PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Sam 5 Oct - 20:31

Chef des the Orchids

Mary-Jane avait reçu ce matin une lettre, et pas n'importe laquelle. Le papier de soie était somptueux, cela ne pouvait venir que d'une personne, le directeur Keystone. La Lady dévora chaque mot. Octann-Ozwyl avait décidément beaucoup d'idées pour protéger son pensionnat. La chef des Orchids n'était pas dupe. Toutefois, elle descendit l'escalier des Flick Knifes allant retrouver Alexandra dans sa chambre. Elle lui chuchota quelques mots à l'oreille. Le bâtiment des Flick Knifes était un endroit dangereux, très peu discret, les murs ont des oreilles, dans le coin.

Dans une heure dans la cabane du pêcheur.

Puis, elle continua la tournée des chambres, pour aller trouver Hayley. Les mots étaient les mêmes, le message, on ne peut plus clair. C'est alors qu'une heure plus tard, Mary-jane était assise sur le banc du pêcheur, au balcon de sa cabane. Ce dernier l'avait accueillie avec plaisir, comme à chaque fois. Aucun homme ne pouvait refuser l'hospitalité à une Orchids, et encore moins à Mary-J. Toutefois, il existe une race d'homme qui en serait capable, les Rifle Bullets, mais ce sont plus des bêtes que des hommes, soyons honnête. Mary-Jane avait prévu de demander de l'aide au pêcheur. Le but de l'affrontement qui aurait lieu la semaine prochaine, était une bataille sur l'eau. Les Orchids devraient être bien plus futée, que les Tulips et les Rifle Bullets qui avaient sans conteste un avantage physique sur elles. Elles devraient alors trouver un plan machiavélique.

Les Orchids ne tardèrent pas à arriver. Le pêcheur c'était assit à côté de Mary-Jane avec un sourire joyeux. Cet homme était simple, un homme d'une cinquantaine d'années, sa patience et son calme était sans doute ce que préférait la chef des Orchids, sans oublier sa discrétion légendaire. Pas facile de lui soutirer des informations, mais en même temps on pouvait se dire, qu'il ne livrerait pas non plus celles qu'on perdait entre ses mains.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Alexandra Calendea


Messages : 82
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 17

MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Mer 9 Oct - 18:20

The orchids

Je ne savais exactement ce que je faisais au moment où Mary-Jane vint me trouver. Il me semblait que je lisais un livre plutôt ennuyant sur la vie d'un jeune aventurier abandonné par des parents qui ne pouvaient s'occuper de lui, à cause d'un manque de moyen qui me paraissait bien trop crucial pour être réel. Je savais que la pauvreté existait, et j'en avais conscience. Étant moi-même une orpheline qui n'avait pour pour compagnie sincère qu'un misérable nounours abîmé et usé, je savais les tourments de la solitude. Cependant, cela ne m'empêchait pas d'avoir du mal à comprendre comment telle ou telle personne pouvait se retrouver si pauvre et démunie, si seule et exclue, qu'elle ne puisse se nourrir, subvenir à ses besoins, quitte à demander de l'aide. C'était pour moi quelque chose de mystérieux, une énigme dont je ne connaissais et n'avais nullement envie d'avoir la réponse. C'était un fait abstrait que je ne voulais comprendre le sens, car cela me ramenait sans cesse à mes douloureuses années de jeunesse, et donc, aux Treize Coups de Minuit.

Cet incident, bien que passé, me tourmentait toujours autant, même en ces jours. Du temps, beaucoup de temps, c'était écoulé pourtant. Mais la blessure restait ouverte, et laissait couler le sang à flots intransigeants. Je me sentais mal. Il suffisait que, comme à cet instant-là, j'y repense pour me mettre dans des états déplorables. La honte me submergeait toujours, rivière grande et fougueuse, qui ne laissait pas de repos à quiconque. Ce n'était pas digne d'une Orchids, cependant. Alors, comme ce n'était plus que mon seul moyen de survivre, mon seul désir qui maintenait sur ce cruel monde, je me raccrochai de manière désespérée à ce désir, à ce souhait d'être une parfaite Orchids. Ce n'était plus que cela qui me tenait, moi et mon corps fragile d'humaine.

Secouant ma tête brune, permettant à mes cheveux de voleter quelques instants dans les airs, sans vraiment aller très loin étant donné la maigre longueur qu'ils avaient, je me forçai d'arrêter de penser à de telles choses. Je regardai autour de moi, essayant de comprendre où j'étais. Mary-Jane avait dit " Dans une heure dans la cabane du pêcheur. ". Le problème, c'était que je ne savais pas réellement où elle pouvait bien être, cette fameuse cabane. Mes sourcils se froncèrent d'eux-même tandis que ma main droite replaçait mes cheveux qui se laissèrent faire, docilement.  J'étais sans conteste pas très loin du point de rendez-vous, car j'entendais le doux murmures des Orchids qui se parlaient déjà entre elles. Avec un pincement de ma lèvre inférieure, je priai pour ne pas être en retard. Enfin, pour sûr, je l'étais. Mais j'espérais ne pas trop l'être. J'avais sûrement bien plus de temps que je ne l'avais escompté pour venir ici. Peut-être aurais-je dû venir à cheval ? Mes cils clignèrent, tout en me rappelant que j'avais opter pour la marche à pied afin de passer dans les rues de manière plus discrète. N'importe qui peut souhaiter de faire une petite marche à pieds, non ? Dans mon esprit, ceci passait bien plus facilement qu'une petite promenade à dos de cheval. Et, peut-être que, dans l'écurie j'aurais croisé des personnes susceptibles de me demander mon itinéraire.

Reprenant avec soin mon visage impassible, je m'approchai à pas délicats vers l'origine des doux murmures. En arrivant enfin, je me rendis compte que j'avais bel et bien trouvé la cabane du pêcheur. Mais pourquoi ici ? Cette question me trottait dans la tête, et j'étais heureuse d'avoir pu me débarrasser de la honte qui était revenue à la charge, il y avait quelques minutes plus tôt. Essayant de ne pas trop me faire remarquer, je pris place aux côtés de mes congénères, les observant. Mon regard se posa naturellement sur Mary-Jane, qui était mon plus grand modèle. S'il y avait bien une personne que je ne pouvais détester ni mépriser, c'était elle. La force de son caractère, l'intelligence de son raisonnement sans faille... Tout m'épatait en elle. C'était incroyable.


_________________

Srinpgounette ; mon Acroyable. ♥




Ma couleur est en #5F04B4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Jeu 10 Oct - 15:56

Chef des the Orchids

Alexandra, passa la porte de la terrasse sur pilotis. Celle-ci était sur l'eau une vision de rêve pour préparer une bataille maritime. Mary-Jane avait longuement discuté au préalable avec le pêcheur. Ce dernier possédait une embarcation, elle n'était pas grande mais assez pour y faire monter quatre ou cinq personnes. Il s'agissait d'une barque avec deux rames. Une chose bien simple pour des Ladies, il fallait bien l'avouer, pour l'instant, aucune Orchids ne pourrait monter dedans. La chef des Orchids avait un plan définit pour faire de cette barque, une embarcation féminine et luxueuse dans une certaine mesure. Sans oublier les pièges ou astuces qu'il fallait trouver pour faire couler les autres embarcations. Une fois Alexandra bien installée près du pêcheur, Mary-Jane se leva souriante et pleine d'assurance. Elle allait avoir l'honneur de leur annoncer la bonne nouvelle, cette occasion de gagner contre tout le pensionnat et de noter d'une pierre blanche cette année là pour les Orchids, cette année où Miss Kins était à sa tête. Une fierté l'envahissait, cette fierté de voir Alexandra et les autres, ces membres si merveilleux qu'elle tentait de mener avec brio vers la victoire. Une fois en face de son auditoire, devant la barrière de la terrasse donnant sur la rivière. On pouvait voir la rive d'en face au loin, et les champs qui s'étendaient à perte de vue.

Chères Orchids, j'ai une grande nouvelle à vous annoncé, le directeur Keystone nous offre un moyen de faire nos preuves et de battre les autres groupes dans une bataille navale. Tout ce déroulera sur cette rivière.

Mary-Jane se tourna légèrement, désignant de sa main la rivière White. Puis arborant un sourire plus que satisfait elle entra dans les détails de l'affaire.

Nous devons disposer d'une embarcation, faite par nos soins pour nous battre à notre façon sur la rivière White. Pour ce qui est de l'embarcation, nous avons une bonne base offerte par l'adorable monsieur assit près de vous, le meilleur pêcheur de Whiteriver Town. Il nous prête sa barque. Nous avons alors pour mission de la décorer et de l'améliorer au possible pour en faire un engin de guerre. La technologie nous évitera de nous mouiller. Je ne souhaite pas de blessé, aucun combat direct, pas de corps à corps. Il nous faudra des armes de longue portée.

Mary-Jane fit une petite pause pour laisser ses Orchids faire des commentaires mais surtout comprendre l'affaire en jeu.

Pour l'instant j'ai quelques idées. En ce qui concerne la décoration, je vous propose de mettre des voiles avec le logo des Orchids et des couleurs féminines. Pour les armes, des pierres, peut-être une canne à pêche pour déchirer les voiles de nos adversaires. Avez-vous d'autres idées ?


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Alexandra Calendea


Messages : 82
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 17

MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Sam 12 Oct - 15:04

The orchids

Tandis que j'avais pris une place plutôt proche du pêcheur, Mary-Jane avait attendu - du moins c'était l'impression que j'avais - que je sois confortablement assise avant de se lever pour se placer face à nous. Ses cheveux dorés brillaient dans le maigre soleil qui lui ne luisait pas énormément aujourd'hui, jouant avec lui et ses rayons. Dans les reflets de ses yeux bleus qui pouvaient paraître froids et distants, calculateurs, dans les premiers abords, je ne voyais que la force d'un caractère réfléchi et débrouillard, respirant la grâce et la subtilité. Cette jeune femme n'avait que dix huit - elle était donc mon aînée d'une année - et était peut-être parfois considérée comme une adolescente. Pourtant, elle avait dépassé ce stade depuis bien longtemps, d'après moi. Comment une personne qui n'aurait pas une maturité adéquate aurait-elle pu arriver à la tête des Orchids ? Une part de moi craignait cette jeune femme comme j'avais craint la petite fille blonde comme une princesse, mais l'autre - la plus grande-  la vénérait et la respectait. Qui aurait bien pu rester de marbre devant tant de force ? Dans sa voix claire et fraîche se sentait son envie de gagner cette bataille navale, de montrer aux autres que les Orchids, bien que des femmes de paroles, étaient tout à fait capable de mettre « la main à la pâte » et de « se retrousser les manches ». J'eus  une envie de sourire, alors que mes yeux ternes se perdaient dans la lumière qui auréolait la silhouette de Mary-Jane.

J'écoutai sagement ses paroles, les buvant comme un chat boirait du lait crémeux et délicieux, en me contentant de hocher la tête discrètement lorsqu'elle eut fini de nous exposer ses idées et ses plans. J'étais entièrement d'accord avec elle, et je pensais que la décoration était un point très important. nous étions des Orchids, et les Orchids soignaient toujours leur apparence. Et de toute façon, je ne me voyais pas monter dans une embarcation dont l'on pouvait voir le bois simple et commun. Un petit peu de personnalisation ne pourrait nous faire que le plus grand bien, et je croyais que si le bateau était décoré par nos soins, nous aurions ainsi laissé notre trace dessus, et montré qu'ils nous appartenaient. D'ailleurs, cela me fit penser que le pêcheur était un homme bien bon pour nous donner la barque, ce qui me fit avoir un regard de gratitudes envers lui.

Puis Mary-Jane nous demande si nous avions d'autres idées. Mon filet de sourire disparut et je reportai toute mon attention sur elle. Mes sourcils se plissèrent naturellement sous l'effort de réflexion que je faisais. Je n'avais jamais fait de bataille navale, et je n'y connaissais strictement rien. Je ne voyais pas ce que je pouvais donc mettre d'autres sur l'embarcation afin de la sophistiquer et de la rendre peut-être plus destructrice. À ce propos, je voyais mal comment des pierres et des cannes à pêche pouvaient réellement nous garantir la victoire. certes, c'étaient des armes potentielles qui pouvaient nous aider. Mais nous permettre de triompher ? J'avais des doutes. hésitant un instant, le finis par lever ma main pour prendre la parole, comme si j'étais en cours. M'assurant que la jeune femme blonde qui était notre Chef m'avait vue, je décidai à prendre la parole.

« N'avons-nous pas d'autres armes à disposition ? »


_________________

Srinpgounette ; mon Acroyable. ♥




Ma couleur est en #5F04B4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Sam 12 Oct - 20:58

Chef des the Orchids

Mary-Jane était passionnée par son rôle de chef. Elle avait tout fait pour ses Orchids, et elle était toujours prête à tout pour elles. Mary-J. avait beaucoup d'affection pour ses filles, elles étaient sa famille, son univers. La chef des Orchids leur donnait presque tout son amour. Il en restait bien peu pour les hommes qui la séduisait tous les jours. Car n'oublions pas que la Lady était plus que désirée, que ce soit par des Rifle Bullets, des Flick Knifes, et même des White Flat. Tous les hommes étaient à ses pieds si elle le décidait, et même quand elle ne le voulait pas véritablement, il faut croire, qu'ils connaissaient leur position. L'Orchids était fière de dominer autant de mâles, et de porter les femmes de Whiteriver Town au sommet de la politique intérieure du pensionnat. Toutefois, cette épreuve de la bataille navale était un réel défi. Comment des ladies pouvait-elles se battre directement ?! Car dans ce bateau, malheureusement, les jeunes femmes devraient faire preuve d'animosité pour faire couler les embarcations des autres. Cependant, Mary-Jane avait aussi des idées plus fourbes, un peu plus discrètes. Un moyen pour les jeunes femmes de ne pas montrer trop de force, au risque de tomber dans la vulgarité des Orchids et de faire peur aux hommes et à toutes les personnes qui pouvaient tout en les trouvant inoffensive, leur révéler des secrets forts intéressants.

On a une réputation à tenir ! Et pour cela, Mary-Jane allait partager le sujet le plus intéressant et le plus passionnant de cette histoire. Mais après quelques minutes de réflexion, Alexandra leva la main. Un peu scolaire en soi, mai plaisant, ce rituel permettait d'éviter les brouhaha incompréhensifs, l'impolitesse de se couper la parole. Bref, une bonne résolution. Mary-Jane lui adressa un regard chaleureux d'approbation, pour la laisser exprimer ses idées.

N'avons-nous pas d'autres armes à disposition ?

Mary-Jane eu un sourire large et vicieux. Oui, ce sourire qui vous dit : "Je sais de quoi tu parles et tu n'imagines même pas ce que j'ai prévue". Et oui, à première vue Alexandra n'avait pas idée de ce que la chef des Orchids avait dans la tête. Mary-J. avait l'air si parfaite et pourtant, son esprit était bien plus mesquin et pervers que celui d'une Tulips.

Si Alexandra nous avons d'autres armes, et comme tu le sais d'autres spécialités. Je pensais à quelques choses plus dans nos habitudes.

Mary-Jane fit une petite mou en cherchant maladroitement à cacher son sourire machiavélique.

Quelques manipulations, deux trois sabotages. Si tu as des propositions, une cible en particulier ?



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Alexandra Calendea


Messages : 82
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 17

MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Lun 21 Oct - 12:58

The orchids

Il me sembla que Mary-Jane apprécia le fait que j'eusse lever la main avant de prendre la parole. Du moins, ce fut ainsi que j’interprétai la lueur qui s'alluma dans ses yeux, et qui me paraissait aussi amicale par la même occasion. Puis, la jeune femme eut un sourire. Un sourire un peu en coin, qui relevait ses commissures d'une manière curieuse, les laissant dévoilant à peine ses dents ivoires. Ainsi, elle était un peu effrayante. Ainsi, elle laissait voir la noirceur de son âme. Mais ça ne me dérangeait pas. Au contraire, savoir qu'elle avait plus de ressources que n'importe qui, même si cela imposait le fait qu'elle soit mesquine et trompeuse, était rassurant. Savoir que le chef du groupe auquel j'appartenais était un chef responsable, qui n'avait pas peur de prendre les choses en main et de les diriger de façon à amener ses membres au sommet de la victoire, était reposant. Mary-Jane était une personne assez mauvaise au fond. Elle mentait, trichait, dupait. Mais toutes les Orchids étaient de cette façon-là. Seulement, on ne pouvait pas, personne ne le pouvait, lui en vouloir. Elle était comme ceci dans l'unique but, dans le seul soucis de faire le bien autour d'elle, dans son entourage. Alors elle le faisait à sa manière, un peu sombre, un peu obscure, mais qui était une preuve d'attention touchante. C'était ma façon de voir les choses, du moins. Pour moi, il était tellement évident que la jeune dame ne voulait que le bien de ses Orchids que je ne me souciais guère des méthodes qu'elle employait chaque jour pour arriver à ses fins.

Et puis, moi-même je mentais, trichais, dupais. Peut-être un peu moins qu'elle, peut-être moins subtilement aussi, mais je le faisais aussi. C'était à peu près la même chose. Moi aussi, je ne voulais que le bien des gens qui m'entourait. Moi aussi je ne voulais que le bonheur des Orchids. Et pour cela, il fallait que nous gagnions, que nous soyons les plus fortes et plus dangereuses, les plus sournoises et les plus manipulatrices. Nous devions être au sommet de toutes choses pour être les fiers vainqueurs. Tant pis si nous oubliions au passage quelques valeurs morales, cela importait moins que la victoire finale. La fin justifie les moyens, non ? Je souhaitais raisonner de cette manière-là. De me dire que les quelques duperies, tricheries, mensonges que je faisais n'avaient peu d'importance. D'une certaine façon, j'essayais de me trouver des excuses toute seule. Je savais pertinemment que ce je faisais n'était pas toujours synonyme de bien, mais j'essayais tout de même de me persuader que ce n'était pas grave. Qu'il suffisait que je ferme les yeux pour ne plus me souvenir. Que notre victoire sera immaculée.

Je plongeai mes yeux dans ceux de Mary-Jane, hésitant à sourire, m'arrachant une grimace à cette hésitation, et penchant légèrement la tête sur le côté à sa question. Elle devait déjà avoir pensé à tout, mais pourtant, elle me demandait quand même mon avis. Elle prenait en compte son groupe, ses membres, les écoutait, bien que son plan soit sûrement déjà fini. Elle les entendait, voyant sûrement si ce qu'ils disaient pouvait améliorer son plan ou non, faisant peut-être quelques modifications si c'était le cas. Bien que ce que j'allais dire était sûrement déjà net dans son esprit, je répondis à sa question :

« Je pense que nous devrions nous diviser en deux. D'une part, on s'occuperait des Riffle qui sont les plus violents, et qui auront - je pense - le plus de ressource militaire et le moins de pitié pour gagner cette bataille navale. D'autre part, il faudrait s'intéresser de près aux agissements des Knife, qui seront sûrement plus prompts à faire quelques sabotages avant même que cette bataille ait commencée. Mais si nous souhaitons vraiment gagner, peut-être faudrait-il s'assurer que les Tulips nous aident à nous débarrasser d'eux avant que nous remportons discrètement la victoire. »

Après une si longue tirade, je ne pus que fermer mes lèvres, et les pincer légèrement l'une contre l'autre, en me sentant soudainement angoissée. Je n'aimais pas parler. Exposer mon avis ainsi, devant un petit groupe de personnes, me mettait atrocement mal à l'aise. Cependant, il fallait bien que je surmonte mes peurs afin de permettre aux Orchids d'avoir plusieurs opinions, et donc un plan qui s'épancherait sur une palette plus variée. Je trouvai cela assez important pour prononcer plus d'une ou deux phrases à la suite, même si c'était extrêmement peinant et fatiguant. Et si les autres jeunes femmes trouvaient mon raisonnement stupide ? Et si ce que je disais l'était réellement, sans même que je m'en rende compte ? Je ne ferais que me ridiculiser.


_________________

Srinpgounette ; mon Acroyable. ♥




Ma couleur est en #5F04B4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)   Aujourd'hui à 5:55

Revenir en haut Aller en bas
 

La profondeur marine d'une orchidée (PV: Les Orchids)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Exploration marine, a la recherche d'un poisson.
» Histoire de la guerre : La Marine
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» La profondeur des personnages de Tolkien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Whiteriver Town :: La cabane du pêcheur-