PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]   Mar 2 Juil - 13:18

Rifle bullets

Si il y avait bien une des dernières choses qu'avait bien envie de faire Xavier, c'était sans doute fuir son frère enragé. Il faut dire aussi que le jeune français avait bien cherché la bagarre avec lui. Que s'était-il passé, me demanderez-vous, pour que Aaron soit en rogne contre son petit frère? A vrai-dire, il faut remonter à il y a quelques années lorsqu'ils étaient encore en France. Le jeune homme, un vrai Dom Juan, n'avait pas hésité à courtiser une jeune demoiselle lors d'une fête. Mais alors qu'il allait l'emmener dans un endroit assez peu fréquenté... et fréquentable par la même occasion. Sauf que malheureusement pour lui, le plus jeune des garçons Kannan l'avait suivit et avait vu tous ce qui s'était passé. Depuis, Xavier n'avait cessé de surveiller les fréquentations féminines de son aîné après avoir promis de garder le secret à ses parents. Mais pourquoi cette histoire était revenue? Et ben je vais vous le dire : les deux frères s'étaient longuement disputé à cause de Aaron qui disait qu'un de leur frère était trop désespéré pour trouver une fille, ce à quoi le Rifle avait répondu dans son pur français ; "Oui, mais lui au moins, il ne va pas essayer de mettre dans son lit toutes les jolies filles qu'il rencontre lors de festivités quelconques, contrairement à toi!". Manque de bol, la mère et le père étant dans les parages, ils avaient demandé des explications aux deux jeunes hommes avant de vouloir s'entretenir seuls avec le premier enfant.

Donc, Xavier courrait à en perdre haleine. Il savait que Aaron était sorti du bureau de leur père et qu'il était aussi à sa recherche pour le massacrer. Certes, l'albinos n'avait pas peur de se battre et encore moins contre un des membres de sa fratrie avec qui il se battait depuis sa naissance et encore moins de mourir. Mais c'était plutôt le fait de savoir que Aaron allait le choper, et l'humilier en public. Et pourquoi pas même devant tous son lycée rien que pour qu'il soit à nouveau persécuté? "Oh dis donc, le Xavier tout froid et si distant n'est qu'en fait qu'un pauvre petit agneau inoffensif. Un vrai petit ange." diront sans doute certains (en fait il se fait des films). Non! Si il était tout en noir, ce n'était pas pour rien. C'était pour avoir un côté un peu plus agressif, vu que tout le monde n'arrête pas de dire qu'il avait une bouille d'angelot! Et il n'avait pas envie que ce masque tombe à cause de son stupide frère qui voulait tout juste se venger.

Mais passons. L'albinos s'arrêta et regarda autour de lui, reprenant son souffle. Les alentours étaient pratiquement déserts. Il n'y avait strictement rien, si ce n'étaient que des grosses pierres, canyons et compagnies. Il n'y avait pas le moindre chat dans les parages et encore moins un être vivant. Mais où est-ce qu'il avait atterri? Il avait couru tant que ça pour s'être lui-même paumé? Allez savoir. Il marcha lentement droit devant lui, tout en scrutant les environs. Il n'avait pas envie d'être victime d'une embuscade d'indiens, pour sûr.


"Tiens? Qu'est-ce que c'est que ça?"

Xavier était face à une sorte de... petite entrée. La curiosité le piquant, il se trouva juste d'y passer pour finir par tomber dans une sorte de galerie. Il ne put en conclure qu'il était tombé seulement dans des souterrains. Trouvant l'odeur fort désagréable et n'oubliant pas ses quelques manières de bonne famille, il prit son mouchoir en tissus avant de le placer sous son nez avant de remarquer quelque chose. Il retira le mouchoir et vit alors qu'il y avait du sang. Et mince, il saignait du nez. Pourquoi est-ce qu'il fallait que les albinos ne supportent pas le soleil? Il laissa échapper un soupire avant d'essuyer le sang. Lorsque la chose fut terminée, il plissa les yeux pour mieux voir ce qu'il y avait dans ces souterrains en faisant quelques pas. Qu'est-ce qu'il faisait sombre. Il devait bien faire attention à ne pas tomer et se blesser, à ses risques et périls. Parce qu'il était sûr et certain que si il ne pouvait plus bouger, personne ne viendrait le chercher ici. Mais alors qu'il s'enfonçait de plus en plus dans le tunnel, il entendit des bruits... de pas. Il s'arrêta et fronça les sourcils. Le bruit continuait. Il n'était donc pas seul. Le français se braqua. Bizarrement, il ne se sentait pas en sécurité. Peut-être qu'il était dans ces souterrains avec un ermite? Allez savoir. Il aurait volontiers fait demi-tour, surtout qu'il commençait à se sentir un peu plus mal de se savoir dans un lieu étroit dans le noir, mais l'idée de penser que c'était quelqu'un de blesser l'en empêchait de le faire. Il avala sa salive.

"Hello! Est-ce qu'il y a quelqu'un? Vous allez bien?"

Une bonne idée d'avoir fait ça? Il n'en savait rien, mais le saura plus tard.


_________________
Je parle en français
Je parle en anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devlin Miller
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26
Localisation : Juste a côté de toi !

MessageSujet: Re: Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]   Ven 4 Oct - 23:00

Chef des riffle bullets

Clairement, il se serait cru dans un des vieux livres de photos que son père lui montrait souvent étant gamin. Dans l’esprit paternel se genre de connerie servaient à rappeler l’illustre gloire des anciens. Ou trouvait il al gloire dans des types qui c’étaient lever aux aurores pour courir après le cul d’une vache ça c’était encore un mystère. Mais bref. Il faut dire que ce matin là Devlin avait eut pas mal de galère et qu’une petite pause de tranquillité avait été l meilleur moyen de décompresser. Tout d’abord il y avait eut comme chaque jours ou presque, une énième retenue. Sérieusement il faudrait qu’un jour il pense à prendre une carte de fidélité. Comme toujours il avait profité d’un instant ou le surveillant regardait ailleurs pour sauter dehors en passant par la fenêtre, il avait entendu cette fois encore une voix lui hurlait dessus et encore une fois il l’avait passablement ignoré avant de se diriger vers son coin à lui, au milieu des chants des oiseaux et des fleurs rouges, bleues, jaunes, orangées…mais je ne vais pas décrire tout l’arc en ciel donc stoppons là. Il c’était allongé, partit pour faire la sieste en attendant que la journée se passe et qu’il puisse retourner manger un bout ou bien retourner dans son dortoir faire la fête.

Mais non ! Il avait fallu que des secondes années viennent lui chercher des noises. Quels besoin ont les jeunots de nos jours à vouloirs se mesurer à plus forts que soi ? Si c’était une histoire de courage ou de stupidité Devlin aurait passablement compris, lui-même après tout en était passé par là en arrivant. Il n’était pas vraiment d’humeur mais aucun Rifle ne peut se permettre de passer à côté d’un défi. Ils c’était donc battu, rejoint par la cohorte habituel de badauds qui scandaient a qui mieux mieux et selon vers qui allait leurs favoritisme. Devlin avait plus ou moins compris que c’était encore une sombre histoire de petite amie qu’il aurait un peu trop peloté un soir…mais allons donc si il devait se battre avec tous les copains jaloux il n’en finirait jamais. Et puis il devait avoir encore trop picolé ce soir, ce n’était pas donc techniquement pas de sa faute vu qu’il ne se souvenait même pas ce cette gonzesse. Ho et puis zut tiens ! Si c’était qu’une histoire de fierté mal placé et tout ça pour une moucheronne même pas fichue de venir régler ces problèmes elle-même…ou était elle d’ailleurs la morveuse ? En train de profiter du spectacle ou bien planquée derrière une copine ? Peut importe. Devlin s’en était tirer avec quelques bleu à la mâchoire et aux côtes, ainsi qu’une belle morsure dans le cou. Mais la rumeur allait vite ne retenir que l’essentiel, à savoir qu’il avait projeté type A sur type B et que ces deux crétins avaient fini leur course dans un étrange mélange de pieds, de jambes et de bras entremêlés. La rumeur raconterais aussi comment Devlin les avait forcé à s’embrasser mais ça c’était une autre histoire.

Voilà donc Devlin qui titube et qui se retrouve plus ou moins paumé. Il en avait plein de le dos de cette journée pourrie. Il aurait dut rester au lit ou bien retourner se coucher quand il c’était aperçut que sa viande était froide ce midi. Viande froide à midi bonjour les ennuis. Il aurait dût inventer ce proverbe plus tôt. Or donc il c’était retrouvé devant ce qu’il savait être l’entrée des souterrains. Un autre de ces endroits favoris. Personne pour venir lui briser les noix dans ces kilomètres de tunnels obscurs. La plupart d’entre eux était fermés depuis de nombreuses années. Des éboulements, des histoires horribles de fantômes…tout ça n’arrangeait pas les choses. Mais qu’importe, Devlin n’était pas du genre à croire à ce genre de chose. Il c’était donc aventuré dans l’ombre rafraichissante des galeries. Un pas, deux pas, un mètre, trois mètres…sa descente commençait à se faire longue et dans le noir il lui était presque impossible de se repérer. Il finit donc par s’allonger sur le sol, un peu de terre brute n’a jamais tué personne que je sache, se laissant bercer par les bruits de fond.

Une goutte d’eau par ci, une pierre qui chute par là. Petit à petit il tomba dans une certaine somnolence. Combien de temps resta-t-il ainsi couché ? Dix minutes, une heure, plus ? Quoi qu’il en soit ce ne fut pas une banale araignée qui vint le réveiller en lui grimpant sur l’estomac mais bien un bruit de pas, ainsi qu’une voix un peu lointaine. D’ailleurs il lui sembla que cette voix sortie d’outre tombe ne parlait pas le même langage que lui, peut être un effet de l’écho ? Quoi qu’il en soit il entreprit de se lever et de revenir sur ses pas, rester allongé dans le noir c’était encore un coup pour se faire marcher dessus. Petit a petit il distingua une masse devant lui, plus petite et moins volumineuse que lui…ha cette fois il avait compris le sens de ses paroles. Une envie lui prit soudainement. Il stoppa net, restant à bonne distance de cette apparition pour éviter qu’il puisse clairement le reconnaitre. Au pire il pouvait le confondre avec un rocher et au mieux tout juste distinguer sa présence dans le noir. Toujours immobile il se mit à siffloter les premières notes d’une comptine pour enfant quand un violent courant d’air froid lui glaça le dos. Okay okay il ne s’amuserait plus à faire peut à autrui !

« Ha ha ha ha, jouer les fantômes c’est clairement pas mon truc. »

Encore quelques pas et il fut devant son apparition mystérieuse. Qui se trouvait être un gamin tout blanc. Devlin haussa les sourcils devant ce qu’il aurait put prendre pour un fantôme, vu que le cadre actuel s’accordait plutôt bien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Kannan
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]   Dim 8 Déc - 20:45

Rifle bullets

Mais quelle frayeur qu'on lui avait fait! Décidément, la personne qui venait tout juste apparaître devant Xavier lui avait bien donner une des pires frousses de sa vie. Dire qu'il était superstitieux et qu'il avait peur des fantômes ; s'il n'avait eu pas de self-contrôle, sans doute son pantalon aurait été trempé. Surtout que depuis qu'il avait eu droit au coup de ses aînés il y a de cela bien des années, le jeune homme avait une peur bleue de tout ce qui pouvait être paranormal. Bête du Gévaudan, créatures fantômes, sirènes, lutins... Toutes ces petites choses qui amuseraient n'importe qui lui feraient peur dès le premier coup d’œil. Ayant posé une main sur son cœur battant la chamade, l'albinos reprit sa respiration. Le prochain qui lui faisait un coup pareil se recevra son poing dans la figure. Mais qui était ce type devant lui? En se remémorant la voix du dit "spectre chanteur" et en le regardant un peu mieux (tout en forçant sur ses yeux), il reconnu assez rapidement le chef des Rifles, c'est-à-dire son patron.

"Sieur Miller? Qu'est-il étonnant de vous voir ici."

Le jeune noble français avait pour habitude de parler son chef avec ce nom. "Sieur", "seigneur"... puisque Devlin devait être nommé ainsi pour lui. Il laissa échapper un soupire. Ouf, il n'avait rien à craindre avec un autre Rifle, du moins, c'est ce qu'il pensait. Après, est-ce que ce blondinet était quelqu'un de confiance? L'albinos n'en savait que trop peu de lui, mais s'il avait rejoint son groupe il ne devait sans doute pas à se faire de soucis. Remarque... par rapport à Aaron, le chef des Rifles devait être un agneau.

"Que faites-vous dans un endroit aussi obscur et humide, un lieu indigne de votre rang?

Xavier se mordit ensuite la lèvre inférieure. Interroger son supérieur de cette manière, quelle impolitesse. Surtout que c'était pas du tout son genre.

"Ha veuillez excuser mon impolitesse. Je ne vous ai pas salué."

Le jeune homme fit une référence comme il le faisait autrefois à la Cour de Versailles. Il devait bien avouer que ça lui manquait de se comporter comme cela. Cependant, il se redressa assez rapidement en entendant un petit bruit derrière lui. Les souterrains ne lui disaient rien de bon. Est-ce qu'il y avait quelque chose qui se cachait dedans autre qu'un Rifle ou un être humain? En tout cas, c'était sans doute une mauvaise idée de venir en ces lieux...


_________________
Je parle en français
Je parle en anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tiens, qu'est-ce que c'est beau ici! [PV Devlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Whiteriver Town :: Les souterrains-