PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 wendy warren ▬ “one girl is more use than twenty boys”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wendy Warren


Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: wendy warren ▬ “one girl is more use than twenty boys”   Mar 29 Avr - 16:44

The Tulips
Wendy Warren


Nom : Warren
Prénom : Wendy
Date de naissance : 18 mai
Âge : 17 ans
Groupe : The Tulips
Orientation : Bisexuelle




Description physique
Elle a un physique assez banal Wendy, une peau blanche, des cheveux bruns, des yeux marron.  Elle n'est pas non plus trop grande. Rien d'extraordinaire chez elle à première vue. Elle est normalement destinée à passer inaperçu aux yeux des gens, à rester dans son coin sans que personne ne le remarque, perdue au milieu d'une foule de gens. C'est peut-être toujours le cas d'ailleurs. Les efforts qu'elle fait pour se démarquer des autres, de cette bande de personnes ingrates n'ont pas forcément l'effet souhaité. Pourtant, elle continue d'essayer comme si c'était une chose importante. C'est pour ça qu'après avoir eu les cheveux courts une bonne partie de sa vie, elle a décidé de les laisser pousser. Ce n'est pas la chose la plus pratique au monde. Parfois, elle regrette. Elle se regarde alors dans le miroir, un couteau à la main, prête à tout couper. Puis elle abandonne. Elle le lâche, elle retourne à ses occupations comme s'il ne s'était rien passé. Et elle oublie, au moins jusqu'à la prochaine fois. Elle n'est pas aussi compliquée quand il s'agit de choisir comment s'habiller. Pour ça, elle a l'art d'être simple. Elle porte ce qu'il y a de plus pratiques et ce qui lui permet de cacher toutes ses marques. Oui, parce que si une personne avait un jour l'occasion de la voir dévêtue, la première chose qu'elle remarquerait serait ses nombreuses cicatrices. Elle n'est pas douée, vraiment pas douée. Ce sont aussi bien des traces de couteaux que de brûlures. Personne ne lui a jamais fait de mal. Dans ses souvenirs, personne n'a jamais levé la main sur elle. Elle s'est contentée de tomber au mauvais endroit, au lâcher le bout de charbon qu'elle tenait avec une pince, de ripper en découpant le pain avec le couteau récemment aiguisé. Certains en ont beaucoup plus, elle n'en doute pas. Mais elle ne les aime pas, elle se fiche pas mal de ce que les autres diraient en les voyant. Elle les trouve juste énervantes, c'est une preuve même de son incompétence. C'est comme ça, c'est Wendy. Elle ne sourit que rarement, elle affiche toujours cet air blasé qui la définit tant. Quand on la voit, on pourrait facilement croire qu'elle est triste. C'est comme si tout ce qui se passait devant elle n'avait pas la moindre importance. Ses yeux sont vides, fatiguées. Elle est ailleurs.


Description morale
Comme beaucoup, elle rêve d'un monde meilleur, un monde imaginaire parfaitement éloigné de son quotidien. Peut-être qu'elle est utopiste. Ça permettrait d'expliquer pourquoi elle passe autant de temps perdue dans ses pensées, à rêver que les choses vont finir par s'arranger. Que sa vie, à elle et elle seule va s'arranger. Les autres ne sont clairement pas sa priorité. Elle ne dit pas qu'elle s'en fiche d'eux au point de les laisser mourir, non ce n'est pas son genre. Mais quand elle s'évade dans ses rêves, elle pense à autre chose, à des voyages, à la liberté. Elle se dit qu'elle pourrait partir loin de tout et c'est à ce moment parfait que quelqu'un lui adresse la parole, la faisant redescendre de son petit nuage. Elle lui lance alors un regard méchant, une promesse de mort prochaine s'il ne la laisse pas en paix. Elle est comme ça Wendy, pas patiente avec les gens qui la dérangent. Elle n'aime pas le calme pourtant. C'est toujours une des premières à courir partout, à motiver les autres à faire quelque chose. Elle a besoin de s'occuper, de faire quelque chose. Il faut qu'elle bouge, qu'elle parle, qu'elle danse, qu'elle rit.

Elle voudrait  faire croire qu'elle n'a besoin de personne, qu'elle est capable d'avancer seule, de se débrouiller sans aucune aide. C'est un mensonge. Lorsqu'elle l'affirme haut et fort, personne ne la croit. Elle n'est pas crédible. Elle a beau réussir à donner cette impression aux gens qui ne la connaissent pas, il suffit de lui parler une dizaine de minutes pour se rendre compte à quel point c'est un leurre. Elle est dépendante Wendy, elle a toujours besoin d'un supérieur, d'une personne pour lui dire ce qu'elle doit faire. Au fond d'elle, elle a peur des responsabilités. Elle ne veut pas faire mal, pas décevoir. Parfois, on lui a dit qu'elle est le modèle parfait de la personne faite pour vivre en société. Elle se plaît à faire partie d'un tout, d'une communauté ayant des valeurs similaires à la sienne.

Pourtant, ce n'est pas facile tous les jours la vie avec elle. Elle a l'art de rater ce qu'elle entreprend. Elle n'est pas simplement maladroite, c'est une catastrophe ambulante. Elle échoue dans la plupart des tâches qu'on lui demande. Si par malheur on lui demande de rester la plus silencieuse possible, elle risque sans aucun doute de se prendre les pieds dans la première chose qui passe et de s'effondrer dans un vacarme assourdissant. Mais le problème principal n'est pas là. Elle n'est pas douée, c'est un fait. Il faudrait juste que les choses s'arrêtent là, qu'elle n'est pas de défauts supplémentaires. Mais ce ne serait alors plus Wendy. Le souci majeur la concernant est sûrement qu'elle est incapable de rester concentré sur une même chose plus de dix minutes. Bien sûr, quand on lui parle de quelque chose d'important, elle ne va pas s'enfuir pour courir derrière le papillon. Elle n'est pas atteinte à ce point. Mais à partir d'un moment, elle va réfléchir à une chose plus intéressante. Elle écoute alors d'une oreille distraite, se contentant d'acquiescer tranquillement.

Quelque chose chez elle. Elle a souvent entendu ce genre de parole à son sujet. Pourtant, elle a l'impression d'aller très bien, d'être la personne la plus normale de la terre. Évidemment, elle sait parfaitement pourquoi les gens disent cela. Ses réactions font peur. Elle a cette manie gênante de s'énerver dès qu'elle ne comprend pas quelque chose. Jusque là, ça pose un souci mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus gênant. Avec ses problèmes d'attention vient la violence. Elle n'est pas réellement cruelle, mais elle se met à vouloir frapper tout le monde dès qu'une chose lui déplaît. Si seulement elle pouvait être plus simple à cerner, ce serait moins problématique. Mais voilà, elle a beau ne pas être rancunière, ne jamais chercher à manipuler les autres, elle ne dit jamais ce qu'elle pense. Elle garde tout pour elle. Il paraît qu'elle est quasiment toujours de bonne humeur, mais personne ne la voie sourire. Sourire, c'est pour les faibles.


Votre histoire
Elle court partout, appelle son chien de sa voix aiguë. Elle veut qu'il la rejoigne. Ce n'est qu'une enfant qui a besoin d'un compagnon de jeu. Elle se désespérément seule dans sa petite vie rangée. Elle fait un signe de la main à son père. Il lui fait un petit sourire avant de se concentrer à nouveau sur ce qu'il fait : s'occuper de la ferme. Il y passe ses journées entières, veillant au bon fonctionnement de celle-ci, à la santé des animaux. Les cris de sa fille n'y changent pas. Pourtant, tous les soirs c'est les mêmes pleurs. Elle lui demande de passer du temps avec elle, de l'amener en ville, de jouer tout simplement. Mais il n'est jamais disponible, comme sa mère. C'est pour ça qu'ils lui ont donné Tootles, pour qu'elle ait enfin un ami. Elle a du mal à s'intégrer par moments, elle n'est pas très sociable pour une enfant de son âge. Parfois, ils se moquent d'elle. Les enfants sont méchants, elle n'a rien fait de mal. Elle dit des bêtises, des choses décalées, ça ne plaît pas spécialement. Elle tombe aussi, c'est toujours un parfait sujet de moqueries. Elle est trop maladroite pour son bien, mais son chien lui ne dit rien. Quand elle se fait mal, qu'elle est par terre en train de pleurer, il la regarde avec de grands yeux étonnés avant de venir lui lécher le visage. C'est une enfant banale, à faire des bêtises, à être trop hyperactive pour la santé mentale de ses parents.

Elle grandit. Rapidement, elle devient insupportable. Elle passe la majorité de son temps libre allongé dans l'herbe à rêver de mieux. Elle a fait le point sur sa vie pour la trouver ridiculement ennuyante. Elle a envie de mieux, d'aventures. Elle en parle sans arrêt, de toutes ces choses qu'elle compte faire quand elle atteindra l'âge adulte. Ses parents se contentent d'acquiescer. Ils connaissent suffisamment leur fille unique pour savoir qu'il est préférable de ne pas la contredire, c'est potentiellement dangereux pour l'intégrité de la vaisselle normalement bien à l’abri dans le buffet. Elle n'est pas méchante Wendy, c'est encore une enfant dans sa tête. Elle est imprévisible à cette époque, incapable de se contrôler. Les choses n'ont pas réellement évolué, ils se sont juste habitués. Elle peut quand même se vanter d'avoir des parents aimants qui ont montré une patience sans failles avec elle. Elle est loin d'être facile à vivre. Heureusement qu'elle finit par aller à l'école, à passer plus de temps dehors que chez elle. Ils ont honte au fond d'eux, pas de leur fille mais d'attendre avec impatience le moment où elle ira au pensionnat. Ils ont besoin d'air, de ne plus voir cette catastrophe ambulante qui au fur et à mesure qu'elle grandit accumule les bêtises de plus en plus grosses.

Personne n'est capable de dire à quel moment elle a commencé à développer des problèmes d'attention. Elle en a peut-être toujours eu. Si Tootles avait la capacité de parler, il pencherait sans aucun doute sur cette hypothèse. C'est devenu de plus en plus flagrant en grandissant. Une adolescente ne peut plus se permettre ce genre de comportement enfantin alors elle fait des efforts, sans succès. Elle a à peine conscience qu'elle fatigue tout le monde, en commençant par sa famille et les quelques amis qu'elle a. Tootles lui reste fidèle. Elle l'aime beaucoup. Plus le temps passe, plus elle se rend compte que l'animal est sans aucun doute le meilleur ami qu'elle n'aura jamais. Bien sûr, il vieillit. Plus question de courir partout, il n'est plus capable des mêmes activités que durant sa jeunesse. Ils se contentent de balades, longues et calmes, parsemées de différentes pauses pour apprécier le calme environnant. Puis il y a le moment cruel, celui qui lui apprend la vie. Elle se réveille, tente de se lever. Comme tous les matins depuis longtemps, Tootles s'est endormi à ses yeux. Le gros chien prend de la place, lui tient chaud et bouge dès qu'il sent sa maîtresse remuée. Mais ce matin-là, rien. Pas le moindre mouvement, et l'animal est froid. Elle en pleure, refuse de le lâcher quand son père tente de le placer dans le trou qu'il a creusé pour l'enterrement. Elle est détruite, et quelques mois plus tard elle rentre enfin au pensionnat de Whiteriver Town.

Trois jours avant son entrée au lycée, on lui rappelle l'histoire qu'elle a entendue durant une bonne partie de sa vie. Ses parents parlent souvent de ces moments qu'ils ont passés là-bas. Ils lui parlent de cette sorte de guerre qui y règne, prenant toujours le parti de leurs anciens groupes : les White Flat. Ils s'attendent à ce qu'elle fasse comme eux, qu'elle ne prenne pas part dans ce conflit qu'ils qualifient de sans intérêt. Mais ils ont été déçu. Elle a fini par rejoindre les Tulips. Elle s'y sent particulièrement à sa place, ne voyant pas ce qu'elle aurait à faire ailleurs. Et les mois passent lentement jusqu'à récemment. Il y a la mort de sa chef qui la sidère. Elle n'arrive pas à comprendre comment tout ça a pu arriver. Elle a envie de la venger comme beaucoup. Elle se sent mal, a perdu un de ses repères. Et puis il y a Mindy qui prend la tête du groupe. Ça c'est moins important pour elle. Elle ne doute pas que celle-ci fera une très bonne chef. Le souci est donc réglé à quelques détails près. Il ne reste plus que la vengeance.


Joueur

Surnom : Day.
Âge : 19 ans.
Comment avez-vous trouvé Whiteriver Town ? J'ai vendu mon âme au diable. (aka Mindy.)
Un commentaire, une idée ? Euuh. Je sais pas. ~
Maintenant, la question sur le discours du juge Simsons qui vous permettra d'obtenir votre titre de séjour. Quel geste fait le juge Simsons pendant l'intégralité de son discours ?OK MJ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: wendy warren ▬ “one girl is more use than twenty boys”   Jeu 1 Mai - 8:53

Chef des the Orchids
Verdict
Bienvenue à Whiteriver Town Wendy !

Ta fiche est très bien écrit, le style est agréable à lire il n'y a aucune faute d'orthographe (Dieu que c'est bon !). Bref rien à redire, tu es dans l'air du temps, bien incrusté dans le thème du forum et tu as même reprit une partie de l'histoire ce qui est vraiment intéressant pour les futurs rps avec toi =D 

Tu l'auras compris tu es maintenant une Tulips validée dans les moindres détails et même dans les cicatrices de maladresse de Wendy !


_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
 

wendy warren ▬ “one girl is more use than twenty boys”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» Club de pom-pom girl ? Club de supporters de Quidditch ?
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Aux portes de Whiteriver Town :: Le secrétariat du pensionnat :: Fiches des élèves :: Fiches reçues-