PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 || Reed Heathcliff || [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reed Heathcliff


Messages : 9
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: || Reed Heathcliff || [terminée]   Dim 22 Sep - 19:02

dead
Hey there. ♪



Nom : Heathcliff.
Prénom : Reed.
Date de naissance : 18 mars.
Âge : 17 ans.
Groupe : Riffle Bullets, à priori.
Orientation : Bisexuel, sans préférence particulière. Vous êtes tous des proies potentielles. ♥




Dès qu’elle l’avait vu, de loin, par la fenêtre de la diligence, elle avait su qu’il lui déplairait. Il faisait véritablement « tache » au milieu de ses deux frères, soigneusement habillés et les cheveux lissés sur leurs têtes. Se détachant complètement de tout le monde, on ne voyait que lui et ses mèches blondes anarchiquement dressées sur sa tête et devant ses yeux, son débardeur de grossier tissu noir, son pantalon de travailleur qui avait jadis dû être blanc, surmonté d’une ceinture de cuir noir et d’une paire de bottines à lacets, de la même matière. Il ne s’était visiblement pas soigné pour leur arrivée, et madame Thompson s’en offusquait intérieurement. C’était avec CE garçon que les Heathcliff voulaient marier sa fille ? Ils pensaient peut-être l’assagir ainsi, mais elle n’était pas d’accord. Elle ne voulait pas d’un garnement pour gendre. Et puis, son petit frère paraissait bien plus convenable.
Lorsqu’ils furent arrivés devant la grande maison et qu’ils descendirent du véhicule, monsieur Thompson se chargea de faire les présentations tandis qu’elle prenait le temps d’observer l’énergumène plus en détail. Son expression insolente et son sourire en coin, espiègle et presque provocant, étaient rehaussés par deux yeux d’un bleu vif ; il dégageait une sorte d’aura qui attirait toute l’attention sur lui, comme un aimant. Mais ce qui la frappa le plus fut cette cicatrice de part et d’autre de son petit nez, traçant une ligne légèrement inclinée vers la droite. Comment s’était-il fait cela ? Peut-être se battait-il avec les gamins du quartier, ou s’entraînait-il au couteau comme dans la plupart des familles fortunées. Les deux options étaient plausibles, étant donné que, sans être un monstre de muscles, sa carrure était plutôt athlétique pour un jeune homme de 17 ans, et il arborait des bandages sales au poignet gauche. De plus, elle avait remarqué plusieurs bleus et cicatrices sur sa peau bronzée. Tout cela n’était pas pour plaire à madame Thompson ; le garçon baissait encore dans son estime…

« Ne va pas trop fréquenter celui-ci, il n’est pas convenable. »


 

Durant le mois que les Thompson passèrent avec la famille Heathcliff, chacun apprit progressivement à s'apprécier — et dans de rares cas, à se supporter. Le plus jeune invité, portant le nom d'Ike Thompson, était tout particulièrement intrigué par ce jeune homme qui avait tant déplu à sa mère, le dénommé Reed. Il lui paraissait si… grand, beau, fort. Et il avait du cran pour faire des bêtises et dire ce qu'il pensait… C'était le genre de personne qu'Ike, le petit British « coincé » et timide, voulait pour modèle : quelqu'un qui inspirait l'admiration de part ses actions audacieuses, mais aussi grâce à une sorte de charme naturel. Alors il tenta de se lier d'amitié avec lui, et ce fut bien plus facile que ce qu'il aurait cru. Reed était visiblement très amical avec quiconque tentait de tisser des liens avec lui sans lui chercher des ennuis ; l'anglais l'appréciait de plus en plus.

Il était assez facile à cerner pour certaines choses : par exemple, on savait immédiatement qu'il aimait se faire remarquer, faire les choses à sa manière et non pas comme on les lui imposait, ou encore que ce n'était pas le genre de garçon qu'il fallait contredire sans arguments en acier, sous peine de se faire frapper. Ike l'apprit très vite, étant donné que le blond tapait au moins sur deux personnes par jour lorsqu'il s'enfuyait de chez lui pour flâner dans la ville peu peuplée avec quelques garnements du coin. L'anglais avait dû jurer de ne rien rapporter de ses actions aux adultes pour pouvoir l'accompagner, ce qu'il ne faisait d'ailleurs pas tous les jours. Reed semblait avoir régulièrement besoin de solitude, sans personne pour voir ce qu'il faisait, et cela intriguait fortement son nouvel ami.

Un soir où on lui empêcha toute sortie et où il ne réussit pas à trouver un moyen de s'enfuir, ce fut dans sa chambre qu'il voulut être seul, et Ike, poussé par la curiosité, l'observa alors par l'interstice entre la porte et l'encadrure. Le blond avait consciencieusement vidé son armoire de tous ses vêtements et les avait calmement posés sur son lit, sans les déplier. Il disposa les bibelots exposés sur l'étagère du haut dans tout le placard, lentement. L'anglais ne comprenait visiblement pas ce que son « modèle » faisait. Le visage de Reed, d'ordinaire si expressif et rieur avec son sourire malicieux, était devenu étrangement vide. À un point… effrayant. Son sourire avait disparu, ses yeux avaient perdu cette lueur aventureuse et malicieuse qui les caractérisait. Les fragiles objets attendaient sur les étagères.
Puis vint l'explosion de rage. Un hurlement, des coups de pied et de poing, les objets tombaient et se fracassaient sur le sol dans un bruit assourdissant, et Ike dut se boucher les oreilles lorsque le blond fit craquer les étagères et tomber l'armoire entière. Une expression de violence pure sur le visage, il continua de frapper la carcasse de bois sur le sol jusqu'à ce qu'il soit totalement épuisé. La crise était passée, les adultes montaient en vitesse pour voir ce qui venait de se produire. Il n'y eut plus d'incident de ce genre, mais l'anglais avait le sentiment d'avoir vu l'âme de Reed à nu durant l'instant où il frappait, détruisait, défoulait sa haine.

Tout revint à la normale dès le lendemain matin, les habituelles remontrances quant à la tenue vestimentaire du blond, puis la sortie — sans accord — en ville pour ne pas être obligé de monter à cheval (ce qu'il détestait hautement), les quelques bagarres, un petit tour au saloon, puis retour à l'heure à la maison pour une séance de lancer de couteau avec son père. Il était aussi enjoué que d'habitude, et n'avait rien perdu de son humour. Cependant, il avait l'air plus… soulagé. Sûrement avait-il eu besoin de passer un accès de colère quelconque, d'origine inconnue, quelque part.





Le Reed enfant était totalement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. C’était le type même de l’enfant sage et zélé malgré son caractère propre à faire des bêtises, il voulait toujours se surpasser et veillait toujours à faire de son mieux, en quête de félicitations. Mais on peut affirmer sans exagérer que ses parents étaient avares de compliments, ceux-ci étant rares, voir quasi-inexistants ; ce n’était jamais assez bien pour eux, il y avait toujours quelque chose qui clochait, les autres étaient toujours meilleurs que lui – d’après leurs dires –. Cette situation était aggravée par le fait qu’il était entre son frère aîné, la ‘fierté’ de la famille, et le plus petit, le ‘nouveau’ de la fratrie à qui on accordait le plus d’attention, et Reed fut très rapidement découragé. Sachant qu’il n’aurait jamais de félicitations, il devenait incontrôlable, accumulait les bêtises, refusait d’écouter quoi que ce soit venant de ses parents (ou de tout autre adulte d’ailleurs), et commençait à faire d’importantes crises de colère, parfois même de larmes, qu’il s’efforçait de cacher. Il avait perdu l’envie de faire mieux, de plaire aux adultes, de persévérer. Et l’envie de s’aimer également.

- Regarde, papa, regarde ! J’ai fait toutes les équations tout seul !
- Tu as mis du temps.
- Oui mais… j’ai réussi !
- Ton frère va plus vite que toi.
- Mais c’est dur…
- Il faut t’entraîner encore. Allez, file.


Il fut un adolescent malpoli, débraillé, et aussi désobéissant qu’avant. Il commença à affirmer sa personnalité, à jouer de plus en plus des poings, et faisait toujours en sorte qu’on le remarque, qu’on s’intéresse à lui. Il avait besoin d’attention au point de très souvent avoir besoin de se vanter de telle ou telle chose — trait de caractère qui disparut progressivement lorsqu'il grandit — et certains le qualifiaient de prétentieux, mais quelqu'un de plus attentif aurait trouvé cela… étrange. De plus, ses crises devenaient de plus en plus violentes, au point qu’il devait s’isoler pour les faire passer. Son côté vantard finit tout de même par disparaître complètement, et il devint quelqu'un de plus appréciable — pour ses camarades et pas pour sa famille, évidemment— : il avait de l'humour, participait de bon cœur aux conversations ou autres, et était un peu le «pitre de service».
Mais tout cela, ses parents ne s’en rendaient compte qu’à moitié, sachant qu’il passait le plus clair de son temps en ville. Ce qui les inquiétait le plus était que Reed semblait n’avoir strictement aucun intérêt pour les filles, alors qu’il grandissait, et à dix-sept ans, il ne s’était toujours pas trouvé une jeune fille ‘digne de ce nom’. Alors monsieur Heathcliff décida de passer un mois en compagnie de la famille d’une de ses connaissances, un certain Thompson, qui avait une fille du même âge et elle aussi seule, et un fils ; ils seraient huit dans la grande maison pendant le mois entier, et l’objectif aurait été de rapprocher Reed et la fille des Thompson, laquelle serait placée dans la même école que lui.
Ce n'est pas exactement ce qui se produisit…


- D'où sors-tu encore ? As-tu seulement vu ta tenue ?
- J'suis allé me balader comme d'hab', pas la peine de gueuler.
- Parle-moi autrement ! Et c'est comme ça que tu vas accueillir les Thompson ? Ton but est-il de nous faire honte ?
- J'm'en fous, c'est vous qui les avez invités.
- Tu as de la chance qu'ils arrivent, car si ça n'avait pas été le cas, je t'aurai puni dans la minute… Mais sache que dès qu'ils seront partis, tu comprendras que je ne plaisante pas.
 

Il était plutôt confiant en les voyant descendre de leur diligence. Personne ne le forcerait à aimer qui que ce soit — le stratagème des adultes était si énorme… —, et surtout pas cette fille, ce n'était pas du tout le genre de personne qu'il appréciait. Coincée, avec ses manières de noble jeune fille et n'osant pas vraiment s'exprimer. Si elle avait été plus expansive, peut-être aurait-elle éventuellement pu être son amie, mais là, à part sa paire de fesses, il ne lui trouvait rien d'intéressant.

Son petit frère Ike, cependant, lui paraissait… différent, malgré le fait qu'il avait lui aussi le comportement typique des riches familles anglaises. Les Thompson étaient fraîchement arrivés de Grande-Bretagne, alors le petit garçon ne s'était sûrement pas encore habitué à l'environnement. Enfin, petit garçon… il avait tout de même seize ans, mais il faisait beaucoup plus jeune, avec son visage rond et ses grands yeux verts timides.  Il s'avéra très vite que l'anglais admirait beaucoup le blond et le prenait pour modèle, et cela faisait énormément d'effet à Reed. Il avait l'impression d'être quelqu'un de meilleur, d'avoir de l'importance.

Ce sentiment lui était agréable, et il essaya de passer le maximum de temps avec Ike. Souvent, il avait besoin d'être seul, et d'autres fois, il ne voulait pas impliquer l'anglais dans des bagarres avec les rejetons des habitants de la ville, mais il trouvait toujours un moment pour être avec lui, et il se rendit très vite compte qu'il appréciait énormément sa compagnie. À cause des sentiments qu'il lui procurait, mais pas uniquement. Il y avait ces yeux, il y avait ce rire enthousiaste lorsque Reed faisait une vanne, il y avait cette admiration mêlée de crainte et d'excitation lorsque le blond frappait sur quelqu'un, et il y avait… autre chose. Autre chose qu'il réalisa un chaud après-midi, près des écuries de la maison.

Ce fut rapide, imprévu. Il n'aurait jamais cru que quelque chose comme ça se produirait avec lui. Le désir ne lui était pas inconnu, après tout, il était aussi chaste qu'une nonne était débraillée. Mais le sentiment amoureux, en revanche, était totalement nouveau pour lui. Il n'y avait rien eu d'autre qu'un baiser hésitant. Une simple preuve d'amour, timide mais si incroyable. Juste Ike et lui, à ce moment-là. Et peut-être que leur histoire aurait été magnifique si le plus jeune frère de Reed n'était pas passé par là à cet instant précis.


L'« engueulade » de ce jour-là fut certainement la plus grosse de toutes celles dont il se souvenait. Son père hurlait, sa mère pleurait. Reed ayant assuré à tout le monde qu’Ike n’y était pour rien, les deux familles considérèrent « son » acte comme un outrage fait aux Thompson, et par conséquent, le blond déshonorait sa famille en restant sous leur toit. Direction l’internat le plus proche de leur maison : celui de Whiteriver Town, même si l’année scolaire avait déjà commencé. Là-bas, au moins, il ne pourrait plus leur causer de soucis, pensaient-ils. Pour Reed, à part le fait qu’il ne pourrait plus voir son amour interdit, cela tenait plus de la libération que de la punition… Ne plus dépendre de ses parents, rencontrer de vrais amis, et oublier le jeune anglais. Il était certain que c’était la meilleure solution pour lui.

Et encore, en arrivant, il ignorait tout de ce qui se tramait à l’internat…




 

Surnom : Artist.
Âge : Dans vos têtes, j’ai 17 ans, okay ? Uu’
Comment avez-vous trouvé Whiteriver Town ? C’est Spring la coupable.
Un commentaire, une idée ? Je n’ai jamais joué de contexte ‘historique’, donc prévenez-moi si je fais des incohérences/autres.
Maintenant, la question sur le discours du juge Simsons qui vous permettra d'obtenir votre titre de séjour. Quel geste fait le juge Simsons pendant l'intégralité de son discours ? OK MJ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reed Heathcliff


Messages : 9
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: Re: || Reed Heathcliff || [terminée]   Ven 27 Sep - 19:55

dead
Fiche enfin terminée, après un certain retard (et je m'en excuse). /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthiew F. Field


Messages : 278
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: || Reed Heathcliff || [terminée]   Sam 28 Sep - 10:28

Flick Knife
Verdict



Bienvenue à toi mon cher petit Reed,
Je serais celui qui te validera pour ta fiche, et oui, tu es validé. Tu as pris ton temps et c'est super, une fiche agréable à lire avec une histoire géniale, je ne peux que dire oui, oui et oui ! Bienvenue parmi nous, je t'invite a faire ta fiche rp et à te jeter sur tes camarades pour entamer le rp !
A bientôt !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: || Reed Heathcliff || [terminée]   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 

|| Reed Heathcliff || [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Aux portes de Whiteriver Town :: Le secrétariat du pensionnat :: Fiches des élèves :: Dead :: Fiche élève Dead-