PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Dim 27 Mai - 19:55

Flick Knife

Dans le couloir au parquet ciré, des murmures s’élevaient des personnes présentes, que ce soit des hommes ou des femmes, tous ne cessait de dévisager cette personne qui passait dans le couloir, ce type au torse presque nu et à cette grosse pierre qui pendouillait à son cou. Ce que regardaient ces élèves n’étaient pas réellement la personne elle-même, c’était plutôt ce bandeau qu’il avait sur l’œil. Vrai témoignage d’un farouche combat, tout le monde semblait fixer ce bout de tissu qui cachait une bien vilaine balafre.

Malgré tous ces regards posés sur lui, le chef des Flick Knifes, en cette belle journée de printemps, n’en fit rien, il s’en moquait éperdument et donc continua sa route sans faire attention à ces gens si silencieux quand il passait. Du respect ? Hum, il n’y avait que les membres de son clans qui en avaient à son égards, les Rifle Bullets, faisait silence car d’une part il y a ceux qui craignait cette être à l’apparence si calme et les autre qui comme les femmes imaginaient une multitude de plan pour lui tomber dessus. Cependant, quand un regard devenait trop intense, Matthiew fronçait les sourcils mais continuait d’avancer. Il jouait avec l’évènement dont il avait été le principal acteur, c’est un fait, cependant, il ne comptait pas recommencer à user de la violence ou alors ce serait réellement en dernier recours.

Vacant donc à ses occupations, le borgne se dirigea vers le hall, l’un de ses endroits favoris pour ne pas être embêté, du moins en général, pénétrant donc dans le grand bâtiment en bois, il monta sur la mezzanine, pour s’accouder à la rambarde et observer l’entrée d’en haut. Vrai lieu de vie, le hall d’entrée avait une ambiance accueillante et chaleureuse, le pensionnat avec bien fait les choses pour attirer les élèves. A cette pensée le jeune homme sourit, il se souvenait encore de son arrivé dans le pensionnat quand il avait poussé un petit « wouuuah » en regardant cette immense infrastructure, tandis que son frère lui était en train de jubiler d’excitation… Les choses avaient bien changées aujourd’hui, il était chef d’un des cinq groupes du pensionnat quant à son frère ce n’était même pas la peine d’en parler…

Soupirant de nostalgie, le jeune homme de son œil valide fixait un point imaginaire, faisant abstraction du monde qui l’entourait, il était en pleine réflexion, ce disant que les choses avaient été si vite et qu’il ne se serait jamais attendu à ce qu’un tel résultat se produise au sein de cet établissement si spécial. Incroyable aurait été le mot juste, tout ce qui lui était arrivé était incroyable. Pourquoi cela ? Car peu importe où vous chercheriez il n’y a aucune ville qui aurait eu un pensionnat où il se passerait une guerre entre les sexes opposés hormis Whiteriver Town.

Matthiew fut contraint de s’extraire de ses pensées, il y avait du mouvement autour de lui, en tournant la tête à gauche, il vit que tout le monde s’en allait par les issues menant dans les couloirs… La cloche n’avait pas résonnée pourtant… Il sentit finalement un autre poids que le sien sur la rambarde, juste à sa droite, tournant donc la tête, dans ce sens, il tomba nez-à-nez avec une femme… Et pas n’importe laquelle car l’œil du jeune homme se posa sur un bandeau que portait cette personne. Et il n’y en avait qu’une pour porter cela, et cette femme n’était pas n’importe qui… Soupirant donc légèrement, le jeune homme finit par dire une seule chose.

— Toi…

Il comprenait pourquoi les élèves qui étaient dans le hall avaient fuis, avoir deux chefs de clans dans la même pièce n’est pas vraiment emprunt au bon déroulement des évènements… Surtout quand on connaissait la relation entre Mattiew F. Field et Marilyn Brandon, la chef des Tulips…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Marilyn Brandon
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 24
Localisation : Haha! Si tu savais!!

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Lun 28 Mai - 10:54

dead

Il faisait vraiment chaud cet après-midi, et surtout très lourd. On était pas encore en été mais l'air était presque suffocant à certains endroits ensoleillés. Se promener quelques minutes à l'extérieur avait convaincu Marilyn de rentrer dans le hall, au frais. Une foid dans le hall, elle se demanda ce qu'elle pouvait bien faire... Certes, elle avait quelques trucs importants à faire concernant l'opération du bal dont l'a date s'approchait à grands pas. Elle marchait les mains dans les poches au milieu de la grande salle ou de nombreuses personnes étaient venues pour se rafraichir. Aussi bien hommes que femmes étaient présents, se surveillant les uns les autres. Elle faisait fi des regard qui l'observaient durant son passage, quand on est leader d'un des cinq camps du pensionnant, ce genre de choses était monnaie commune.

Elle allait se hâter de rejoindre le quartier des Tulips, là il y aura des gens qu'elle pouvait supporter, au moins... Et il lui restait un certain nombre de choses à planifier pour l'opération. Elle entama l’escalier, et regarda les gens assis sur les marches s'écarter pour lui laisser le passage. Son regard s'attarda sur la rampe en bois sculpté qui montait en haut des marche et tournait pour faire le tour de la mezzanine un étage plus haut. Et là, elle le vit. Ce type des Flick Knives, cet espèce de mec si "cool" qui rencontrait un succès bien caché parmi les filles du pensionnat. Marilyn ne l'aimait pas du tout, ce Matthiew F. Field. Trop calme, trop silencieux, se donnant des airs réfléchis... Elle n'arrivait pas à lui trouver le moindre leadership, pour contrôler des troupes il fallait pas être un type fantomatique, il fallait donner de la voix et avoir un minimum de présence.

La seule chose qui pouvait rapprocher les deux rivaux pouvait être leur œil invalide. Tous les deux affublés d'un bandeau qui cachait une cicatrice et un passé pas forcément beau à voir. La preuve d'avoir survécu à un combat, c'était quelque chose qui forçait le respect.

Marilyn arriva alors en haut des marches, elle pouvait à présent rejoindre ses quartiers ou aller faire la causette au bellâtre borgne qui semblait s'ennuyer à mourir sur sa rampe. Le jeune femme borgne avait quelques taches préliminaires à accomplir avant le grand bal, à commencer par provoquer les Dark Guns pour les inciter à passer voir les Tulips à la fête. Le plan qu'elle et Mary-Jane avaient préparé était parfait en tout point, les mecs n'auraient aucune faille dans laquelle s'engouffrer pour fuir ou prendre l'avantage, ils seraient simplement humiliés. Comme elle commençait à afficher son habituel sourire de requin, Marilyn se dirigea vers le jeune homme et se plaça à ses côtés, posant ses coudes sur la rampe de bois en s'y adossant. Le jeune homme ne tarda pas à s'apercevoir de sa présence et lui la fixa de son œil unique pour s'adresser à elle dans un soupir.

"Eh ben mon petit Matthew, on a oublié mon prénom? Bah. Normal. Vous les mecs, la mémoire c'est pas votre fort, pas vrai?"


La chef des Tulips avait commencé à jouer doucement en affichant un air faussement gentillet, qui se voulait humiliant, comme si elle prenait Matthew pour un gamin qui ne savait rien. En un sens, c'est vrai, il ne savait rien. Rien de tout ce que les Black Roses préparaient dans l'ombre. Le sourire narquois de Marilyn recommença à s'agrandir à cette pensée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Mer 30 Mai - 18:21

Flick Knife

Matt’ détestait Marylin, il voyait en elle un Rifle Bullets en femme et c’était tout ce qu’il pouvait détester, de plus elle était la chef d’un des quatre clans du pensionnat du coup ça entraînait des tensions entre eux qui faisait en sorte qu’une possible affinité entre eux tous était quasi impossible. Mais cela ne tenait pas qu’à ça, il ne l’appréciait pas du tout pour son caractère trop rentre dedans et son effronterie… Effronterie à laquelle il dû faire face dès que la jeune femme ouvrit la bouche pour prononcer des mots qui sonnèrent très mal aux oreilles de Matthiew.

Chaque mot qu’elle prononçait résonnait dans la tête du chef des Flick Knifes comme les sifflements d’un serpent, un serpent qui ne demandait qu’une chose le provoquer, lui mener la vie dur et l’agacer jusqu’à ce qu’il perde patience. Cependant, le jeune homme restait calme, d’une part car il l’était d’une autre par amusement car il savait que Marilyn n’aimait pas ça du tout et lui ça l’amusait terriblement.

— Dieu sait que j’aurais bien voulu ne pas retenir le tiens, cependant, il faut être plus proche de ses ennemis que de ses amis. Donc je ne peux pas me permettre de l’oublier, vipère.

Matthiew avait beau être quelqu’un de calme, ça ne lui empêcher d’avoir du mordant parfois dans ses phrases, cependant chacune était assez distingué, il fallait rester polie. Quoiqu’il en soit la vipère était un surnom qu’avait affublé le borgne à la femme, cet animal allait à merveille à cette énergumène qui n’avait pas sa langue dans sa poche mais qui pouvait cependant devenir un danger pour qui que ce soit. Et ça, il en avait bien conscience, même si les Tulips manquait de doigté, elles en étaient pas moins plus intelligentes que les Rifle, c’était un fait, on pouvait donner deux pois chiches au cerveau d’une Tulip et un seul chez un Rifle.

Tout ceci, le leader l’avait compris en étudiant pendant toutes ces années les adversaires en le jugeant souvent lors des missions qu’il effectuait avant. Enfin bref, le jeune homme affichait toujours son éternel visage tranquille n’exprimant rien face à l’effronterie dont faisait preuve sa rivale. Finalement, affichant un simple sourire, il demanda à la jeune femme, une pointe de sarcasme dans la voix

— Te serais-tu attachée à moi ? Fais gaffe, si on nous voit trainer trop longtemps ensemble il va y avoir des rumeurs ! Et j’imagine que tu n’en a pas besoin

Ricanant légèrement, le jeune homme regarda à nouveau son point imaginaire, mais cette fois il se demanda pourquoi elle était là Marilyn ne faisait jamais rien comme ça, il y avait un intérêt à sa présence, Matt’ était toujours sûr qu’elle marchait comme ça, finissant donc par recentrer son attention sur l’ennemi, il lui demanda d’un air légèrement froid comparé à son rire précédent, il avait rapidement changé de tête.

— Que me veux-tu réellement ?

Il avait froncé les sourcils, cherchant à décrypté chaque mouvement de la jeune femme, même si elle savait sûrement ce tenir, elle n’en restait pas moins quelqu’un pouvant s’avérer violent et els attaques soudaines ne devait pas être une chose qui était inconnue de son répertoire, la tension montait légèrement en cet instant présent. Déjà qu’avec la fuite de tous les élèves présents dans le hall ça n’avait pas arranger les choses, ça allait de mal en pis, ça promettait pour la suite des évènements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Marilyn Brandon
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 24
Localisation : Haha! Si tu savais!!

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Ven 1 Juin - 10:44

dead

Marilyn ne vit pas son rival prendre immédiatement la mouche à sa provocation. Bien sur, pour Matthew F. Field, il fallait mettre la barre plus haut, il était le genre de type calme d'apparence qui bouillait à l'intérieur, le genre de personne qu'on pouvait avoir à l'usure. Il ne tarda pas à répliquer, lui confirmant que ç’aurait été beaucoup mieux qu'il ne souvienne pas d'elle un point c'est tout. Le sourire narquois de Marilyn s'agrandit encore en entendant le nouveau sobriquet dont elle avait été affublée. Elle relança le jeu de plus belle, des idées de réponses, elle en avait à la pelle.

"Encore heureux que j'sois là pour te rappeler que j'existe, hein? Je sais que j'te manquerais sans ça, très cher... Oh et merci pour ce joli surnom, la "vipère" j'aime beaucoup!"

L'ironie était quelque chose que la jeune femme avait bien appris à maitriser. Elle avait dû, par par la force des choses. Il fallait qu'elle sache provoquer pour mieux écraser son adversaire et ainsi se faire respecter. Même si son ennemi était le stoïque leader des Flick Knives, il n'échappe nullement à la règle, il était tout à fait possible de le réduire à néant de cette façon, à condition de réussir à percer sa carapace et taper ou ça fait mal.
Dans cette optique, Matthew était bien plus amusant à faire tourner en bourrique qu'un autre qui se taisait tout de suite. Pour son plus grand plaisir, le jeune homme était plein de surprises. Et ce fut lui qui repris la parole, lui lançant une sorte d'avertissement... Était-ce une simple leçon de morale, ou espérait-il la faire lâcher l'affaire avec un argument aussi bidon? Elle se mit à porter une main à son front en mimant de façon excessive une jeune fille rougissante en train de s'évanouir suite à un compliment du prince charmant pour préparer sa réplique suivante.

"Oooh... Tu as donc tellement honte qu'on nous voit ensemble très cher Matthew? Dois-je comprendre que tu ne veux point de mon affection?"

Comme elle se prenait pour une héroïne de tragédie, Marilyn reprit vite son visage habituel avant d'enchainer. Tout en faisant cela elle regardait de chaque côtés pour constater la fuite des gens présents à l'étage.

"Regarde comme ils fuient tous de tous les côtés... Aucun ne se risquerait à colporter des rumeurs qui n'aurait ni queue ni tête, nous ensemble? T’imagines le bordel? Tiens, mais ce serait pas tes Flick Knives qui sont en train de filer à l'anglaise, en bas? Pff... Les Tulips feraient jamais un truc pareil... "

Évidemment, Marilyn n'avait aucune idée de l’identité du groupe de personnes en train de descendre l’escalier qu'elle montrait du doigt, c'était juste histoire de balancer un truc gratuit et bête, n'oubliant pas de rappeler que le Tulips étaient en tout point supérieures. Elle attendait la réponse de son rival, ce dernier lui demanda simplement ce qu'elle voulait de lui. Sans se décourager, elle ne tarda pas à lui donner sa réponse.

"Ce que je veux? Rien, j'ai besoin d'une bafouille écrite pour venir voir le petit Matthew? Tu étais tellement seul et sans amis sur ta rampe... Il n'y a guère que moi qui supporte ta compagnie, fais-toi une raison!"

Marilyn, une emmerdeuse? Jamais! Pour le moment elle se contentait simplement d'avoir réponse à tout sans faiblir, l'autre allait bien mordre à un moment. Bien sur, ce qu'elle faisait ici n'était pas dépourvu d’intérêt, mais ce dernier devait rester totalement secret. Et d'ailleurs, l'argument selon lequel la jeune femme pouvait venir mettre le bordel par pur plaisir était tout à fait envisageable.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Sam 2 Juin - 13:27

Flick Knife

Face à cette femme, tout ce qu’il fallait faire était de rester calme et Matthiew le savait plus que personne, cependant chaque phrase qu’il prononçait était un amusement pour la chef des Tulips et ça il le voyait bien. Cependant il n’allait pas répondre aux attaques de la jeune femme, ce ne serait que trop lui faire plaisir à cette vipère. Son sourire narquois à chaque instant avait déjà dû en énerver plus d’un, le jeune homme s’en doutait mais il ne fléchissait pas gardant son éternel air de type neutre. Continuant d’observer son point imaginaire, le chef des Flick Knifes observa du coin de l’œil la borgne qui jouait les tragédiennes de façon très exagérée, ce payant toujours la tête du blondinet qui à l’intérieur riait légèrement. La façon d’agir de cette chef était très comique pour lui et le jeune homme commençait à se dire que s’ils n’avaient pas été ennemis elle aurait été l’une des personnes la plus à même à le faire rire.

Marilyn finit par relevé la fuite des élèves autour, insinuant qu’il ne devait s’agir que de Flick Knifes, n’importe qui sans réellement réfléchir aurait identifié chaque personne et démontrer qu’elle avait tort, mais Matt’ ne s’en donna même pas la peine. Il s’en moquait bien de ce qu’elle disait, il savait que c’était faux, donc il n’avait rien à prouver et donc même pas besoin de prêter attention à cette jeune femme qui l’horripilait. Le jeune homme sortit finalement un couteau fermé de sa poche et le fit jouer entre ses doigts, il aimait bien le faire jouer entre ses doigts. Cependant, son adversaire risquait de comprendre par la suite qu’il cherchait à l’intimidé, certes il y avait une part de lui qui aurait aimé que ça marche, mais elle était une Tulips et on ne les intimidait pas aussi facilement que ça. Enfin bref, continuant de faire jouer son couteau, il finit par arrêter ce geste en souriant.

La jeune femme venait de le faire réagir en lui disant qu’il n’y avait que elle qui supportait la compagnie du jeune homme, ce dernier repensa à la Marilyn qui avait jouée quelques instants la tragédienne. S’armant donc d’un sourire charmeur il se tourna vers elle et s’avança tranquillement vers elle, lui faisant face, toujours le même sourire aguichant aux lèvres.

— Va donc falloir que je me fasse une raison, oui…

Jouant son jeu avec conviction, Matthiew s’approcha doucement du visage de la chef ennemi, posant sa main sur la joue de sa rivale, il approcha son visage du sien avec toujours son sourire charmeur, il avait bien l’attention de lui faire peur ainsi, enfin du moins il espérait que ça réussirait.

— Mais toi « vipère » ? Es-tu consciente que moi aussi je dois être dans les seuls qui acceptent ta présence ? Et toi donc ? Vas-tu aussi te faire une raison de ça ?

Il l’a regardait droit dans l’œil observant la moindre de ses réactions aussi, il sentait qu’elle allait avoir du mordant la réponse mais, cette situation était tellement amusante et surtout, si quelqu’un les voyaient aussi proche ça promettait d’être intéressant par la suite, il s’amusait désormais, il s’amusait bien par ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Marilyn Brandon
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 24
Localisation : Haha! Si tu savais!!

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Mar 5 Juin - 20:45

dead

Ce type est décident imbuvable. Il ignore Marilyn et fait semblant de l'écouter un vil sourire aux lèvres. Mais la jeune femme fait comme si ne rien était et continue de parler. Apparemment, elle s'était trompée, elle n'aurait pas ce type à l'usure. Il ne réagissait pas et semblait plus s'amuser qu'autre chose, ce laissait le temps à la jeune femme de "s'échauffer". Tandis que le hall se vidait, il ne répondit qu'à une seule de ses affirmations. Se plaignant de n'avoir comme choix que celui de rester avec son insupportable rivale, il se rapprocha soudainement de Marilyn, un sourire charmeur aux lèvres. La "vipère" se retint de lui cracher à la figure tout son venin chargé d'insultes plus fleuries les unes que les autres quand elle sentit la main de Matthew se mettre a effleurer sa joue. Elle ne laissa rien transparaitre d'autre sur son visage que son habituel sourire narquois qui ne bougea pas d'un poil. Comment osait-il... Comment cet enfoiré osait! Nombre de jeunes filles du pensionnant l'envieront quand elles auront appris qu'il avait eu ce geste à son égard. Si seulement elles savaient à quel point, pour la chef des Tulips ce simple touché était ignoble.

Dans le coin de son champ de vison, Marilyn aperçu quelques unes de ses Tulips restant à l'affut, mains dans les poches, prêtes à agir... "C'est bien les filles, vous continuez à faire du bon boulot" pensa-t-elle. Mais elles ne bougèrent pas car leur leader leur avait fait un signe de la main pour leur dire que tout allait bien. Elle continuait, immobile et imperturbable à fixer ce type toujours aussi calme et détestable en face d'elle.

"Fais attention à ce que tu fais, mon gars. Les Tulips ont le sang plutôt chaud, et je sais que tu ne voudrait pas déclencher un bagarre ici..."

Tout cela lui rappelait cet événement dont elle avait eu vent a ses débuts en tant que chef des Tulips. Bien sur, elle connaissait la réputation passée des frères Field, et ce tragique accident, dans les grandes lignes. Ridicule d'en arriver là à cause de telles foutaises que celles d'un pari. Elle n'allait pas mettre à pleurer le sort du pauvre petit Matthiew qui avait pris la suite de son grand frère. Un bagarre comme celle-là est vite déclenchée, et Marilyn se savait assez intelligente pour mettre le feu aux poudres et faire s'enflammer le pensionnat entier. Mais cela viendrait plus tard. Plus on attend, plus c'est bon, n'est-ce pas?

"Je veux dire, toi comme moi, on sait très bien quelle genre de conséquences stupides peut avoir ce genre de querelles infantiles... Enfin, surtout toi."

Crachant une nouvelle salve de mots empoisonnés, la vipère en profita pour passer un doigts du front de son rival, passant sur son bandeau qui cachait son œil et finissant par arriver sur ses lèvre et au bout de son menton. Pour appuyer le tout, elle lui adressa un faux sourire compatissant, chose qu'elle savait surement très mal faire.[/justify]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Ven 8 Juin - 19:46

Flick Knife

La vipère était prête à cracher tout son venin en plein dans la face du chef des Flick Knifes, ce dernier s’en doutait, il l’a voyait, n’importe qu’elle jeune femme aurait rougit, elle, était contrariée, il n’en attendait pas moins de la chef des Tulips, cependant cette contrariété ne resta pas très longtemps sur le visage de Marilyn qui possédait toujours son sourire sournois. Cependant une chose sembla attirer l’œil de la jeune femme tandis que le visage de Matthiew s’approchait du sien, hum, qu’elle que chose lui disait qu’il n’était pas en position de force en ce moment.

Et ce qu’elle dit confirma ce que le jeune homme pensait en cet instant, il était en danger et elle le m’était en garde, cela sonnait comme une menace, aux oreilles du chef des Flick Knifes, sonnait ? Non plutôt sifflait, autant rester dans le contexte. Enfin bref, le venimeux serpent que représentait son ennemie, n’avait pas encore donné tout son venin car elle finit par insinuer une chose qui ne plus pas vraiment à Matthiew.

La bagarre… Oui il connaissait bien cela, ce mot sonnait tellement mal à ses oreilles, en faîte ce mot lui faisait complétement mal, rappelant tant de douleur pour lui et de mal qu’il avait causé… Ce n’était pas une bonne chose ce mot, c’était une chose à bannir de tous les langages, il n’en voulait plus de cela. Son frère et tous ces gens qu’il avait envoyé à l’hôpital et son œil aussi ça avait fait trop de fait malsain pour une simple bagarre ! La rage, il ne voulait plus du tout l’avoir, cette haine qu’il avait éprouvé pendant quelques instants c’était tellement détestable, il s’en voulait encore…

Cependant cette haine il la sentait monter en lui envers Marilyn, mais cette fois, il ne voulait pas la laisser couler, il y avait bien d’autres façons de répondre à cette effrontée que par la violence, il chercha rapidement une solution, il ne pouvait pas faire un carnage… Surtout qu’il n’était presque pas armé et qu’il n’était pas vraiment en bonne condition vu les yeux qu’il sentait s’être posés sur lui…

Puis il fit quelque chose qui le surpris lui-même, une geste cependant extrêmement provocateur pour cette femme qui était la chef des Orchids. Il avait approché ses lèvres de celles de la jeune femme, puis il avait rapidement déposé ses lèvres sur la joue de Marilyn. Sans réfléchir, il avait trouvé la solution pour rendre à la jeune femme la monnaie de sa pièce. Affichant un large sourire moqueur, il entendait déjà des bruits derrière lui, il avait animé les foules, afin d’éviter d’être dans de beaux draps, il finit par fuir. Posant ses mains sur la rambarde, le jeune sauta par-dessus pour atterrir dans le hall tout en souplesse. Levant son œil vers le haut, il nargua la jeune femme en lui faisant un clin.

— Tu veux jouer à chat, chère vipère ?


La provoquer était le but principal du jeune homme maintenant, elle allait surement vouloir le tuer après ce qu’il venait de lui faire, il l’a connaissait assez pour le deviner, elle était bien trop opposé aux hommes pour avoir apprécié ce geste comme les autres filles, elle était incroyablement amusante…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Marilyn Brandon
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 24
Localisation : Haha! Si tu savais!!

MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   Mar 12 Juin - 10:47

dead

Il ne réagissait pas, il ne bougeait pas, il gardait son sourire de bellâtre bien collé sur son visage.
Pourquoi, même à ça, il gardait son sang froid? Marilyn en avait définitivement marre de ce type, ne pouvait-il pas juste jouer le jeu? Non, il n'avait pas envie de donner quoi que ce soit à une personne qu'il détestait, surtout quand cette personne est le leader des Tulips. Il y avait eu un leger mouvement de sourcils quand la jeune femme avait implicitement évoque ce sombre événement qui avait changé sa vie. Mais même là, l'autre n'avait pas bronché. Marilyn devait se rendre à l'évidence, ce n'est pas par des paroles qu'elle le fatiguerait. Mais elle n'abandonnait pas sa mission, bien au contraire, elle était encore plus remontée qu'au début.
Elle était exaspérée sans le montrer, elle aurait voulu en finir ici même avec cet arrogant au sourire charmeur. Trop occupée à intérioriser sa colère et a réfléchir comment elle le ferait craquer, elle ne le vit qu'au dernier moment se rapprocher plus près, bien trop près. Puis ces deux choses gluantes et humides qu'on appelle lèvres vinrent se poser sur la joue de la jeune femme. Elle avait baissé sa garde, comme une imbécile, l'autre idiot aurait pu avoir le loisir de faire tout ce qu'il voulait.
Jamais, jamais, jamais. Jamais au grand jamais elle ne montrerait la moindre pitié devant ce mec, il avait osé la toucher, sa joue était souillée de bave et de bactéries du camp ennemi. Tôt ou tard il serait mort. Pas maintenant, même si elle en mourrait d'envie, elle n'en oubliait pas sa mission.

Le reste du hall avait commencé à discuter avec animosité, manifestant leur désapprobation face à ce qu'il venait de se passer, et le jeune homme en face d'elle jugea plus intelligent de sauter à rez-de-chaussé par la rampe du premier étage. Une fois à terre, il invita sa rivale à le rejoindre pour qu'ils s'amusent un peu. « Salaud... » fut le premier mot qui sortit a voix basse de la bouche de Marilyn. La question ne se posait pas, la chef des Tulips ne refusait jamais un défi, quelque soit sa nature. Elle sauta à son tour à terre, pliant les jambes pour se réceptionner et utilisant sa main pour repousser le sol et prendre un départ rapide. Elle commença à poursuivre le chef des Flick Knives à l'extérieur. La chaleur étouffante se fit tout de suite ressentir sur sa peau tandis qu'elle voyait l'autre se diriger vers la sortie du village, du côté qui mène à la rivière. Ils seraient probablement hors d'haleine une fois arrivés là-bas, mais hors de question de faiblir face à ce type, elle le ferait payer et il comprendrait que même si par une telle chaleur, la vipère préfère rester sous son rocher, elle n'en reste pas moins le plus venimeux des serpents une fois sortie de son trou. Et Marilyn était à présent complètement sortie de ses gonds.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oeil pour oeil { Pv: Marilyn Brandon }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oeil pour oeil, dent pour dent. ► Allya
» Raphaël Farès
» Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher
» Oeil pour oeil
» Un mensonge pour un mensonge. Oeil pour Oeil, Dent pour Dent [Gab/Elise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: Le hall d'entrée-