensait plus du tout au lac White mais à sa colère, la colère de voir son ennemis juré la prendre de haut et se vanter royalement de ses méfaits. Field voulait la jouer provocation ? Il allait être servit ! Mary-Jane se tourna vers lui de ton son corps avec son sourire faussement poli. Il fallait se maîtriser et la jouer fine pour gagner contre cet homme.

Quel plaisir de vous revoir, les conditions ne sont pas les meilleures, toutefois nous avons aujourd'hui encore à faire ensemble.

Mary-Jane s'installa alors dans un des fauteuils bleus. Elle croisa avec élégance ses jambes, puis posa sur un de ses genoux des mains délicates. Son sourire devenait de plus en plus harmonieux, mais la tension de la discussion était palpable. Chaque mot résonnait comme une lame tranchante. Toutefois, grâce à son self-control, la jeune femme réussit à se calmer et à aborder le sujet avec intelligence et sans haine.

Les Orchids vont s'installer chez vous, il va de soi que nous attendons une hospitalité des plus respectable de votre part. Je propose donc des chambres mixtes pour permettre à vos Flick de répondre à toutes les attentes de mes Orchids.

La chef des Orchids n'y allait pas par quatre chemins, le temps pressait, le jour se levait et ses protégées n'avaient pas encore de quoi dormir.


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 4 Aoû - 11:57

Flick Knife

Un plaisir de le revoir ? Étrangement, même en tournant ça dans tout les sens, Matthiew ne savait pas comment elle pouvait éprouver du plaisir à le revoir. Une formule de politesse bien étrangement dite et seulement dite car il était clair, elle n'était pas « heureuse » de le revoir. Néanmoins, le borgne n'alla pas exprimer cette pensée et laissa donc la douce créature s'installer tranquillement sur l'un des fauteuils du salon bleu. Elle avait toujours des manières de lady que le chef des Flick Knifes admirait. Attendant qu'elle ai prise ses aises dans le fauteuil, le jeune homme s'installa à son tour dans un fauteuil à ses côtés et il déroula le rouleau du plan du pensionnat de son groupe pour y déterminer les choses décidées à l'avenir par les deux chefs pour leur cohabitation.

Une fois bien installé dans le fauteuil, les jambes croisées et le dos bien droit, Matt' écouta la proposition de la jeune femme en posant ses mains sur les accoudoirs avec un sourire. Elle était foudroyante d'intelligente, elle mettait sur le tapis les bonnes manières des Flicks Knifes ainsi que leur hospitalité, elle savait exactement où aller pour profiter de ses ennemis... Le jeune homme était fasciné par la chef des Orchids, elle était toujours aussi impressionnante dans ses paroles.

« Hé bien, on peu dire que vous n'y aller pas par quatre chemins aujourd'hui, je suis même étonné de l'audace dont vous faite preuve, ça me plaît, je dois l'avouer, mais comme nous sommes vous hôtes je crains que je dois considérez votre proposition comme une demande. Comme nous sommes désireux d'être de bons hôtes, je n'ai aucune objection sur ce projet de chambre mixtes, j'ai même amené ce plan de notre bâtiment pour que vous puissiez assigner les chambres de chacune de vos membres. Et je vais faire communiquer à mes membres l'importance de votre présence en ses lieux. »

Affichant un sourire courtois et qui se voulait amical, Matthiew essayait de montrer sa coopération avec la jeune femme, ils avaient fait griller leur habitation, il fallait bien les aider un peu après tout le mal qui leur à été fait.

« Je pense que cet attribution de chambre risque de prendre du temps et promet un certain amusement, puis-je vous proposer un rafraîchissement, thé glacé, thé, de l'eau ou tout autre chose ? »

Prêt à donner l'ordre d'aller cherche ces quelques choses, le borgne affichait toujours un léger sourire en attendant la réponse de la jeune femme, autant la mettre à l'aise, après tout elle allait devoir rester ici un moment autant faire en sorte que ça se passe bien et que la cohabitation soit la mieux possible. Et autant ne pas subir le courroux des Orchids de l'intérieur.

Quoiqu'il en soit ces attributions de chambre allaient être amusante, car même si Matthiew paraissait sérieux, il avait bien envie de jouer des tours à certains de ses Flick Knifes et de les laisser en tête à tête avec certaines Orchids... Tout en restant stratégique quand même autant la jouer à l'amiable, que aucun partie n'ai un avantage sur l'autre.


_________________


Dernière édition par Matthiew F. Field le Dim 4 Aoû - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 4 Aoû - 14:18

Chef des the Orchids

Mary-Jane commençait enfin à se détendre un peu. Le fait de penser à loger ses Orchids, la faisait penser à autre chose que le corps nu, sur lequel les gouttes du lac perlaient, de son interlocuteur. A sa connaissance, les Flick Knifes était quatre : Matthiew, Harley, Alastair et Maximilian. Les Orchids étaient aussi quatre : Mélissa, Ryan, Alexandra et elle-même.

Hé bien, on peu dire que vous n'y aller pas par quatre chemins aujourd'hui, je suis même étonné de l'audace dont vous faite preuve, ça me plaît, je dois l'avouer, mais comme nous sommes vous hôtes je crains que je dois considérez votre proposition comme une demande. Comme nous sommes désireux d'être de bons hôtes, je n'ai aucune objection sur ce projet de chambre mixtes, j'ai même amené ce plan de notre bâtiment pour que vous puissiez assigner les chambres de chacune de vos membres. Et je vais faire communiquer à mes membres l'importance de votre présence en ses lieux.

Vous êtes toujours aussi gentleman.

Mary-jane lui adressa un sourire amusé. Décidément, il la surprendrais toujours. Aussi impeccable que la Lady, une concurrence directe.

Je pense que cet attribution de chambre risque de prendre du temps et promet un certain amusement, puis-je vous proposer un rafraîchissement, thé glacé, thé, de l'eau ou tout autre chose ?

Non merci, je ne pense pas que ce sera si long que tu le penses. Tout du moins, après l'attribution j'aimerais bien visiter le bâtiment. Seras-tu mon guide ?

Mary-Jane déplia le plan du bâtiment que lui avait tendu Field. Puis elle commença d'une voix douce et posé à faire des propositions.

Tout d'abord, Alexandra et moi-même. Chez vous : Harley, Alastair et Maximilian. Je propose de mettre Alexandra avec Harley et Maximilian, Alastair sera avec les autres.

Mary-Jane se leva du fauteuil, puis passa derrière celui de Matthieu, déposant ses mains sur les épaules du jeune homme. La lady, positionna son visage à côté de celui du chef des Flick Knifes, à peine à quelques centimètres de la joue de Matthiew.

Quant à nous deux, je suppose que tu as comprit, je ne laisserais aucune de mes Orchids avec toi.



_________________

Ma couleur est #660066


Dernière édition par Mary-Jane Kins le Lun 19 Aoû - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 4 Aoû - 15:18

Flick Knife

Mary-Jane assura à Matthiew que ça ne prendrait pas de temps pour les attributions de chambre, et elle dit vrai, à peine eut-elle dérouler le plan du batîment qu'elle commença à faire des propositions, par chance, les flick Knifes étaient aussi nombreux que les Orchids du coup personne ne serait tout seul déjà un point positif sur cette cohabitation. Laissez une Orchid seul dans une chambre n'était pas une bonne idée, elle pourrait faire ce qu'elle veut et ce ne serait pas bon. Enfin bref, se concentrant sur le plan, le jeune homme sortit une plume de dessous la table et écrivit les noms de chaque personnes suivant leurs chambres, puis il tilta au final sur le fait qu'il ne restait plus que Mary-Jane. Le borgne n'eut pas le temps de dire quoique ce soit que la jeune c'était déjà levée et s'était positionnée derrière le fauteuil du chef pour mettre sa tête juste à côté de la sienne. Gardant son calme, Matt' afficha un sourire quand la blonde lui dit qu'elle ne laisserait pas une de ses Orchids avec lui.

« Une riche idée que voilà là, je suis dangereux après tout, il vaut mieux m'avoir à l’œil, il pourrait arriver bien des choses, il se trouve que je puisse devenir une vraie brute quand je suis dans ma chambre après une journée à paraître bien sur moi... »

Riant légèrement, le borgne était tout de même surpris par l'action de la jeune femme, il se demandait bien à quoi elle pouvait jouer... Tournant doucement la tête vers elle, le chef se souvint que la lady désirait visiter le bâtiment, qui d'autre que le chef aurait fait un meilleur guide que celui qui avait revu chaque pièce du bâtiment afin de le rendre plus attrayant. Il est vrai qu'avant qu'il n'apporte quelques changements au bâtiment, on aurait dit un repaire de voleur, alors qu'aujourd'hui, il serait digne des grandes maisons riches en décoration et en richesse. Une bien meilleur impression qu'un repaire de rat voleur...

«  Vous m'avez dîtes être désireuse de visiter les locaux qui vous accueilleront vous et vos Orchids pendant quelques temps, par quoi préféreriez vous commencer la visite ? C'est avec joie que je serais votre guide chère miss Kins, tout vos désirs seront des ordres. »

Il se proposait presque en tant que serviteur, mais après tout, en gentleman et en hôte, il se fallait d'être à l'écoute des désirs des ladies. Gardant toujours ce léger sourire radieux sur les lèvres, il ne bougea pas en attendant une quelconque action de la belle, leurs visages étaient proches au moindre faux pas, il pouvait ce passer des choses plus ou moins fâcheuses, la dernière fois que leurs visages avaient été si proches, cela avait été très... intéressant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 4 Aoû - 17:19

Chef des the Orchids

Mary-Jane s'amusait bien. Son visage toujours aussi près de celui de Matthiew. la jeune femme avait retrouvé son jeu de séductrice, mais cette fois, contrairement à son habitude, elle y prenait réellement du plaisir. La lady avait envie de séduire son hôte et laissait libre court à ses envies. Une pointe de provocation planait toutefois au dessus de leur relation.

Une riche idée que voilà là, je suis dangereux après tout, il vaut mieux m'avoir à l’œil, il pourrait arriver bien des choses, il se trouve que je puisse devenir une vraie brute quand je suis dans ma chambre après une journée à paraître bien sur moi...

Mary-Jane fut un peu surprise par la réponse du chef des Flick Knifes bien sûr il avait employé un ton ironique mais étrangement ses mots ne sonnaient pas aussi faux qu'ils le devraient. La chef des Orchids se redressa alors, laissant une certaine distance entre eux deux. Elle se tourna, faisant une fois de plus dos à son interlocuteur. Cette fois encore, la jeune femme cherchait à combattre une irresistible envie de se rapprocher un peu trop de matthiew. Les souvenirs de leur journée au lac ne cessaient de hanter la jeune femme. Ses joues devenaient presque rouges de honte à l'idée de ce premier baiser, qu'elle lui avait offert ce jour là.

Vous m'avez dîtes être désireuse de visiter les locaux qui vous accueilleront vous et vos Orchids pendant quelques temps, par quoi préféreriez vous commencer la visite ? C'est avec joie que je serais votre guide chère miss Kins, tout vos désirs seront des ordres.

"Tous vos désirs seront des ordres" ?! Si il savait seulement ce qu'elle désirait vraiment en ce moment précis... Enfin, la belle se reprit rapidement, ses pensées devenaient alors plus claires et elle décida de commencer par les pièces importantes de la vie commune pour finir par les dortoirs, où elle commencerait à installer le peu de chose qu'elle avait bien pu récupérer de l'incendie. A l'idée de se retrouver dans la même chambre que le chef des Flick Knifes, la Lady ne put s'empêcher de se mordre la lèvre pour ne pas rougir.

Commençons par les pièces à vivre du bâtiment, ces pièces où je croiserais tous les Flick Knifes.

Mary-Jane fit alors un pas en avant pour inciter Matthiew à avancer plus vite qu'on passe à autre chose rapidement. La jeune femme voulait s'occuper l'esprit le plus vite possible, pour oublier toutes ses pensées malsaines. Elle mit ses mains derrière son dos et avançait avec grâce dans les couloirs observant chaque détail. On pouvait remarquer le soin et le goût avec lequel avait été choisit les meubles et les papiers peints.


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Mer 7 Aoû - 20:40

Flick Knife

Les salles à vivre, un choix logique étant donné qu'elle allait vivre en ces lieux un certain moment, il valait mieux bien situer les pièces qu'elle allait sûrement souvent côtoyer durant son séjour. La voyant donc se presser pour entamer la visite, le borgne se leva de son siège et présenta du plat de la main toute la pièce dans laquelle ils se trouvaient en cet instant.

« Nous pouvons dire que l'on se trouve au cœur de ce pensionnat, ce salon bleu est le lieu où l'on reçoit les invités, où nous passons aussi le plus clair de notre temps avec ces magnifiques étagères emplies de livres, on peu dire qu'on a de quoi s'occuper, surtout au coin du feu. Mais ce n'est pas tout, de plus, sur la mezzanine que vous voyez juste là on peu trouver quelques jeux de société et surtout d'échecs, si l'envie vous dit de vous mesurez à l'un de mes hommes ils ne diront jamais non. »

Affichant un large sourire à la jeune femme, Matthiew tendit son bras à la chef des Orchids afin qu'elle s'en saisissent, il allait lui faire visiter ce qu'elle voulait ainsi donc le jeune homme monta avec la douce créature sur la mezzanine et pénétra dans le couloir menant aux chambres.

« Je dois vous dire que l'on a presque fait le tour en faîte, nous n'avons pas réellement un grand nombre de pièces hormis notre pièces à vivre qui a un espace considérable, disons que quand je l'ai refais faire, j'ai voulu que mes hommes soient comme des frères et qu'ils se côtoient au quotidien car à une autre époque, disons que c'était plutôt chacun pour soi. Enfin bref, je ne vais pas vous ennuyer avec la communication interne de ce groupe, vous allez avoir assez de boulot pour nous supporter au quotidien. »

Ouvrant finalement la porte au bout du couloir, le borgne sourit avant d'insister pour que la jeune femme l'empreinte et puisse sortir ainsi avec lui dans la cour à l'arrière du bâtiment, entre les 4 murs blancs parcourus de lierre, une fontaine s'écoulait tranquillement avec quelques chaises autour. Matt' s'approcha de l'eau et alla s'asseoir sur le bord de la fontaine toujours un sourire sur les lèvres.

« Sauf que le soucis quand on vit en communauté on ne peu réfléchir posément quand on veut s'isoler c'est quasiment impossible, c'est pour ça que cette cours existe, vous pourrez y voir de temps à autre des personnes, vous pouvez parler, mais surtout profiter de ce cadre que je vous trouve très agréable. »

Levant la tête vers le ciel, le jeune homme huma tranquillement l'air, cet endroit était ressourçant et il semblait qu'être en bonne compagnie était encore meilleur, se tournant vers Mary-Jane, le borgne sourit et lui proposa de s'asseoir à ses côtés.

« Venez profiter vous aussi si vous le désirez, je trouve que c'est un bon moment pour rester ainsi au calme, vous ne trouvez pas ? »

Il tapotait légèrement la place à côté de lui, il affichait un sourire chaleureux pour une fois, il se sentait bien pour l'instant même si au départ il y avait eu de la tension entre eux, maintenant elle semblait quelque peu avoir disparut...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 10 Aoû - 19:46

Chef des the Orchids

Mary-jane vit le chef des Flick Knifes se lever et lui présenter la pièce qu'était le salon bleu. Elle était magnifique et spacieuse. La jeune femme s'approcha de la bibliothèque où elle passa son doigt sur les différents ouvrage lisant au passage les titres des oeuvres sur la tranche de la couverture. Ils se cultivaient à première vue. Leur bibliothèque était certainement aussi étoffée que celle des Orchids qui a brulé dans l'incendie. La gorge de la jeune femme se serra à l'idée de cette autodafé. Toutefois ce fut une certaine consolation de se dire qu'ici gisait encore des romans dignes d'être appréciés et semblables aux disparus de la nuit dernière. Puis Matthiew lui proposa son bras pour continuer la visite. Mary-Jane ne se fit pas prié et c'est avec douceur et élégance qu'elle passa sa main sous le bras de son guide de la journée. Au contact du corps du chef des Flick Knifes, la Lady eu un petit frisson en repensant une fois de plus à son premier baiser. Par chance, ils avancèrent vite dans la visite changeant les idées à la perverse que devenait Mary-J. Les livres de Miss Love lui montaient à la tête.

Les deux jeunes gens traversèrent la mezzanine puis le couloir où un certain nombre de porte s'alignaient, surement le dortoir. On pouvait lire sur chaque porte le nom d'un Flick Knifes. Puis, Field ouvrit une porte poussant la Lady à entrer. Des murs blanc recouvert de lierre les amenaient vers le centre du petit jardin. Une fontaine en pierre était au centre. On pouvait percevoir le bruit de l'eau claire qui coulait avec calme et régularité. Le chef des Flick Knifes s'était assit sur le bord de la fontaine. Mary-Jane touchait du bout des doigt une rose du jardin. Elle était d'un rouge profond presque sanguinaire et pourtant elle était si belle. Un sacrifice de beauté. Mary-Jane se surprit à penser que la relation qu'elle souhaitait entretenir avec Matthiew était semblable à cette rose. D'une couleur symbole du sang versé, de la douleur, et pourtant d'une beauté pure et sincère. Les gens qui regarderait cette relation n'en verrait que la couleur, mais pas la beauté... Est-ce que cette rose souffre qu'on ne voit que sa couleur sombre et sanguine ? Arrive-t-elle à rester fière de sa beauté et de son élégance naturelle ? La voix de son amour perdu sonna dans un écho, la sortant de ses songes.

Venez profiter vous aussi si vous le désirez, je trouve que c'est un bon moment pour rester ainsi au calme, vous ne trouvez pas ?

Mary-jane lui sourit sincèrement. Toutes les tensions étaient tombées. La jeune femme avait plus la tête ailleurs, elle pensait à son coeur qui succombait littéralement pour Field et sa situation de chef, elle était actuellement la compagne officielle du shérif Edward Simsons, elle ne pouvait pas faire tout et n'importe quoi sur un coup de tête. ses sentiments devaient passés après son devoir et pourtant. Ils étaient là tous les deux, seuls, sans personne pour les juger ou bien les observer. La lady alla donc le rejoindre et s'assit à ses côté laissant toutefois une vingtaine de centimètres entre les deux. Signe de sa pudeur et de ses habitudes de Lady. Soudain en observant le calme, une chanson lui vint à l'esprit, la valse des fleurs de Tchaïkovski. La jeune femme commença à la fredonné de sa voix claire.










_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 11 Aoû - 19:20

Flick Knife

La jeune femme s'était attardée sur une des roses parcourant les murs blancs de la cour intérieur, même si elle ne semblait pas réellement éprouver de l'émotion, Matthiew avait l'impression qu'elle était torturée intérieurement, elle semblait se livrer un combat contre elle-même et le borgne se demandait si c'était un combat qui avait pour même origine leur relation... Il ne savait pas, il ne la connaissait pas par cœur, elle devait être l'une des personnes les plus difficile à déchiffrer et pourtant, en cet instant elle semblait être bien plus facile à comprendre que d'habitude.

Souriant légèrement, Matt' l'avait regarder s'asseoir à ses côtés à une distance raisonnable, elle avait toujours en tête la chose qu'était son image, c'était fascinant et à la fois amusant. Mais elle restait tout de même quelqu'un de surprenante derrière ses attitudes de lady. Elle s'était mise d'un coup à chantonner doucement une musique que connaissait bien le jeune homme qui s'empressa de la rejoindre en fredonnant avec elle la valse des fleurs. Emmenant ces quelques fredonnements avec la douce créature, le borgne se leva et s'inclina devant la jeune femme avant de prendre avec douceur sa main et venir la prendre dans ses bras pour mener une valse tout en chantonnant de tout cœur.

Le jeune homme n'était pas le meilleur danseur, mais il se débrouillait, il savait qu'il devait mener la danse, guider sa partenaire et surtout ne pas lui marcher sur les pieds, tout ça, Matthiew le savait, mais ce qu'il ne savait pas à cet heure, c'était ce qu'ils faisaient. Les deux chefs ennemis qui dansaient en fredonnant un air des plus agréables et surtout ils avaient l'air d'en avoir rien à faire à l'heure actuel.

Malgré ses quelques pensées, Matt' s'amusait en cet instant avec Mary-Jane danser ainsi était un vrai plaisir et surtout avec elle, il la regardait dans les yeux et leurs visages étaient si proches, il avait déjà goûté aux fruits défendus qu'étaient ces douces lèvres et ils avaient été clair, cependant, il désirait goûter à nouveau à ses fruits. L'amour du risque ? Ou alors l'amour tout court ? Le borgne ne savait pas en cet instant et il ne cessait de fixer les lèvres de la belle, s'en rapprochant sans le remarquer, pour lui ils ne faisaient que danser...Se reprenant alors à quelques centimètres des lèvres de la chef des Orchids, le jeune homme retira ses mains du corps de la jeune femme doucement avant de sourire.

« Vous voudriez peut-être voir les chambres où vous allez passer quelques nuits non ? »

Il était légèrement rouge, des pensées lui traversaient l'esprit, plus il regardait la jeune femme, plus elles étaient présentes et surtout ce n'était pas vraiment des pensées dignes à avoir en observant un telle lady... Et pourtant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Mar 13 Aoû - 18:03

Chef des the Orchids

Mary-Jane avait commencé à fredonner la valse des fleurs. Le son de la voix de Matthiew, se joint à celle de la chef des Orchids. Les deux amants secrètement amoureux, leur coeur se rapprochaient toujours un peu plus. Soudain, le chef des Flick Knifes prit la main de Mary-J. La lady était complètement sous le charle et se laissa faire, sans opposer quoi que ce soit. Bien au contraire, la chef des Orchids ferma les yeux, se laissant guider , confiante en son partenaire. Leurs gestes étaient harmonieux, la danse semblait presque irréelle. Autour deux les fleurs tournaient, la brise faisait voler les cheveux de la belle, sa robe était légère. C'est alors qu'elle sentie près de ses lèvres le souffle régulier de Matthiew. La jeune femme ouvrit brusquement les yeux, leurs visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Le gentleman s'écarta alors promptement.

Leurs joues s'éteint teint d'un rouge discret. Mary-jane détourna le regard pour ne pas montrer sa gêne, mais surtout sa timidité face à son ennemi. Pourtant leurs corps se rapprochaient inexorablement l'un de l'autre. Une attirance presque mystique les transcendaient. C'était inexplicable, tout les séparait, tout était fait pour qu'il ne puisse être ensemble et pourtant, l'univers, les forces célestes, les unissaient.

Vous voudriez peut-être voir les chambres où vous allez passer quelques nuits non ?

Mary-Jane rougit de plus belle, au mot "nuits". Oui, les deux chefs allaient partager une chambre, des nuits, et peut-être même quelques pleines lunes. La Lady avaient des idée déplacées décidément les livres de Miss Love lui montaient vraiment à la tête. Mais que pouvait-elle faire pour lutter contre ses pulsions adolescentes ?! Aucune solution ne lui venait à l'esprit. Sa sérénité était plus qu'ébranlée. Toutefois par fierté, la chef des Orchids tenta de masquer ses sentiments et sourit légèrement à Matthiew, ses joues étaient encore un peu rouges.

Je vous suis. Où seront mes Orchids ?

Mary-Jane faisait tout pour faire durer la visite dans l'espoir de pouvoir mieux contrôler ses émotions au fil du temps, marcher aidait à avoir l'esprit plus clair à ce qu'on disait. Peut-être que si elle marchait seule, l'affaire serait plus aisée, mais s'enfuir était proscrit. Ils approchèrent d'une première porte dans le couloir. Matthiew l'ouvrit, il s'agissait de la chambre de Alastair, qui la partagerait la plupart des Orchids. Puis en face il ouvrit celle de Maximilian et Harley qui la partageraient avec Alexandra. Mary-Jane avait réussit à calmer ses ardeurs, ses joues étaient redevenues pâles. Toutefois, quand les deux jeunes gens se dirigèrent au fond du couloir, vers leur chambre commune, la chef des Orchids commençait à perdre tous ses moyens... Elle observait la nuque de Field avec une envie qu'elle n'avait jamais éprouvée pour un autre.


_________________

Ma couleur est #660066


Dernière édition par Mary-Jane Kins le Lun 19 Aoû - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Jeu 15 Aoû - 16:15

Flick Knife

Les deux jeunes gens quittèrent ensemble le petit jardin, ils avaient mis fin à leur séance de danse secrète pour continuer par la visite des chambres où cohabiteraient Orchids et Flick Knifes pendant quelques temps. Mais pour l'instant ce à quoi pensait Matthiew, c'était le fait que Mary-Jane et lui seraient dans la même pièce pour bien des nuits... Dans sa tête les nuits promettaient d'être peu évidente, la penser là, juste à côté, c'était vraiment comme avoir la chose qu'on désirait le plus au monde sous ses yeux et qu'on avait les mains liées ne pouvant jamais l'atteindre... Hé bien ça risquait d'être une dure épreuve pour le jeune homme qui ouvrait les portes de chambres de ses compagnons qui étaient alors tous absents, sûrement partis en ville comme à leur habitude pour récolter informations et objets intéressants.

Pour le moment, le borgne et la lady savaient finis de faire le tour des chambres et ils finissaient par la dernière chambre qui était au milieu de toutes. Ouvrant la porte, le jeune homme laissa pénétrer la femme à l'intérieur et  lui présenta l'endroit, la chambre était assez spacieuse, elle possédait une bibliothèque, un grand lit ainsi qu'un bureau et un fauteuil tourné vers une fenêtre. Le lit était fait, mais des livres avaient élu domicile sur le fauteuil et des feuilles de papiers étaient en désordre sur le bureau... Un peu gêné, il rougit légèrement et fit face à l'Orchids

Nous pouvons dire que votre visite était plutôt inattendu, mais bon autant vous révéler mon naturel à laisser les choses en plan comme ça pour mes invités... Bon, je vous présente ce lit qui sera le votre pendant vos nuitées, il est normal qu'une demoiselle ai une meilleure literie, j'installerais un lit à côté, je ne pense pas que vous teniez à ce qu'on le partage...

Rougissant à cette pensée, le jeune homme se traita intérieurement d'idiot, continuant de regarder la jeune femme, il pensait qu'elle le prendrait pour un type qui n'avait pas oublier ce qu'il s'était passé au lac White, mais peut-être n'était-il pas le seul à cacher ses sentiments, cette danse où elle ne l'avait pas rejeté le rendait perplexe. Il ne pouvait être sur de rien, en cet instant, tout n'était que hésitation et doute.

Je ferais installer un rideau entre les lits, chacun aura le droit à son intimité...

Pour la première fois de sa vie, Matthiew ne savait pas ce qu'il devait faire, et surtout il faisait n'importe quoi, les paroles qui venaient de dire pouvaient paraître logique, cependant dans la conversation elles avaient été mal placées, pour l'instant il empirait son cas. Légèrement paniqué intérieurement, le borgne décida de faire une chose qui paraissait judicieuse en cet instant, se taire et regarder la délicieuse créature qui lui faisait face. Il ne s'était encore auparavant jamais retrouvé avec une femme dans une chambre et certainement pas avec une femme qu'il aimait autant...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 17 Aoû - 11:39

Chef des the Orchids

Mary-Jane fit un pas, ce pas qui la faisait passé d'un couloir sécurisant à la chambre de tous les dangers. Une fois cette porte passée, la chef des Orchids le savait elle n'était plus rien, juste une femme face à un homme. Et pas n'importe qu'elle homme, mais le seul et l'unique, son premier baiser, son premier amour. Ce mâle qui appelle chez elle les plus bas instincts. La Lady n'était plus, un sentiment d'envie mélangée à une peur timide la submergeait. Matthiew passa alors devant elle, son regard si sûr c'était dissipé. Il y avait au fond des yeux de la jeune femme une faiblesse non dissimulé. Sa plus grande faiblesse était d'aimer, de désirer son pire ennemi... Que pouvait-elle bien faire contre cela ?! Pourtant Mary-J. tentait de se défaire de cette attirance physiologique. Elle recula d'un pas, laissant une distance plus grande entre les deux jeunes gens. La chambre n'était pas bien grande et leurs corps restaient beaucoup trop près pour ignorer l'attraction.

Nous pouvons dire que votre visite était plutôt inattendu, mais bon autant vous révéler mon naturel à laisser les choses en plan comme ça pour mes invités... Bon, je vous présente ce lit qui sera le votre pendant vos nuitées, il est normal qu'une demoiselle ai une meilleure literie, j'installerais un lit à côté, je ne pense pas que vous teniez à ce qu'on le partage...

Matthiew avait rougit ce qui n'échappa pas à la jeune femme. Lui aussi en avait envie, l'attraction était réciproque, mais alors qu'allait-il bien se passer ? Le bureau n'était pas rangé, mais pour une fois, la chef des orchids n'en avait rien à faire, elle ne le voyait même pas. La Lady était bien trop obnubilé par son désir ardent. Elle cherchait à le taire, mais ce n'était pas si simple... Soudain elel compris que le jeune homme attendait désespérément une réponse pour meubler le silence pesant de frustration. Mais Mary-Jane n'était plus la même, sa confiance en elle s'était éparpillée, elle était timide et bégayait.

Mer-merci Matthiew.

Un peu de rouge apparurent sur ses joues. Elle esquiva le regard du jeune homme et recula d'un pas de plus vers l'arrière.

Je ferais installer un rideau entre les lits, chacun aura le droit à son intimité...

Mary-jane n'entendait plus rien, le sang frappait contre ses tempes. c'était trop difficile, elle fit une fois encore un pas de recule mais dans la précipitation, ses pieds s'entremêlèrent et la jeune femme tomba sur le sol, en laissant échapper un petit crie, le dos contre la porte fermée par Matthiew. Elle était donc piégée. La porte était fermée à clef, le bâtiment était vide. Il n'y avait plus qu'eux deux. Et pourtant cette idée ne faisait que monter le désir, ce désir qui l'étouffait de honte face au jeune homme.


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 17 Aoû - 13:24

Flick Knife

Matthiew avait vu le comportement de la jeune femme, rouge comme lui, elle semblait tout aussi hésitante et presque même plus, elle avait l'air de vouloir fuir, mais en reculant, elle disparut du champs de vision de Matt' dans un cri qui réveilla le jeune homme de sa timidité de l'instant. Inquiet, il baissa les yeux pour voir une jeune femme presque paniqué qui n'avait pour ressemblance avec la lady que l'apparence. Le borgne découvrait à nouveau la facette de la jeune femme qu'il avait connu au lac... Une facette qui ne faisait qu'augmenter le désir du chef des Flick Knifes à l'égard de cet divine créature au regard quasi innocent.

Le jeune homme perdait peut à peut son hésitation au profit d'un désir grandissant et d'une envie qu'il ne pouvait contenir plus longtemps, ils étaient seuls c'était certain, mais avant tout, le borgne voulait savoir une chose, voulait être sur, même s'il n'était plus hésitant un doute restait ancré en lui. Était-il tout autant désiré ? Il devait le savoir, absolument. Se baissant donc, il adressa un chaleureux sourire à la lady et lui tendit la main, l'encourageant à la prendre.

Miss Kins, faîtes attention à l'endroit où vous mettez les pieds, vous pourriez vous faire mal et ce serait fâcheux, cependant, cet incident m'a permis de voir une chose...

Quand la jeune femme posa finalement sa main dans la sienne, Matt' la prit fermement et se releva brusquement avec elle pour coller Mary-Jane contre son torse et la serrer ainsi dans ses bras, la regardant toujours dans les yeux, d'un point de vue un peu plus haut vu leur différence de taille.

Le même regard qui m'a intéressé il y a un an et qui aujourd'hui provoque un désir fou en moi, je vous avoue ton ma lady, je vous aime et vous désire bien plus que tout en cet instant et cet endroit.

Il embrassa alors la jeune femme passionnément, la pressant fort contre lui le doux contact des lèvres eut l'effet d'une douche chaude sur le corps de Matt qui se réchauffait tandis qu'il gardait entre ses bras Mary-Jane. Après quelques instants à savourer ce baiser, le borgne retira ses lèvres de celles de la belle et l'observa intégralement là jeune femme avant de lui demander ce qui le tracassait.

Me désirer vous tout autant que je vous désire et m'aimer vous ? Ou alors restez-vous sur votre choix ?

Il faisait bien sur référence au choix qu'elle avait fait le lendemain de leur rencontre, le choix qu'elle avait fait de ne pas donner suite à leur relation. Le jeune homme la dominait totalement de sa taille et il l'observait comme s'il regardait le plus grandiose des trésors et qu'il était le roi des voleurs, avec un désir sans borne...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 17 Aoû - 14:17

Chef des the Orchids

Mary-Jane regardait l'objet de ses désirs, cet homme pour qui elle avait des sentiments terrifiants s'approcher d'elle. La lady était à terre, une proie facile et démunie. Le sourire sur le visage de Matthiew en était l'écho. Il avait le regard d'un chasseur face à son gibier. Puis il lui tendit la main, la jeune femme hésita un moment. Son regard était toujours perdue dans la clarté des yeux bleus du chef des Flick Knifes. Son sourire illuminait le coeur de Mary-J. Sa voix retentit la réveillant un peu. Elle en oubliait tout absolument tout, même sa relation fictive mais bien réelle aux yeux de tous avec Edward Junior Simsons. Les conséquences de cette aventure d'un jour avec Field seraient énormes, monstrueuses, mais tout ça, Mary-Jane Kins n'y pensait plus. Elle ne pensait plus à rien, le visage de Matthiew l'éblouissait, elle ne voyait plus que lui, et son corps.

Miss Kins, faîtes attention à l'endroit où vous mettez les pieds, vous pourriez vous faire mal et ce serait fâcheux, cependant, cet incident m'a permis de voir une chose...

En prenant la main de Field avec douceur, la jeune femme eut le temps de laisser échapper quelque mots, quelques balbutiements sans aucuns sens littérales, toutefois, l'amour s'y lisait.

Une... Une... Cho-chose ?

Mais son esprit ne cherchait déjà plus la réponse, au creux des bras du jeune homme, sa poitrine écrasée sur le torse puissant du chef des Flick Knifes, son corps devenait de plus en plus impuissant et paralysé de plaisir. Son regard était perdu, complètement égaré au fond des yeux du jeune homme. Il l'envoutait, la dominait entièrement et semblait en tirer un plaisir jouissif.

Le même regard qui m'a intéressé il y a un an et qui aujourd'hui provoque un désir fou en moi, je vous avoue tout ma lady, je vous aime et vous désire bien plus que tout en cet instant et cet endroit.

Mary-Jane devint plus rouge que jamais, mais n'eu pas le loisir d'opposer quoi que ce soit à cet homme obstiné. Ses lèvres furent littéralement dévorées, il ne lui laissa aucun répit. Leur premier baiser était beaucoup plus doux, beaucoup plus court, mais celui-ci était brûlant de plaisir. La lady laissa s'échapper un petit gémissement de plaisir. Puis Field décolla avec douceur ses lèvres, il posait un regard satisfait mais encore pleins de désirs sur la jeune femme.

Me désirer vous tout autant que je vous désire et m'aimer vous ? Ou alors restez-vous sur votre choix ?

Elle avait envie de lui crier "oui", mais son corps était pétrifié, son cerveau n'était pas en état de fonctionner. Mary-Jane posa ses mains sur la chemise du chef des flick Knifes. La lady serra ses points, attrapant sa chemise avec fougue, elle était incapable de faire une phrase.

Je... Je...

Mais Mary-J. tout en disant ses mots décousus rapprochait son visage de celui de Matthiew, recherchant ses lèvres.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 17 Aoû - 16:14

Flick Knife

Il n'y eu que des mots complètement décousus de sens qui sortirent de la bouche de la belle qui au lieu de ça laissa plutôt son corps faire le reste. Elle s'était fortement accrochée à la chemise du jeune homme et c'était mise à la recherche des lèvres du borgne qui s'empressa de lui donner. Cela signifiait à coup sûr oui, n’importe quel idiot le comprendrait. Mais ce baiser ci fut bien plus ardent que le précédent. Il serra avec force la belle et la souleva du sol, emporter par l'ardeur du baiser, le jeune homme laissait place à tout son désir, il la voulait ici et maintenant. La plaquant contre la porte, il amortit le choc quel aurait put avoir dans le dos avec son bras, l'instant ne devait pas être gâcher par ce genre de détail.

Les lèvres qu'il avait tant voulues étaient maintenant en sa possession,  elles voulaient les siennes et cela, pour Matthiew c'était le plus beau moment de sa vie, car il n'y avait pas que des lèvres qui le désiraient mais tout un être... Posant fermement ses mains sur les hanches de miss Kins, le jeune homme quitta les lèvres de la jeune femme pour venir déposer des baisers un peu partout et s'amuser ainsi à lui mordiller la peau. S'amuser était le bon terme et il prenait beaucoup de plaisir dans ce jeu charnel dans lequel il torturait le désir de Mary-Jane.

- Votre peau douce est des plus enivrantes ma chère, si vous me permettez...

D'un jeu habile de la main, le chef des Flick Knifes desserra la robe de la jeune femme, c'était bien connu, le jeune homme était une personne avec beaucoup de doigté, on  peut dire que c'était à la base surtout pour voler des choses qu'il s'était entraîné, mais en cet instant ça lui servait énormément. Enfin bref, il adressa un large sourire à la jeune femme et fit descendre ses lèvres sur la peau de la belle, faisant descendre peu à peu la robe avec lui. Il n'oubliait aucun recoin de cette peau de pêche.

Il était rouge en agissant mais il était pour le moins sûr de ce qu'il faisait, quand il atteignit les sous-vêtements de la belle, le jeune homme ne fit que déposer des caresses très légère, ne voulant laisser qu'un frisson sur la peau de la belle, puis une fois arrivé au pied de Mary-Jane, Matt' lui souleva délicatement les pieds l'un après l'autre pour dégager sa robe avant de la déposer non loin de là pour revenir à la charge. Il se colla à la jeune et vint mordre le cou de la lady, puis il se dit qu'elle ne pouvait pas s'afficher avec une marque dans le cou... Souriant, le jeune homme descendit juste au dessus de sa poitrine et y laissa un petit suçon avant de sourire.

- J'espère que ça ne vous dérange pas cette petite marque


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Dim 18 Aoû - 9:38

Chef des the Orchids

Mary-Jane cherchait les lèvres de son amant, elles ne furent pas difficiles à trouver. Matthiew les mettait à sa disposition. Ce deuxième baiser, était différent du premier, car cette fois, le doute du jeune homme c'était dissipé. Il ne restait plus que la passion et l'envie ardente qui submergeaient les deux individus. L'espèce humaine est faible face au désire et à l'amour. Mary-J. en oubliait complètement son rang, son esprit était vidé de toute pensées. Une seule persistait, celle du moment, où au plus profond de son esprit une petite voix voulait crier "Je t'aime". Pourtant ses lèvres étaient comme scellé, les mots ne s'organisaient plus, les phrases n'existaient plus. Seuls quelques gémissements et balbutiements persistaient encore. Le dialogue était pauvre, la chef des Orchids n'avait pour une fois pas beaucoup de conversation. Elle qui à son habitude jouait avec les mots, elle était complètement dominée par le chef des Flick Knifes. Le dialogue devenait alors physique.

Matthiew souleva le corps mince et fragile de Mary-Jane, avec une force effrayante, il l'a plaqua contre le mur. Cependant il était toujours aussi prévenant, et de son bras avait protéger la lady. Sentir cette poigne, cette puissance de la part de son compagnon était à la fois impressionnant et rassurant. Au fond, un homme d'une telle force qui savait toutefois la maîtriser, était un homme à qui on pouvait totalement s'abandonner. Lui faire confiance, il pourrait la protéger. Field ne semblait pas lui vouloir de mal bien au contraire, il était si aimant. Les bras de la jeune femme se serrèrent autour du coup du jeune homme. Elle ne voulait pas le quitter, elle voulait rester un peu plus au creux de ses bras. Tel un enfant qui veut garder son jouet. Les mains puissante du Matthiew étaient maintenant posées sur les hanches de la lady. Mary-jane fermait les yeux, elle s'abandonnait complètement. Mais surtout inconsciemment elle ne voulait pas voir ce qu'elle était en train de faire. Sa petite voix lui répétait : "Ce n'est pas ma faute, c'est Matthiew, je n'ai rien dit, je n'ai pas fait grand chose..." Cela pour sûr elle n'avait rien dit, une façon de faire partir sa culpabilité. Car quelques pensées commençaient à revenir, c'était sa conscience qui lui parlait. Une conscience qui tombait mal pour le coup.

Soudain la sortant de ses pensées, un baiser déposé dans son cou la fit frissonner. Ses yeux s'ouvrir, puis se fermèrent plus fortement. Sa conscience avait une fois de plus disparut submergée par une vague de désire.

Votre peau douce est des plus enivrantes ma chère, si vous me permettez...

Lui permettre ?! Mais lui permettre quoi ?! Criait la petite voix. Pourtant dans les faits, Mary-J. était incapable de repousser Matthiew, elle se contentait de quelques balbutiements, le début d'une phrase : "Je ne sais pas si on devrait". Mais n'en sortie que le premier mot dans un souffle de plaisir.

Je... Je...

Décidément, Mary-Jane était condamné à un duel entre sa conscience et son inconscient, cet inconscient qui ne voyait que l'amour et l'envie, qui ne connaissait pas la raison et les contraintes. Dans une dernière tentative de prononciation du "je", la jeune femme sentie sa robe se dénouer avec une facilité déconcertante. Il fallait avouer que tous les matins, la Lady prenait un temps fou à l'enfiler et à fermer le corset. S'en était presque frustrant de voir Field s'en débarrasser aussi rapidement après tant d'efforts à l'aube. Mais cette pensée la quitta rapidement la laissant face à une autre réalité. Mary-Jane Kins était devant une porte, en sous vêtements face au chef des Flick Knifes. Dans un réflexe purement féminin, la jeune femme passa ses bras autour de son corps, sait-on jamais, elle pourrait réussir à disparaitre derrière ses bras pour que Matt' ne voit pas son corps dénudé. Matthiew était si doux, Mary-J. sentait tout son être devenir aussi rouge que ses joues, elle était brulante, et ne savait pas vraiment pourquoi. Après tout c'était sa première fois, toutes ses sensations étaient complètement nouvelles.

Field caressait sa peau tendrement. La chef des Orchids se sentait un peu comme un agneau qu'on rassure, qu'on caresse avec amour, pour détendre ses muscles avant de l'abattre. La métaphore était violente mais au fond ce n'était pas si différent, une fois la robe enlevée avec une douceur extrême, la bourreau ne fut pas long à devenir plus vorace. Il mordit le cou de la jeune femme, puis lui adressant un sourire qui paraissait alors sadique à l'agneau, il laissa une marque de son acte au dessus de la poitrine de sa proie. Une marque qui serait alors une preuve de la trahison des deux individus. La Lady était toujours fortement plaquée contre la porte, elle n'avait aucun moyen de s'échapper, mais même si sa conscience lui dictait, elle n'était plus capable de grand chose.

J'espère que ça ne vous dérange pas cette petite marque.

Cette fois, Mary-Jane commençait à retrouver le sens de la parole, une phrase était pratiquement envisageable. Toutefois sa conscience ne reprenait pas encore le dessus.

Ai...Ai...Ai-je le... le... cho-choix...?

C'était un peu ironique, demander après l'avoir fait... Mary-Jane passa ses doigts sur cette petite marque avec une moue dubitative, d'une petite fille qui découvre ses bêtises.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Lun 19 Aoû - 8:57

Flick Knife

La jeune femme depuis le début ne semblait plus être dans un état normal, elle n'arrivait plus à aligner quelques mots hormis un « Je... Je... » qu'elle soufflait de temps à autre. Le borgne connaissait la belle autrement, mais cette vision d'elle aussi impuissante ne faisait que renforcer son amour pour elle, son désir de la protéger et son désir tout court... Quand elle avait perdu sa robe elle s'était caché derrière ses petits bras espérant peut-être que ça stopperait le désir fou du jeune homme qui désirait plus que tout ce magnifique corps qu'il avait face à lui. Mais ses caresses eurent l'effet escompter, rassurant ainsi la jeune femme il avait pu dévorer le cou de la belle et déposer une petit marque sur ce corps de déesse. C'est seulement après ça qu'elle prononça quelques mots audibles tout en posant sa main délicate sur cette petite marque d'un air qui fit chavirer le cœur et le désir du borgne. Elle n'avait pas vraiment le choix c'est vrai, mais si elle le voulait elle pouvait se retourner, tourner la clé dans la serrure et s'en aller, mais elle ne le faisait pas et c'est ce qui rassurait le jeune homme qui posa sa main sur celle de la belle en douceur et qui vint lui murmurer à l'oreille quelques mots en l'attirant à nouveau dans ses bras.

« Laissez-vous faire et profitez de cet instant, miss. »

Il lui mordilla délicatement l'oreille avant de la porter à nouveau avec douceur, mais cet fois ce fut jusqu'au lit qu'il la transporta, Matthiew se chargeait de tout et il aimait ça, il adorait avoir le contrôle sur ce qu'il faisait. Et en cet instant, il semblait bel et bien que la jeune femme était incapable d'empêcher le jeune homme de faire ce qu'il aimait. Une fois qu'elle fut posée sur le lit, le chef des Flick Knifes se défit de sa chemise sans précipitation avant d'embarquer avec Mary-Jane sur le lit. Ce mettant juste au dessus d'elle, les mains posées de part et d'autres de la tête de la belle sur le lit, le jeune homme la regarda droit dans les yeux en souriant et vint l'embrasser avec tendresse tout en utilisant l'une de ses mains pour caresser de haut en bas le corps de la lady.

Puis il quitta les lèvres de la belle, l'observant avec désir, Matthiew imaginait le corps qui se cachait sous les sous-vêtement fins de la chef des Orchids, et ce qu'il imaginait il le disait à voix haute, les pensées ne suffisant plus pour son envie.

« Magnifique... »

Le borgne se mit à déposer ses lèvres sur toute la surface non vêtu de la jeune femme, il prenait son temps pour sûr, il voulait profiter de cet instant avec celle qu'il aimait et désirait et dont il avait la possession aujourd'hui.. Néanmoins, les sous-vêtements commençait à être gênant et avec un sourire charmeur, le jeune homme s'adressa d'une voix voluptueuse à Mary-Jane.

« Me permettez-vous à nouveau de vous effeuiller de cette dernière couche ? »

Cette fois il lui demandait, se voulant tendre et rassurant avec elle, il voulait la savoir prête avant de la démunir des dernières pièces de vêtements qui recouvrait sa peau si douce.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Mar 26 Nov - 21:39

Chef des the Orchids

Mary-Jane était dans un autre monde son esprit était comme enfermé dans une cage dorée, ses yeux étaient à moitié ouverts, elle était presque en état de sommeil. Impuissante face à son agresseur, la Lady ne pouvait le voir autrement après tout, en tant que chef des Orchids, comment aurait-elle put accepter de s'offrir d'elle-même ?! Non ce n'était pas possible ! Il fallait alors pour soulager sa conscience que Mary-J. se voit victime de la tentation corporelle, mais pas seulement, victime de Matthiew F. Field, et de ce sentiment si cruel et envoutant à la fois qu'on s'évertuait à appeler "amour". Mais qu'est-ce que l'amour quand votre corps ne répond plus ?! Quand seuls votre système nerveux vous parle. Ces sensations reptiliennes qui s'emparent de vous sans crier gard. Et vous n'êtes plus dans l'instant présent, vous subissez le plaisir. Quelle femme pourrait jurer ne pas en avoir envie, quelle femme pourrait certifier ne pas y être tenté ?! Aucune, aucune, nous sommes des êtres aussi faibles que ces hommes qui profitent de notre corps. Et dans son genre, le chef des Flick Knifes avait du style...

Laissez-vous faire et profitez de cet instant, miss.

Soutirant un gémissement inaudible à sa proie, Matthiew venait de laisser la trace de ses dents sur le lobe droit de la chef des Orchids. Sa gourmandise n'était pas assouvie, il n'y avait pas besoin d'être devint pour le sentir, ses bras empoignèrent la jeune femme avec vigueur pour l'amener avec une tendresse et une douce singulière sur le lit. Mary-J. était presque surprise de cette douceur, quand leur regard se croisèrent, elle sentie un sentiment harmonieux l'envahir, ses yeux s'ouvraient un peu plus, cherchant désespérément du regard les iris du jeune homme. C'était au fond de ses yeux qu'elle s'oubliait le mieux, et pourtant, c'était aussi le seul endroit où le plaisir ne faisait pas obstacle à sa raison. Car étrangement Mary-Jane avait un élan de conscience dans ces moments de contact visuel. Tout lui semblaient clairs et évidents, comme si ils ne faisaient qu'un, le doute et l'appréhension n'existaient pas, subsistait seulement une harmonie étrange, presque indescriptible. La jeune femme éprouvait alors une envie folle, celle de l'embrasser, mais son corps était paralysé... Seul son regard pouvait parler, entre deux souffles accélérés. Pourtant le jeune homme semblait comprendre d'une façon limpide les envies de la Lady, et vint déposer ses lèvres sur les siennes avec douceur et volupté.

Magnifique...

Les joues de Mary-Jane s'empourprèrent un peu, un petit sourire se dessina sur son visage, la jeune femme aimait les compliments et son orgueil était entretenue par la sincérité du jeune homme. Quelle femme n'aimerait pas être admirée avec autant de désir, de plaisir et de sincérité ?! Mais Mary-J. retomba vite dans son sommeil spirituel, quand les yeux de Matthiew ne rencontrait plus ceux de la belle, mais se concentraient alors sur son corps, et particulièrement sur les parties dénudées. Mary-Jane portait une sorte de pantalon large légèrement en dessous du genoux, ce dernier faisait office de culotte.

Me permettez-vous à nouveau de vous effeuiller de cette dernière couche ?

Matthiew avait croisé son regard, et quand il demandait à une Lady de l'effeuillée, ce fut par réflexe que la chef des Orchids lui rendit une réponse négative, avec un regard plus ardent que jamais.

No..Non.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Mer 29 Jan - 22:48

Flick Knife

Heureux, mais surtout rempli de désir, voila ce qu'était en ce moment Matthiew, un homme prêt à dévorer sa proie, prêt à assouvir des pulsions refoulé depuis un moment à l'égard de la jeune femme. Le borgne s'abreuvait des regards pétillants de la belle, de ses soupirs mais aussi de ses petits gémissement qu'elle poussait quand le plaisir était trop intense. Tout ceci était tellement excitant, dire que n'importe qui pouvait frapper à la porte en cet instant et se douter de ce qu'il se passait entre les deux chefs... Peut-être que ce risque d'être découvert rajoutait de l'excitation à tout cela ce qui rendait le chef de plus en plus désireux. Il avait d'ailleurs du mal à croire qu'il pouvait la désirer encore plus qu'auparavant.

Non ? Comment ça non ? Matthiew fut pendant deux secondes hésitant, elle ne voulait pas, mais le jeune homme n'eut qu'a regarder les yeux de la jeune femme pour comprendre ce qu'il se passait. comme toute lady il était normal qu'elle dise non face à ce genre de demande, mais ce regard ardent était totallement contraire à ces paroles qui finallement ne résonnèrent plus dans l'esprit de Matt' que comme un oui. C'est donc avec douceur que le jeune homme fit tomber le dernier vêtement de la douce, le faisant glisser le long des douces jambes de la belle. Il passait ses mains sur la peau de la belle accompagnant le retirement du sous-vêtement.

Elle était maintenant là, sous lui, toute nue, le jeune homme pouvait sentir la douce peau chaude contre la sienne, mais aussi le côté fragile de cette jeune femme qui d'ordinaire avait un aplomb incroyable. Se collant à elle, le jeune homme la regarda dans les yeux pour lui murmurer quelques mots avec un large sourire tandis qu'il maltraitait avec douceur l'un des seins de la belle.

- Je ne sais pas vraiment ce qu'est un non si peu catégorique.

Ponctuant sa phrase par une emprise plus ferme sur le globe de chair de la belle, il garda sur ses lèvres le même sourire avant d'embrasser la jeune femme tandis que l'une des mains du chef des Flick Knifes se frayait un chemin jusqu'a la demeure d'une autre lady à laquel il alla titiller la sonnette voulant savoir si cette lady était plus ou moins propice à la présence du jeune en ses terres. Haussant les sourcils d'un air coquin quand il commença à la titiller au dit endroit, le jeune homme sourit.

- Voyons si je suis le bienvenue.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Jeu 30 Jan - 9:06

Chef des the Orchids

Mary-Jane croisait de temps en temps le regard de Matthiew qui alternait son attention, de ses yeux à son corps. Le souffle de la jeune femme s'accélérait, impuissante et de toute évidence sous le joug du chef des Flick Knifes la lady ne savait plus quoi faire. Mais ce qui la tétanisait encore plus à ce moment précis était la surprise. Comment... ?! Comment son corps pouvait-il éprouver autant de chose ?! Comment pouvait-il la rendre si fragile ?! Pourquoi ?! Pourquoi était-elle si faible ?! Pourtant la chef des Orchids n'était pas un homme aux pulsion malsaines qui n'y résiste pas. Maria lui avait donc menti, ces parents aussi, et sa grand mère ?! Ces derniers lui avait souvent expliqué que les hommes étaient de faibles créatures face aux corps des femmes et aux désirs charnels... Mais qu'en est-il alors des femmes ? Sommes-nous plus forte pour y résister ? C'est ce que l'Orchids avait toujours cru depuis sa plus tendre jeunesse. Une pointe de regret la prit à la gorge, car au fond ce qui arrivait aujourd'hui, Mary-Jane l'avait bien cherché, pensant naïvement que le chef des Flick Knifes succomberait à ses charmes, lui délivrant quelques informations ou bien l'ayant ainsi tout simplement à sa merci. Betty tenait bien les hommes ainsi... Enfin pas seulement... Mais aurait-elle put prévoir qu'elle se laisserait avoir à son propre piège ? Que son désir pour le jeune homme, aussi ardent soit-il la rendrait aussi fragile qu'une poupée de chiffon ? Non, elle n'aurait pas pu le voir venir, mais maintenant à ce moment même, elle maudit toutes ses femmes qui ne lui ont jamais dit à quel point nous ressemblions aux hommes.

Betty était sans doute une des rares qui ne lui avait pas menti, mais jusqu'à aujourd'hui, Mary-J. avait cru que c'était juste un trait de caractère de Betty, pas quelque chose d'universel... Pourtant son coeur lui disait une chose étrange, de tous les hommes du pensionnat, seul le souffle de Matthiew entrait en cohésion avec son âme. Il n'y avait que lui qu'elle désirait aussi ardemment. Forte de cette analyse, le chef des Orchids en déduit qu'elle n'était pas aussi faible que Betty vis à vis des hommes. Un regain de fierté la reprit, la jeune femme en avait besoin, à ce moment là tout n'était que pêché. Elle restait inlassablement paralysée.

Je ne sais pas vraiment ce qu'est un non si peu catégorique.

Mary-Jane se mordit la lèvre, elle ne voulait pas... non... non... Mais pourtant une toute petite voix, une petite chose au fond d'elle-même qui dominait alors tous son corps, ne demandait qu'à en découvrir plus. Un baiser, elle voulait un baiser, ses yeux dévorait les lèvres de son compagnon. Mais ce dernier était occupé à une autre oeuvre. Il venait de faire descendre avec légèreté et douceur le sous-vêtement de la jeune femme, appréciant une lady en tenue d'Eve. L'air sur sa peau était vivifiant, les mains de Matthiew était si douce, si tendre si délicate. La jeune femme pouvait sentir tout cet amour qui n'était pas seulement charnel, un respect mêlé de désirs, une tendresse amoureuse mêlée de vigueur. Mary-J. eu le souffle coupé quand le chef des Flick Knifes toucha le bout d'un de ses chéri qui prenait forme sous l'excitation. Elle senti la main de son amant se glisser vers un jardin interdit, son sourire était presque provocateur. Soudain sans prévenir, il empoigna une des deux collines, arrachant un gémissement de plaisir à la belle.

Voyons si je suis le bienvenue.

C'est d'une main tremblante que Mary-Jane tenta de l'en empêcher. Elle la posa son son torse, des yeux suppliants et à la fois perdus. Pourquoi tremblait-elle autant ?! Ces yeux en demandait toujours plus, reflétant un plaisir inconditionnel, mais son esprit était terrorisé face à cette nouvelle découverte. Sa voix était presque inaudible, un son étouffé dans un souffle de plaisir.

Non... non...


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Ven 31 Jan - 22:48

Flick Knife

La demoiselle tremblait d'une incroyable intensité sous les mains d'un Matthiew qui se nourrissait de la peau de la jeune femme. Le jeune homme en était aussi venu à trembler, tellement désireux de la chef des Orchids, il ne s'était pas rendu compte tout de suite qu'il était tremblottant lui aussi. Il n'avait pas froid, oh non, loin de là ! La sensation d'être aussi proche de la belle était exquise, mais surtout, le plus mignon et qui faisait frémir Matt de tout son être était bel et bien tout les petits gémissements qu'elle n'arrivait pas à retenir.

Le chef des Flick Knifes avait les choses bien en mains et c'était le cas de la dire. Menant la danse dans cette valse des corps, le jeune homme appréciait cette dominance sur la demoiselle de plus elle semblait totallement impuissante. Elle avait posée sa main sur le torse du borgne en articulant un non à nouveau. Matt' posa sa main doucement sur celle de la belle et la regarda dans les yeux tout en murmant.

- Il va falloir faire un effort si vous désirez m'arrêter là.

Pour appuyer ses paroles, le borgne fit glisser sa main plus profondément dans la demeure de la lady, posant son front contre celui de la belle la fixant droit dans les yeux. Les yeux de la belle semblaient aussi ardent qu'elle, de plus ils semblaient désirer bien plus de chose que ce que la jeune femme semblait vouloir le dire. Effleurant avec volupter les lèvres de Mary-Jane avec les siennes, il reprit fermement l'une des collines de chair de la magnifique créature qu'est l'Orchid. Souriant de toutes ses dents après avoir tirer de la jeune femme bon nombre de gémissement de la belle, le borgne retira ses derniers vêtements à lui, se dévoilant ainsi entièrement à la jeune femme.

Légèrement rougissant, le jeune homme retourna chercher de la chaleur en se collant à la belle se remettant à jouer avec ce magnifique corps de lady , caressant allant la joue de Mary-Jane, le borgne lui murmura quelques mots en souriant encore :

- Ma très chère lady, vosyeux parlent pour vous vous savez, pas la peine de dire non, ou alors vous aimez être ignorée. Ce qui serait surprenant.

Riant tout doucement, le jeune homme descendit légèrement approsant ses lèvres sur l'un des magnifique globes de chair de la chef des Orchids, il s'y accrochait tout en souriant avec malice.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Jeu 20 Fév - 22:13

Chef des the Orchids

Mary-Jane était perdue son esprit semblait vide et à la fois remplir d'idées contradictoire. Une petite voix hurlait à plein poumon jusqu'à l'épuisement "stooooop !!" Mais une autre le souffle court, le visage brulant disait dans de petits cris stridents "Encore ! Encore !" Le visage de la lady se déforma un peu sous cette torture psychologique, ses yeux se plissèrent, les dents serrées elle était tout bonnement perdue. Qui écouter ?! Que faire ?! Et indéniablement la chef des Orchids ne faisait rien, laissant son corps et son esprit dans les méandres de la soumission. Le chef des Flick Knifes avait peut-être finit par trouver sa plus grande faiblesse... A cette idée la voix hurla de plus belle pour la réveiller en la sommant d'arrêter tout ça d'y mettre fin avant de ne plus pouvoir réparer les dégâts. Dans un geste, sans doute le plus courageux qu'elle put entreprendre, Mary-J. posa sa main sur le torse de Matthiew en esquissant dans un souffle de plaisir un mot, le mot de la raison.

Non... non...

Mais la voix haletante avait reprit le dessus et criait "Encore ! Encore !". La main de Mary-Jane tomba doucement sur le matelas, elle n'avait plus la force de résister... de lui résister... de lui mentir... de se mentir... Et tout ça, c'était si compliqué, alors pourquoi ? Pourquoi pour lui était-ce si simple ?!

Il va falloir faire un effort si vous désirez m'arrêter là.

En prononçant ces quelques mots provocateurs, et d'une lucidité déconcertante, le chef des Flick Knifes jouait habilement avec le corps de la lady, là... juste là. Oui, Mary-J. voulait l'arrêter "là". Mais la voix hurlante de sa conscience continuait à lui demander de s'enfuir de partir loin, de s'échapper, de se défendre... laissant la jeune femme un dans mutisme immobile et faible. Leurs fronts se touchait, le visage de Mary-J. ne pouvait plus bouger elle sentait le regard brulant de cet homme, sa virilité, son désir charnel transpercer ses pupilles azures. La belle ne put retenir des gémissement de plaisirs, son corps parlait pour elle, mais son esprit était ailleurs, tout était devenu silencieux, plus de voix hurlante plus de souffle haletant pour en demander plus, juste le silence... Son oeil bleu comme l'océan venait de noyer tout son esprit, emportant dans une vague d'émotion toutes les protestations. Mary-Jane était envoutée, elle ne le quittait plus des yeux, ces vêtements étaient partis loin, en un instant, puis la belle retrouva ce corps nu qu'elle avait rencontré pour la première fois au lac, son désir était ardent, et pourtant plus aucune voix...

Ma très chère lady, vos yeux parlent pour vous, vous savez, pas la peine de dire non, ou alors vous aimez être ignorée. Ce qui serait surprenant.

Mary-Jane ne releva même pas la provocation elle n'entendait plus rien ne comprenait plus rien, elle le voulait un point c'est tout. Ses lèvres vinrent se coller doucement et tendrement à celles du jeune homme puis s'appuyèrent un peu plus fortement, ses dents attrapèrent sa lèvre inférieure. OUi, la chef des Orchids avait faim, faim de cet homme séduisant et provocateur.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 15 Mar - 14:29

Flick Knife

Matthiew n’en pouvait plus d’attendre il la voulait, il vouait ne faire qu’un avec elle, la remplir de tout son être. Le baiser de la jeune femme s’était transformé en mordillement qui ne faisait qu’augmenter la proéminence du jeune homme ainsi que son désir de ne l’avoir rien que pour lui au plus près. Nus l’un contre l’autre, le chef des Flick Knifes profitait du souffle haletant de Mary-Jane, pour la serrer contre lui et ne sentir que sa peau. C’était le calme avant la tempête…

Souriant de toutes ses dents après quelques instants, le borgne se redressa et saisit la jeune femme violemment par la taille en la regardant comme un sauvage. Se positionnant à l’entrée de tous les désirs, Matthiew observa la chef des Orchids, commençant à pénétrer en son sein. S’abreuvant de l’expression du visage de la belle, le chef déduisait la vitesse à laquelle pénétrer dans le temple de la jeune femme.

Une fois au fond de son idée, le jeune homme se laissa aller, s’allongeant tranquillement au-dessus de la femme, il attendit un signe de sa part afin qu’il puisse continuer son entreprise, il fallait bien que la jeune femme s’y fasse si c’était sa première fois à elle aussi après tout. En tout cas, le borgne se sentait bien, souriant, il avait l’impression d’être bien au chaud, dans le corps de la belle, comme s’ils partageaient le lieu. Déposant ses lèvres contre celles de Mary-Jane, Matthiew souffla :

- C’est tellement doux d’être en vous.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Sam 15 Mar - 23:19

Chef des the Orchids

Mary-Jane était haletante, elle se consumait de désir pour le chef des Flick Knifes mais au fond, elle ne savait pas ce qui l'attendait. C'était l'inconnu total, et tout semblait si naturel. Comme si elle avait été faite pour cela, comme si elle savait où il devait aller. Puis soudain, sans prévenir Matthiew empoigna ses hanches et empli de son coeur celui de la belle. Ils ne faisaient qu'un et étrangement, la lady senti ses larmes couler sur ses joues, elle n'avait pas mal, non ce n'était pas cela. Mais quelque chose brulait, c'était un brasier qui enflammait le creux de son ventre. Son esprit n'était plus là, tout devenait flou, ses pensées n'avaient plus de lien, tout et n'importe quoi et puis finalement rien, juste"ça", cette chose indescriptible, cette sensation de plénitude, comme si son corps ne lui appartenait plus, comme si il n'était plus dans le monde terrestre, paralysé, léger et endolorie à la fois. Cette impuissance totale, d'un corps incontrôlable ne laissait que ces larmes comme témoins.

Mais l'idée même de se voir si faible, si vulnérable devant lui, lui qui jubilait de cette situation, faisait naitre un sentiment de rancune, de honte. Comment pouvait-elle se livrer autant à cet homme ?! Son ennemi... Comment pouvait-elle seulement l'aimer à ce point ?! Au point de le laisser faire tout ce qu'il voulait au point de ne pouvoir réagir, de n'avoir que pour seule défense ces larmes, révélatrice de faiblesse. La faiblesse d'une femme qui prend un plaisir qu'elle ne veut pas s'autoriser. C'est tellement honteux pour la chef des Orchids, et il continue de savourer sa domination...

C’est tellement doux d’être en vous.

Mary-Jane pose ses mains sur son visage pour cacher son visage, ce visage qui trahissait sa vulnérabilité, son identité. Son corps se cambra en demandant toujours plus, mais ses mains se crispaient sur ses yeux dont les larmes ne semblaient pas se tarirent.


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)   Aujourd'hui à 7:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrangement entre Orchids et Flick Knifes (pv : Matthiew F. Field)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» De l'arrangement entre coreligionnaires... [PV Grendo S'orn]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: Les dortoirs :: Batîment des Flick Knifes :: Le salon bleu-