PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spring Flaw
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Dim 2 Juin - 20:30

The Tulips

La cohabitation chez les Riffles Bullets commençait assez mal pour Spring. Installée chez les garçons depuis quelques jours, la jeune femme avait rapidement dût adopter un autre style vestimentaire. En effet, se faire soulever le jupon de sa robe par ces hommes en manque de femelles commençait non pas à la gêner, mais à l’agacer sérieusement. Même si à chaque fois les Riffles fautifs étaient punis d’un grand coup là où ça fait mal, l’amazone avait, pour garder sa tranquillité, adopter la mode à la garçonne. Exit donc la jupe légère si pratique pour courir et les cheveux lâchés dans le dos, et bienvenue pantalon marron, chemise à carreau rouge, bottine de cuir et chevelure nattée, sans oublier sa ceinture de couteaux dont elle ne se séparait jamais, qui ne lui allaient pas si mal d’ailleurs.

Maintenant de mauvaise humeur, la jeune blonde cherchait une occupation qui pourrait la défouler, évacuer ce trop-plein d’énergie qui lui donnait envie de se battre avec tous ceux qu’elle croisait. Elle avait entendu parler d’une salle de défoulement dans le bâtiment des Riffles, d’une arène ou quelque chose dans le genre. Comment appelaient-ils ça déjà ? Ah oui, le ring. En marchant dans les couloirs à grand pas, Spring fut frustrée de ne pas trouver la pièce qu’elle cherchait, et c’est à contre cœur qu’elle dût arrêter deux Bullets qui passaient par là, rigolant à gorge déployé en plaisantant sans sembler la remarquer.

- Hé, est ce que vous pouvez me dire où se trouve le ring ?

- Woh, on se calme la Tulip, c’est pas un truc pour les meufs, qu’est-ce que tu voudrais aller y faire, tu serais même pas capable de soulever des poids.

- Je vous ai demandé où se trouve le ring…

- Genre on va le dire à une Tulip ! Allez, viens, on dégage !

Encore plus énervée, Spring poursuivit ses recherches, et c’est au bout d’une bonne demi-heure supplémentaire qu’elle trouva enfin la pièce. Un punching ball retenu à une chaine fixée au plafond trônait au milieu, et la tueuse s’en approcha à pas feutré. Lançant des regards autour d’elle, n’osant pas vraiment taper même si elle le voulait, elle se décida pourtant et lança son poing vers le lourd baluchon, qui ne bougea que de quelques centimètres. ‘Ok, plus fort’, se dit-elle. Elle regarda encore une fois autour d’elle, trouvant une bande de bandage plus beige taché que blanc immaculé, et s’enroula les bandes en question autour de ces paumes, et redonna un autre coup dans le punching ball, qui cette fois partit bien plus loin, se balançant dans l’air, pour revenir avec encore plus de force vers l’amazone, qui retapa encore dedans. Cela lui fit du bien de se défouler, et rapidement, elle ne se concentra plus que sur le baluchon, oubliant le monde autour d’elle.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Dim 2 Juin - 21:08

Rifle bullets


"Touche encore à ma soeur et je te promets que je te fais crever...
"Xavier tu parles encore français et il ne comprends rien...
"Oh pardon. Je disais que si tu la touches encore, je te fais subir les pires atrocités du monde pour que tu meurs à petit feu...


Si le chef des Rifles était dans les parages, il aurait peut-être donné une bonne correction au français. Du moins, c'est ce que pensait ce dernier qui avait frappé un membre de son groupe. Mais ce n'était pas d'un côté sa faute si les Tulips squattaient les dortoirs de leur groupe et qu'un imbécile de Rifle avait osé toucher à SA sœur. Il avait osé lui prendre la jupe de sa robe et la soulever pour regarder ses bas cette ordure! Pourtant Xavier lui avait dit de ne pas recommencer la dernière fois et il n'avait pas obéit. Ainsi, comme tout bon frère qui se respectait, l'albinos lui avait donné une bonne raclée avec l'aide de ses poings.

"Si jamais le chef savait ça..."
"Oh mais il ne le saura pas, n'est-ce pas? A moins que tu ne veuilles que la prochaine je t'arrache directement la tête!


Xavier le lâcha et lui cracha dessus avant de lui tourner le dos. Il prit la main d'Emily avant de la tirer vers lui et s'en aller avec elle. Bon sang, si il devait en plus protéger ses sœurs à l'internat en plus, ça n'allait pas être du gâteau. Surtout que Camille était dans les Orchids. Purée... elles n'ont pas pu être dans le même groupe? Remarque, cela ne faisait que quelques jours qu'ils étaient là et elles ont du se faire des amies chacune de leur côté... voire même des ennemis, mais eux ils risquaient de payer le prix fort si jamais ils venaient les embêter...

Le grand-frère continua sa route jusqu'à un couloir dans lequel il s'arrêta. Il regarda sa cadette et laissa échapper un soupire..


"Bon, là je vais te laisser. Pas que je ne t'aime pas, juste que je n'ai pas envie d'être collé à toi vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Si quelqu'un d'autre te taquine, tu me le dis?
"C'est bon, je ne suis plus un bébé...
"Oui mais apparemment tu ne peux pas te défendre toute seule... Sur ce, je te laisse rejoindre tes amies. Personnellement j'ai besoin de me défouler...."


Doucement, il prit la tête d'Emily avant de lui embrasser le front. Puis, lui faisant un au revoir d'un geste, il partit dans les couloirs. Et ce ne fut que lorsqu'il avait perdit de vue sa cadette qu'il se mit à ronchonner et à marcher plus rapidement dans les couloirs des dortoirs. Non mais! D'accord c'était la guerre entre les deux sexes à cause d'un meurtre, mais ce n'était pas pour cela que les Rifles devaient poser les mains sur les demoiselles comme cela! Lui-même n'irait pas frapper une fille, si ce n'était qu'une petite claque pour dire de se taire, et encore! Mais aussi, jamais l'albinos ne s'amuserait jamais à soulever les jupons des filles! Mais où étaient les manières de ces cowboys? Il laissa échapper un râlement avant d'entendre des garçons parler ensemble d'une "fichue Tulips qui voulait sans doute se prendre pour un homme en allant au ring". Tiens? Alors comme ça il n'était pas le seul à vouloir se dépenser? Xavier afficha un léger sourire avant de se dépêcher de trouver le ring. Qu'est-ce que donnait une américaine au combat? Il avait hâte de savoir si c'était différent ou non des petites française.

Lorsqu'il arriva enfin dans la pièce, il vit alors une jeune fille depuis l'encadrement de la porte. Elle devait avoir à peu près son âge et était habillée comme un homme. Il sourit. Elle avait du trouver la solution contre les harceleurs de jupes, et encore il devait bien en avoir un qui allait s'amuser à lui baisser son pantalon. Elle s'acharnait visiblement contre le punching-ball. Elle devait avoir une dent contre quelqu'un ou quelque chose pour être aussi "sympathique" avec l'objet devant elle.


"Il va falloir que j'attende mon tour..."dit-il à lui même tout doucement pour ne pas déranger la furie.

Patient et ne comprenant pas à quoi cela servirait d'agresser une personne avec qui il devait cohabiter pour quelques temps, il alla s'asseoir sur une chaise et se mit alors à regarder la Tulips. Si personne aurait vu quelque chose de bien passionnant, lui regardait la scène autrement. Si les femmes avaient moins de force que les hommes, elles mettaient dans leurs coups bien plus d'acharnements....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spring Flaw
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Lun 3 Juin - 21:01

The Tulips

Taper, taper, et encore taper. Ça fait du bien, vraiment. La jeune tueuse ne pouvait plus s’arrêter, rien n’existait qu’elle et ce stupide baluchon qui revenait à chaque fois pour se prendre son poing en plein dans le ventre. La jeune femme ne pensait à rien, faisait le vide dans sa tête, et c’est seulement au bout d’une bonne demi-heure qu’elle commença un peu à s’ennuyer et s’arrêta peu à peu pour regarder autour d’elle à la recherche de cibles pour tirer au couteau. Son regard buta sur une forme blanche qu’elle n’avait pas remarquée, installé dans un coin de la salle, semblant la fixer avec un intérêt presque trop insistant pour être honnête.

- Si tu comptes te moquer de moi, sache que je suis pas vraiment d’humeur…

Oups, c’était partit tout seul. Spring n’avait toujours pas évacué sa colère sourde apparemment. Enfin, pas si sourde que ça puisque la jeune femme d’ordinaire si silencieuse venait de lancer un flux de parole à un jeune homme, car il s’agissait bien d’un garçon, qui ne lui avait même pas adressé la parole. On se calme mademoiselle. Pas besoin de devenir parano à cause de quelques jours d’inaction et des garçons en période de reproduction. Enfin, bien loin de s’excuser, elle retourna la tête, et donna encore quelques coups dans le punching ball avant de se dire que non, vraiment, cela ne l’intéressait plus. Elle enleva donc de ses paumes les bandes beiges trempés de sueur avant de les rouler et de les remettre à leur place. Elle n’allait tout de même pas les emporter.

Un peu à bout de souffle, la tueuse s’autorisa quelques minutes pour souffler, et en profita pour indiquer d’un signe au garçon que l’espace était libre. Elle regarda celui qui l’observait, et trouva que son visage blanc contrastait beaucoup avec ses vêtements noirs, mais dût avouer que cela ne lui allait pas si mal. D’un côté, on aurait même pu croire à un fantôme, mais en comprenant que cette silhouette était celle d’un albinos, Spring se désintéressa de la question et descendit du ring. Elle s’étira, essuya la sueur qui perlait à son front, et chercha une autre occupation. Elle resta là les bras croisés, à observer toute la pièce sans rien dire, et se dit qu’elle pourrait peut-être accrocher quelque chose aux murs et à s’entrainer en le visant. Mais la question, c’était quoi. Un instant, elle fut tentée d’utiliser le garçon, mais encore faudrait-il le maitriser et l’attacher, et même si cela semblait amusant, elle y renonça.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Mar 4 Juin - 20:35

Rifle bullets

Si il y avait bien une chose que Xavier avait eu envie de faire à la jeune fille, c'était de la remettre en place. Lui? Se moquer des autres? Et puis quoi encore? Certes était-il parfois moqueur et tournait tout à la dérision, mais d'une lady ça jamais! ....Bon d'accord quelques fois, mais là il n'était pas d'humeur à se moquer d'une gente demoiselle. Après qu'elle l'ait verbalement agressée, Xavier laissa échapper un soupire et leva les yeux au ciel. Diantre, qu'est-ce que cette jeune fille pouvait être enquiquinante.

"Oui... Bonjour déjà... puis merci."

La politesse mince! Elle existe! Est-ce que les américains n'avaient pas appris les bonnes manières ou n'était-ce que lui (ou les français) qui s'acharnait dessus? Bon tant pis si cette inconnue commençait à l'agresser.. De toute façon, ce n'était pas comme si il en avait guère l'habitude! Le jeune homme se leva en voyant l'autre personne retirer son bandage, et enleva sa veste noire pour la poser sur son siège. Il n'avait pas envie d'être handicapé par un de ses vêtements et encore moins devant une personne du sexe inférieur (on voit la mentalité de l'époque) qui pourrait sans doute se moquer de lui. Il n'alla pas prendre la bandelette pour se les mettre autour des mains. Il se décida à frapper à mains nues le punching-ball. Il avait mal, il devait bien l'avouer, vu qu'il n'allait pas mollo avec l'objet. Mais il supportait après tout la douleur grâce/à cause de ses ainés qui l'avaient torturés maintes fois dans sa jeunesse (comme si il était vieux).

Xavier continua de frapper pendant moins de deux minutes, sentant que quelque chose n'allait pas dans la salle. Il s'arrêta de cogner le punching-ball avant de tourner la tête vers la Tulips : elle semblait chercher quelque chose à faire. Peut-être voulait-elle s'acharner encore contre quelque chose? Alors c'est qu'elle avait les nerfs contre quelque chose mais quoi? Au moment-même où le français commençait à se souvenir des deux Rifles qui parlaient de cette Tulips présente dans la pièce, le punching-ball revint vers lui... et lui frappa la joue. Le jeune homme, surpris, se tint alors la joue avant de s'éloigner un peu du dangereux objet."


"Tu t'ennuies? Si tu veux tu peux récupérer le punching-ball... tu as l'air de vouloir tuer quelqu'un, et je n'ai pas envie de me battre aujourd'hui..."

Il laissa échapper un soupire avant de reprendre sa veste. Il allait sans doute se faire rembarrer, comme d'habitude! D'ailleurs, il se demandait si cette inconnue savait qu'il était le frère d'une de ses camarades? Si oui, il espérait qu'Emily ne s'en recevait pas plein la face à cause de lui.

"Toute à l'heure, tu t'es disputée avec deux de mes compagnons, n'est-ce pas? Je les ai entendu ronchonner sur le fait que tu te prenais pour un homme. Si j'étais toi, je ferai attention à être plus discrète vu que tu es en soit-disant "territoire ennemi". Mais vu que je ne connais pas plus l'histoire, je me tais..."

Oui, il voulait engager une conversation mais bon. Vu comment les jeunes filles étaient si adorables et douces dans l'internat, il savait qu'il ne devait pas s'attendre à quelques gentils mots de leur part.

"Mais bon, vu qu'on va devoir cohabiter ensemble sous le même temps, autant faire un peu connaissance, n'est-ce pas? Je suis Xavier Kannan, et toi?"

Pour se montrer un peu plus amical, l'albinos afficha un (très) léger sourire. Bon, que cette fille le remballe d'un côté, il s'en fichait. Mais si ils devaient être ennemis, il souhaitait quand même connaitre un peu plus l'équipe adverse.


_________________
Je parle en français
Je parle en anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spring Flaw
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Mar 4 Juin - 22:01

The Tulips

Quand le garçon lui avait répondu, Spring avait cru déceler un accent étranger qu’elle ne connaissait pas. Le garçon lui avait alors répondu en grommelant, et, prenant sa place sur le ring, avait commencé à taper le baluchon. Frimeur, va. Il avait laissé sa veste sur la chaise où il était assis, mais Spring s’en fichait car elle ne regardait même pas l’albinos. Elle entendait juste le bruit de l’impact de ses poings sur le punching ball, et elle en déduisit que ceux-ci devaient être assez puissant pour produire un tel son. Jetant un bref regard au jeune homme qui s’escrimait contre le baluchon, elle vit l’objet qui le percuta en pleins fouet. Riant intérieurement mais restant neutre extérieurement elle dévisagea le pauvre bourg qui n’avait pas l’air d’être le plus méchant des Riffles, et se rendit compte qu’il lui parlait.

- ...u veux tu peux récupérer le punching-ball... Tu as l'air de vouloir tuer quelqu'un, et je n'ai pas envie de me battre aujourd'hui...

- Merci, mais j’ai déjà eu ma dose aujourd’hui… Je cherche des cibles pour m’entrainer au lancé… Mais bon, il n’y a pas vraiment l’air d’en avoir.

Elle avait dit cela mi-figue mi-raisin, et le garçon continua avec ses questions. Un vrai interrogatoire dit donc ! Spring restait assez défiante envers l’inconnu, c’était un garçon après tout, mais au moins, il n’agissait pas comme un de ces pervers qui l’agaçaient tant, aussi décida-t-elle de rester discuter un peu avec lui. Cela ferait au moins passer le temps !

- J’ai juste demandé où se trouvait le ring. Tss, vous, les hommes, vous croyez vraiment que vous êtes les plus fort, n’est-ce pas ? Si une femme vous pose une question qui porte atteinte à votre orgueil ridicule, vous la cassez tout de suite. Comme si nous, les Tulips ont allait se laisser marcher sur les pieds…

Elle avait parlé sans hausser le ton. D’une voix certes dur et ferme, mais calme et assuré. Elle y croyait dur comme fer à ces paroles. Si ces hommes croyaient pouvoir surpasser les femmes, ils se trompaient. Enfin, là n’était pas le débat, aussi la jeune femme se tut elle quelques poignées de secondes, pour continuer comme si de rien n’était.

- Mais comme tu le dit, on va devoir cohabiter. Autant ne pas trop s’enflammer. Je suis Spring.

En détaillant le visage du garçon, elle crut l’avoir déjà vu, même si elle n’en était pas sûre.

- Est-ce que je t’ai déjà vu ? Je crois que j’ai déjà croisé quelqu’un avec le même air que toi…

Elle devait surement se trompé. On ne croisait pas des albinos tous les jours. Il devait sans doute simplement ressembler à quelqu’un qu’elle connaissait.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Jeu 6 Juin - 21:21

Rifle bullets

Vous vous rappelez que je vous ai dis que Xavier pouvait être moqueur? Et ben voilà, il avait bien envie de se foutre de la poire de cette jeune fille. Ah les beaux discours sur les hommes en quoi qu'ils voulaient tous dominer les femmes, casser leur fierté parce qu'ils sont orgueilleux et tout... Nan mais quel discours de femmes! Sérieusement, pourquoi est-ce qu'elles pensaient toutes que les garçons étaient comme ça? Etait-ce une conspiration sexiste cachée qui voulait déjà, dès le départ, créer une guerre entre les deux sexes en mettant des idées pareilles dans les têtes de la gente féminine? Allez savoir! En tout cas, l'albinos ne pensait pas comme ça. Non, il n'y avait aucun sexe supérieur à l'autre. Après tout, n'avait-il pas en soit quatre sœurs? Entre Claudine et Rose, les plus âgées qui, en compagnie de de leurs deux cadets, ont martyrisé le jeune homme et Emily et Camille qui faisaient n'importe quoi... Alors merci bien hein! Le sexe dit "faible"!

"Encore des préjugés sur les hommes? Diantre, nous ne sommes pas tous comme cela! Si comme "les hommes" comme tu le dis, je pensais que toutes les femmes n'étaient que des êtres plus perfides que les hommes, toutes aussi narcissiques les une que les autres, pensant qu'à leur tenue vestimentaire et qui fait plus dépenser l'argent de leur mari qu'autre chose, je crois que le monde serait bien mal barré. Surtout que pour un type qui a quatre sœurs comme moi, je crois que ta remarque n'était pas la mieux placée. Mais passons."

Il avait répondit cela avec un léger sourire et assez doucement pour ne pas se montrer trop brusque. La jeune femme lui demanda alors si ils s'étaient déjà vu. Xavier regarda un peu mieux Spring en plissant les yeux. Il était vrai qu'elle lui disait aussi vaguement quelqu'un mais qui? Pourtant, il savait que c'était récent, que ça ne datait de pas longtemps.[i]

"Il est possible... Ton visage m'est aussi un peu familier... Peut-être que nous nous sommes croisés dans les couloirs? Non?"

[i]C'est bon, elle avait trouvé comment le stresser pour très longtemps! Parce que oui, ça allait le perturber tant qu'il ne savait pas où il avait vu cette Tulip avant!


"Où aviez-vous vu cette personne qui me ressemblait un peu? Peut-être était-ce moi en effet?"

Peut-être aussi que c'était à cause de Emily, allez savoir! Il faut dire aussi qu'ils avaient bien un air de famille et que leur petite ressemblance (malgré les cheveux noirs de la demoiselle) était plutôt assez frappante.


_________________
Je parle en français
Je parle en anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spring Flaw
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Jeu 6 Juin - 21:59

The Tulips

Quand le jeune homme répondit à la jeune femme sur la supériorité des sexes, celle-ci se retint de lui donner un bon coup de poing en plein dans sa figure d’ange. Enfin, elle parvint à se maitriser, et écouta Xavier qui parlait. En le regardant de plus près, rien ne tiqua dans sa tête, mais un faible indice la mit sur la voie.

- Tu dis que tu avais des sœurs… Elles de te ressemblent beaucoup ?

Peut-être avait-elle rencontré ou croisé une des sœurs du jeune homme, et fait la liaison entre eux. Enfin, toujours est-il qu’elle était assez intriguée par l’accent de l'albinos, qui lui était pour le moins inconnue.

- Tu es étranger, n’est-ce pas ? Tu as un fort accent…

Oups, un peu trop franc peut-être ? Peu importe, avec les garçons, Spring n’avait pas peur d’être blessante. Elle était parfois même un peu trop provocante, même si elle tachait de tenir sa langue un minimum. Le ‘diantre’ du jeune homme ne lui avait pas échappé, et elle se demandait ce que voulais dire ce mot ? Etait-ce une insulte ? Un reproche ? Enfin, elle ne le saurait sans doute jamais, mais elle désirait tout de même connaitre l’origine de cette exclamation.

Spring était habituée à voyager. Elle restait dans un lieu le temps de s’occuper d’un ‘travail’ qu’on lui donnait, puis elle disparaissait. Elle pouvait rester de longs jours dans le désert, dormir dehors, et quand Jonathan était encore vivant, ils leurs arrivaient parfois de s’installer quelques temps au bord d’un lac, sans prendre de mission, et simplement faire trempette en volant quelques bêtes des élevages voisin. Evidemment, quand le garçon était mort, Spring avait tenté de faire de même, mais elle s’était vite rendu compte que ce n’était plus la même chose et puis, à 15 ans, ça ne l’amusait plus. Tout ça pour dire que Spring connaissait plutôt bien les Etats-Unis, mais elle n’avait jamais voyagé en dehors du pays. Elle avait entendu parler de contrées lointaines où on pouvait se rendre après des mois de bateaux, mais cela ne l’avait jamais intéressée.

Tout en continuant de bavarder, Spring sentit qu’elle commençait à s’ennuyer. Le dialogue était, pour le moment, assez morne, mais prenant sur elle, l’amazone fit un effort pour ne pas bailler. Le jeune homme devait sans doute ressentir la même chose qu’elle, ou peut-être pas. Il était plus calme qu’elle ne l’aurait cru, la plupart des Riffles qu’elle ait rencontré étaient de véritables surexcités qui ne pouvaient pas tenir 5 secondes à la même place. Ou peut-être que l’albinos était comme elle, calme à l’extérieur, et véritable furie quand le sang rentrait dans la partie. Elle aurait bien aimé se mesurer à lui. Oh, juste amicalement ! Une bagarre ne se solde pas nécessairement par de la haine. Mais le Riffle s’était dit… Comment déjà ? Ah, oui, sans envie de se battre. Pff, même pas drôle. Enfin, si peut-être que si elle parvenait à diriger mine de rien la discussion sur la force et la puissance… Après tout, l’orgueil d’un homme peut rapidement lui faire changer d’avis.

Non, non. Pour le moment, c’était discussion. Mieux valait le connaitre ne serait-ce qu’un tout petit peu plus pour mieux le poignarder plus tard. Cruel vous dites ? Non, juste une tueuse en pause qui retrouve ses vieilles habitudes. Elle n’y pouvait rien, c’était presque naturel pour elle de faire ça. Enfin, Xavier lui paressait tout de même sympathique, si ils devaient se battre, se serrait amicalement. N’empêche, elle ne s’était pas encore battue avec un homme depuis son arrivée, et il faut un début à tout… Enfin, pour le moment, on patiente. C’est comme ça et ce n’est pas autrement.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   Lun 1 Juil - 22:13

Rifle bullets

La réponse de Xavier avait sans doute énerver la jeune fille et cela se voyait fort bien. Bien sûr, le petit sourire du français avait réapparu à cause de ça. Pourquoi? Il n'en savait rien. Peut-être trouvait-il que c'était marrant de la part d'une Tulips. Après tout, il avait toujours vu ces gentes demoiselles rétorquer violemment aux hommes et pourtant, cette Spring n'avait rien dit. Au contraire, elle était passée sur le sujet des sœurs. Si l'une d'elles lui ressemblaient beaucoup? Les quatre oui. A vrai-dire, chaque Kannan ressemblait à l'autre, d'une façon ou d'une autre. Mais malheureusement, elle ne pouvait que rencontrer ici les deux dernières: Emily et Camille.

"A vrai-dire oui. On se ressemble beaucoup dans la famille. Tu dois sans-doute connaître ma petite sœur, vu que tu es dans les Tulips."

C'était improbable qu'elle ne connaisse pas Emily. Si son frère était calme, elle était surexcitée. Elle courrait de partout, grimpait à tout... un vrai garçon manqué! Contrairement à Camille qui était plus discrète qu'elle. Il n'était pas impossible que cette Spring ait vu la nouvelle Tulip rejoindre sa chambre en escaladant le mur des Rifle Bullets. Vu comment elle était ravagée.

"Et pour ton autre question, je suis en effet étranger. Je viens de France et je ne suis là que depuis peu. Si jamais mon anglais est imparfait, je te prie de m'en excuser.

Si Spring faisait bien attention aux petites nouvelles, elle devinerait qu'il s'agissait d'Emily. Mais il y avait un problème : cette gente demoiselle lui disait quelque chose. Et il était sûr que ce n'était pas dans les couloirs du bâtiment. Il avait en effet une bonne mémoire lorsqu'il était bien réveillé et pourtant il ne se souvenait pas vraiment d'elle. Peut-être que c'était à un moment où il n'était pas spécialement réveillé. Un beau matin ou alors en pleine nuit? Allez savoir. Remarque, si lui stressait rien que pour ça, peut-être que la Tulips aussi l'était tout autant. En tout cas, il repartit en direction du punching-ball.

"En tout cas, est-ce que toutes les américaines sont comme vous les Tulips et les Orchids? Des femmes caractérielles qui sont prêtes à se battre à n'importe quel moment? Ou alors n'est-ce que vous qui avez forger un caractère?"

Cela ne l'étonnerait pas si Spring n'était pas comme ça au départ. Après tout, lui-même avait acquit son caractère grâce à ses aînés qui n'avaient pas arrêter de le torturer lorsqu'ils étaient enfants. Mais on lui avait dit que la population du Nouveau Monde était des plus violentes. Après cela ne pouvait être que des racontars....


_________________
Je parle en français
Je parle en anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de sport ne peut pas faire de mal (pv. Xavier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» Changement de tapisseries
» Sadaka D.Lantern [Terminer]
» ERA ( on peut pas faire sans eux ><)
» Peut-on faire le boulot de l''État Haïtiens à sa place....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: Les dortoirs :: Batîment des Rifle Bullets :: Le ring-