PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spring Flaw


Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 22

MessageSujet: Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]   Lun 7 Oct - 16:59

The Tulips

La nuit était fraiche. Seul un léger souffle de vent venait briser le silence de la rue, et rien ne bougeait. Sauf peut-être cet étrange couple silencieux  qui, dans un bruissement, se dirigea vers une des maisons de la rue.
- Tu es sûr de ton coup ?, murmura une ombre d’une voix jeune, féminine
- Mais oui, ça va aller, lui répondit l’autre.
- Je le sens pas…
- Relax, fais-moi confiance !

Ils étaient encerclés. A la lueur des bougies de la chambre, les hommes barraient la route à deux silhouettes adolescentes. L’une blonde aux cheveux long, ceinture de couteaux à la taille, et à ses côtés, un grand jeune homme brun, cheveux court en batailles et yeux chocolat pétillant.
- Je tiens à te faire remarquer que c’est de ta faute Jonathan, murmura une la jeune femme à son compère.
- Merci de la précision Spring, mais je ne suis pas sûr que ce soit le bon moment, répondit l’autre, avant de se tourner vers elle et de lui servir son plus beau sourire et de s’exclamer ‘Ca va aller !’.

La pièce où ils se trouvaient avait eu droit à une nouvelle tapisserie rouge écarlate. Evidemment, les deux tueurs n’allaient pas se rendre sans combattre. Au début, ils étaient plutôt sûr de pouvoir s’en sortir mais maintenant… Et bien comment dire… Ils faisaient beaucoup moins les fières. Des renforts étaient arrivés, et il ne restait plus qu’un dernier échappatoire pour les deux adolescents, à savoir la fuite. La jeune femme s’en était tiré in-extremis. Pour la première fois de sa vie elle avait vu la fin venir. Elle avait bien cru y rester, dans cette maudite baraque. La dernière image qu’elle avait pu emporter, c’était celui de son binôme à terre, comme mort. Dans l’obscurité de la grotte où elle s’était réfugiée, la tueuse repensa encore et encore aux derniers mots qu’il avait prononcés. Ça va aller.

Un corps, un corps sans vie. Au bout d’une corde. Qu’il était moche et répugnant, ce rouge.


Spring se redressa en étouffant un cri strident. Où était-elle ? Son cœur battait à la chamade, elle avait mal à la poitrine. Sa respiration était saccadée, son front couvert de perles de sueur. Heureusement que l’on était en pleine nuit et que personne ne pouvait la voir dans cet état. La jeune femme resta quelques minutes redressée dans son lit avant de reprendre ses esprits. Le cauchemar qu’elle avait fait décrivait une période de sa vie qu’elle avait enfouit si profond au fond d’elle-même qu’il était extrêmement douloureux de le voir remonter.  

La tueuse avait beau secouer la tête, le corps sanguillonant de Jonathan lui revenait sans cesse. Jamais elle n’avait autant pleuré que cette nuit-là, où elle avait réussis à décrocher la dépouille, pendu pour l’exemple, et qu’elle était restée auprès de lui de nombreuses heures durant. Elle ne pleurait pas la mort d’un amant, mais celle d’un véritable ami. Le seul à vrai dire. Cette nuit-là, elle avait voulu tout arrêter. Ces meurtres, cette violence. Mais peu de temps après, elle fut obligée de se rendre à l’évidence que le sang l’attirait trop pour qu’elle tente de s’en passer. Ce métier lui plaisait bien trop pour qu’elle en change.

La jeune femme avait enfin réussi à retrouver son calme. D’un revers de la main, elle écarta les draps du lit qu’elle avait ‘empruntée’ à un Riffle, et traversa le dortoir pour sortir dans les couloirs.  Dormir ainsi dans une longue nuisette blanche, et surtout chez les Riffles, était une véritable incitation au viol, mais la jeune femme savait très bien se défendre, la preuve, elle dormait même avec sa ceinture de couteaux. De plus on était en pleine nuit. Personne ne la verrait, n’est-ce pas ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reed Heathcliff


Messages : 9
Date d'inscription : 17/09/2013

MessageSujet: Re: Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]   Mer 9 Oct - 19:16

dead


Il s’agitait dans ses draps, en proie à un rêve désagréable, provoquant des grognements de la part des autres Riffles. Pas génial pour faire bonne impression auprès de ses camarades, mais ce n’est pas comme s’il le faisait exprès. Il n’était pas arrivé depuis très longtemps, même pas quelques jours, alors les souvenirs de la semaine écoulée étaient encore présents dans son esprit… et il avait vraiment du mal à oublier ce qui s’était passé juste avant son arrivée ici.

Leur sang se glaça dans leurs veines alors qu’ils observaient le petit blond partir en courant, hurlant qu’il avait vu quelque chose d’horrible.

– Reed, il… il nous a vus… faire ? bégaya l’anglais.
– Eh bah… je… je crois…

Tremblant, le plus petit jeta un regard affolé à son aîné, lequel sentit toute l'euphorie de la minute précédente s'évanouir comme par magie.

– Et il va le dire à… aux adultes…    

Ce fut comme si un poison se répandait lentement dans le cœur et dans le ventre de Reed. Une sourde angoisse, qui était bien justifiée. Ils allaient se prendre la raclée de leur vie – enfin, en tout cas, ce serait le cas pour le blond –, et être séparés, et… et tout ça pour un baiser de rien du tout…
Le jeune homme prit une grande inspiration et se tourna vers Ike, les mains sur ses épaules.

– Ils ne te diront rien… j’juste à dire que c’est d’ma faute.
– Mais  


Quelle bonne idée de se réveiller en sursaut en plein milieu du rêve, c’est siii discret de prendre une grande inspiration en se redressant. Au moins, c’était terminé. Il soupira, passant une main dans ses cheveux. Ça commençait bien…  
Le mieux pour le moment était de prendre l’air pour se changer les idées. Il s’efforça de ne pas faire encore plus de boucan et marcha silencieusement pour déboucher dans le couloir, en débardeur et caleçon. Il fit attention à ne pas trop faire de détours pour pouvoir revenir sans crainte au dortoir, sachant qu’il n’avait strictement AUCUNE idée de l’endroit où il se trouvait…
 
Il s’efforçait, tout en marchant, d’oublier son rêve et de penser à autre chose. Relaaax. Plus d’Ike maintenant, plus de parents, de nouveaux gens, un groupe super, un chef génial, touuuut va bien. Inutile de faire une crise ici… du moins pas maintenant.
La petite marche, bien que courte, semblait lui avoir fait du bien. Cependant, alors qu’il s’apprêtait à rebrousser chemin pour retourner dans sa chambre, il aperçut une silhouette en nuisette blanche, devant lui, qui ne semblait pas l’avoir entendu. À cause de l’heure tardive, il commença par croire à un fantôme, mais au vu des mouvements de ce qui lui semblait bien être une fille, ses délires disparurent rapidement. Il la suivit dans le bâtiment, se perdant un peu plus à chaque pas, mais voulait voir à quel moment elle se retournerait, sachant qu’il s’approchait de plus en plus de son dos…  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spring Flaw


Messages : 116
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]   Dim 13 Oct - 17:31

The Tulips

La nuit était vraiment la meilleur période de la journée. Il faisait noir, tout était calme, pas un bruit, pas un souffle. Dans ce couloir sombre résonnait seulement les pas de Spring sur les dalles froides. Ce qui était bien pendant la nuit, c’était qu’on pouvait absolument tout entendre. Un geste, un souffle… Une personne qui nous suivait. Car c’était bien ce qu’avait remarqué la tueuse, elle n’était plus seule. Une deuxième ombre l’avait rejointe. Elle aurait été aimée que le nouveau venu ne la remarque pas, mais avec les éclats de la pleine lune qui filtraient par les fenêtres, c’était fort peu probable.

Le second arrivant se mit donc à suivre la Tulip, qui décida de l’ignorer royalement et ne pas se retourner. Peut-être que l’inconnu passerait alors son chemin. Mais ce fut tout le contraire qui se produit. L’ombre se mit à suivre la tueuse, se rapprochant de plus en plus de son dos. Spring, elle, ne se retournait toujours pas et continuait sa marche silencieuse. Pourtant, en sentant le souffle de l’inconnu dans son cou, elle se décida à réagir.

D’un rapide et violent mouvement, elle envoya son coude droit en arrière, afin d’administrer un coup dans l’estomac de son suiveur. Elle redressa alors son avant-bras, le poing serré, en direction de la tête de l’inconnu. Un geste exécuté le plus naturellement du monde, sans compter que Spring ne s’était même pas retournée. Non, durant toute l’action elle avait fixé le néant devant elle, et si celui qui la suivait s’était écroulé sur le sol, elle ne l’aurait même pas regardé, elle aurait continué comme si de rien n’était, sans même cherché à savoir qui était cette présence derrière son dos. Mais les choses n’allaient pas, ne pouvaient pas se passer comme ça… N’est-ce pas ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Au clair de la luuuneuh ! [Pv. Reed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Promenade au clair de lune [Aetius]
» Pratiquant la magie au clair de lune...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: Le bâtiment lycée :: Les couloirs-