PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)   Sam 31 Jan - 14:41

Chef des the Orchids
Le temps était frai, mes boucles dorées n'étaient pas encore tout à fait sèches. Mais la légère brise ne les laisserait pas rester humide encore bien longtemps. Le temps était sec, malgré les températures particulièrement basse. Depuis la tempête de neige, nous n'avions plus revue quoi que ce soit qui nous rappelle la pluie. Ma robe était plus longue qu'à son accoutumée, on ne distinguait que les pointe de mes bottines, j'avais une cape qui descendait jusqu'au creux de mes reins, elle était en velours ornée d'une bande de fourrure blanche. Le tout était en teinte de bleu. Je n'avais pas pris de bonnet, simplement mon ruban rouge en satin tenant mes cheveux pour qu'ils ne passent pas devant mes yeux. Les chapeaux avait tendance à me décoiffer, et seule Betty avait les cheveux assez long pour faire des coiffures magnifiquement bien réalisées lui permettant de mettre des chapeaux. Je me contentais de rester simple, je suis une Lady, c'est vrai mais je n'oublie pas non plus d'où je viens. Je n'en reste pas moins une fille de fermiers. Cependant, cela personne ne le savait vraiment si ce n'est les Orchids, un secret de famille bien gardé.  

Je revenais des douches où j'avais pris la peine de me faire la plus belle possible. J'y avait croisé la chef des Tulips par le plus grand des hasards. Je savais maintenant qu'elle n'était pas dans le bâtiment des Tulips. Ma mission du jour était tout d'abord, de passer devant le dortoir des Flick Knifes, je voulais prouver à Daniel Field qu'il n'avait pas réussit à altérer ma beauté avec son poison. Je ne me laisserais pas faire par un homme aussi rustre que lui. Il n'aurait jamais la fierté de nos Ladies. Je passais donc devant le bâtiment des Flick Knifes, la fleur au fusil. Mon regard froid se porta sur la vitre, quelle chance, les Field observaient le paysage à première vue. Je m'arrêtais lentement et fit une révérence aux deux hommes mais je ne décrochais pas un sourire, je ne leur laisserais même pas imaginer une seule seconde que je faisais cela par plaisir, oh non, le message devait être clair. Je les défiais, ils n'étaient décemment pas capable de m'atteindre et la vengeance serait terrible. Je suis toujours debout et je compte bien leur faire payer.

Au moment, où je reprenais mon chemin je croisais celui de Mindy Fusten, si il y en a bien une qui me déteste plus que tout c'est celle-ci, lorsqu'elle était encore chef, elle avait manqué de me tuer à l'infirmerie, mais c'était avec brio que je m'en suis sortie, la magie des mots et ma capacité à convaincre était sans nul doute mon plus grand atout dans ce monde de brute. C'était certainement la seule chose que nous avions, nous les Orchids, la capacité de faire faire aux autres ce que nous souhaitons, pour notre propre intérêt. J'avoue que je ne pensais Mindy capable de comprendre cela, mais c'est bien parce qu'elle a eu l'intelligence de le percevoir, qu'aujourd'hui elle est de loin, ma pire ennemie. Son minois, ses cheveux blonds et sa petite taille n'était que des leurs, elle était peut-être une petite fille tout à fait normale d'apparence mais qui s'y laissait tromper le regrettait amèrement. Parfois, je me demande si Fusten n'est pas tout simplement aussi cruelle que Miller mais juste un peu moins démonstrative, elle n'a pas le physique de l'emploi comme qui dirait. Une idée me vint alors, Elizabeth était à la douche, Mindy venait de passer, il n'y avait donc plus beaucoup de monde chez les Tulips. J'avais peut être là, la chance de faire un petit repérage, les nouveaux bâtiments ont été construits il y a peu. Qui plus est les Tulips nous doivent bien quelques sacrifices. Dorothy est en train de subir les humeurs du shérif Simsons pour avoir protégée et permit aux Tulips de réussir leur mission lors de la tempête de neige.

Forte de ce constat, je me dirigeais toujours impassible et mine de rien vers le dortoir des Tulips qui n'était pas très loin de celui des Orchids. Il s'agissait d'une maison tout ce qu'il y a de plus traditionnel, mais leur force était avant tout dans le sous-sol. J'avais eu l'occasion de me renseigner un peu pendant la reconstruction et à vrai dire, c'était surprenant de constater que cette petite maison était certainement aussi grand que le bâtiment des Orchids qui n'avait pas de cave. Ainsi, je montais les quelques marches du pallier avec légèreté, je ne voulais pas faire trop de bruit. Je tapais doucement à la porte, presque imperceptiblement, juste histoire de dire que je suis polie, et que je reste une Lady. Mais j'ouvrais lentement la porte, je n'avais pas envie d'attendre qu'on m'ouvre et encore moins de rester discuter sur le pallier, les témoins devaient rester peu nombreux et tout devait vite se passer. Une fois à l'intérieur je serais en sécurité, assez en tout cas pour rester discrète et ne pas être entendue. Je refermais la porte mais cette fois je me faisais un peu moins discrète, histoire que les Tulips sache que je suis là. Je ne voudrais pas passer pour un fantôme qui les surprend. Dans le hall d'entrée je clamais d'une voix cristalline et chantante quelques salutations.


Bonjour, y a-t-il quelqu'un ?



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Wendy Warren


Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Re: Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)   Mer 4 Fév - 22:56

The Tulips
Elle reste là à attendre, elle ne fait pas grand chose de ses journées Wendy. Parfois, elle se dit qu'elle devrait bouger, qu'elle devrait essayer d'être productive, utile mais même avec toutes les bonnes attentions du monde, elle n'en serait sûrement pas capable. Alors elle reste là, à errer dans le bâtiment des Tulips en attendant que quelqu'un lui donne quelque chose à faire. Elle est comme ça Wendy, l'inutilité même, celle qui n'ira jamais jusqu'à faire quelque chose, jusqu'à inviter un plan génial pour occuper ses journées. Elle se connaît suffisamment pour savoir que ce n'est pas une idée à avoir. Elle prévoit à l'avance le pire, la casse de plusieurs choses importantes, les nouvelles blessures dues à sa maladresse qui risque d'apparaître sur sa peau déjà trop marquée. Alors oui, elle ne fait rien mais elle n'en ressent aucune honte. Elle sait que c'est la chose à faire pour se préserver, la façon de s'en sentir face à cette agression permanente de son environnement sur sa personne.

Et c'est là qu'elle l'entend, cette voix qui appelle, cette voix qui n'appartient à aucune des filles de son groupe. Parce qu'elle n'est peut-être pas douée Wendy, elle oublie parfois des choses capitales, mais a quand même une certaine mémoire. À force de se faire crier dessus, on reconnaît les voix, on les assimile à des menaces plus ou moins importantes. Et alors on sait s'il faut attendre avec un grand sourire ou partir se cacher en courant tout ça en faisant attention à ne rien casser. Parce que ce serait l'accident de trop, le verre brisé qui aurait dû rester intact. Mais de toute façon, qui s'en fiche d'un verre ? Ce n'est qu'un peu plus de sang qui vient salir le sol quand elle essaye délicatement de le ramasser sans se blesser mais qu'elle échoue. Comme toujours. Elle n'a pas l'air maligne Wendy, surtout dans ce genre de moment.

Alors lentement, elle se dirige vers la voix, celle de la fille qui vient d'arriver. Parce qu'il lui arrive d'être curieuse après tout, de chercher à savoir ce qui se passe dans ce bâtiment. Pas toujours bien sûr. La plupart du temps, elle préfère rester en dehors de tout conflit potentiel, rester dans son coin à rêver d'un monde meilleur. Parce que tout est mieux qu'ici alors elle ne peut se sortir de la tête ce monde imaginaire où tout serait en mousse pour l'empêcher de se blesser, où elle serait seule. Mais ce n'est pas possible, et dès qu'elle revient à la réalité, elle se rend compte qu'elle est toujours coincée là, entourée de gens qu'elle n'aime pas.

Et c'est arrivé dans le hall d'entrée que tu la vois, l'inconnue à la voix qui lui était étrangère. Mais finalement, ce n'est que la chef des Orchids. Elle la dévisage presque, plus par surprise que par méchanceté. Parce qu'elle a un bon fond Wendy, elle n'est pas du genre à entretenir la haine entre les gens. Enfin, pas aujourd'hui. La journée n'a pas été désagréable, elle n'a aucune raison d'être agressive si ce n'est qu'on vient de le déranger dans son inactivité permanente.

    — Oh. Bonjour Mary-Jane. Tu t'es perdue ? A moins que tu sois à la recherche d'une nounou ? Le bâtiment des Orchids, c'est juste à côté. J'aurais pensé que tu connaîtrais le chemin. Et malgré ces paroles qui se voudraient presque blessantes, elle finit sa phrase par un sourire. De toute façon, elle n'a jamais été sociable Wendy, elle n'a jamais su comment s'intégrer et ça ne risque pas de commencer. Il est trop tard pour elle, elle est destinée à une vie de solitude. Mais elle s'en fiche. Après tout, personne n'a réellement besoin des autres. Plus sérieusement, qu'est-ce que tu veux ?

Ce mot a des airs de blagues, il lui donne presque envie de rire. Parce qu'on lui répète souvent qu'elle est le contraire du sérieux, qu'elle devrait justement apprendre à traiter les problèmes avec moins de détachement, que la mort n'est pas quelque chose à prendre à la légère. Mais tout ça est relayé au rang de détails pour elle. Elle n'a pas le sens des priorités cette pauvre Wendy mais elle vit. Le reste n'est qu'illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Jane Kins


Messages : 718
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Localisation : Chez monsieur le Bonheur.
Age du personnage : 18

MessageSujet: Re: Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)   Ven 6 Fév - 9:26

Chef des the Orchids
J'entendis des pas se rapprocher de moi, mais étrangement ils étaient et léger, on trainait presque les pieds. J'étais du genre très observatrice, que ce soit les pas, les expressions, les habitudes, toutes ces petites choses me donnaient des informations précieuses sur les pensionnaires et ces informations faisaient la puissance des Orchids et la force de mon clan. Je savais déjà que la personne qui allait m'accueillir n'était pas particulièrement contente d'avoir été dérangé. Et je n'eu plus trop longtemps à attendre avant de voir arriver Wendy Warren, je l'avais croisé durant la tempête de neige, mais nous n'avions pas vraiment prit le temps de faire plus ample connaissance, la plupart des informations que j'avais sur elle avaient été recueillis par mes Orchids. Du peu que je savais elle était dévouée aux Tulips, plutôt proche de Mindy et Elizabeth. Toutefois, elle passait une bonne partie de ses journées dans le bâtiment des Tulips quand il ne faisait pas beau dehors. Les yeux de la jeune Tulips étaient presque vides, elle me fixait sans complexe, je pouvais y déceler une pointe de surprise, et d'amertume, oui j'avais bien compris que je dérangeais, mais ça ma chérie c'est ma spécialité !  

Oh. Bonjour Mary-Jane. Tu t'es perdue ? A moins que tu sois à la recherche d'une nounou ? Le bâtiment des Orchids, c'est juste à côté. J'aurais pensé que tu connaîtrais le chemin.

Je lui souris, mais ce sourire ne dégageait aucune chaleur, non il était froid et conventionnel. Le genre de sourire qui vous glace le sang, peut-être pas autant que le sourire sanguinaire de Miller mais toutefois, celui-ci ne peut pas particulièrement vous faire plaisir. Je n'eut pas le temps de répondre que Wendy poursuivie sa réplique. Elle n'était pas agressive, même si les mots étaient durs et blessant, certainement un maladresse de sa part, elle gardait dans sa voix une pointe d'humour, un rire étouffé de l'intérieur qui vous faisait comprendre qu'elle vous taquinait.

Plus sérieusement, qu'est-ce que tu veux ?

Cette fois mon sourire était amusé, il avait perdu de sa sévérité mais mon visage ne laissait toutefois pas transparaitre trop de sentiment, mon sourire était certainement le seul indicateur que je laissais au monde pour me découvrir, la serrure qui vous permettait de voir ne serait-ce qu'un peu dans mon univers. C'est de ma voix calme et monocorde, quelque peu joueuse toutefois que je répondis à Wendy en me rapprochant d'elle, m'enfonçant un peu plus dans l'entre des Tulips.

Je ne me suis pas perdue, tu l'auras bien compris Wendy. Et je suis là pour toi, figure-toi.

Un petite mensonge de plus ou de moins, personne n'y verra la différence, à la base je ne mens pas complètement, je suis venue voir les Tulips qui restaient dans le bâtiment sachant que Mindy et Elizabeth n'étaient pas là pour m'occuper. Car en matière de diplomatie, si Elizabeth avait été là, nous aurions toujours été entre chef et si Mindy avait été là, elle aurait certainement finie ce qu'elle avait commencé à l'infirmerie. Malgré notre aide à la tempête de neige, il faut rester lucide Mindy ne reconnaitra jamais, peu importe ce que je fais pour son clan que je ne suis pas responsable de la mort de Marilyn. Je m'avançais un peu plus dans la pièce jusqu'à me retrouver face à la jeune femme. De ma main délicate et voluptueuse je touchais quelques bouts de ses cheveux, ils n'étaient pas très bien coiffés. Et cela me donnait une idée.

J'ai quelque chose à te demander, ou plutôt une mission à te confier.

Je regardais ses cheveux intensément avant de continuer en plongeant mon regard dans le sien, un petit sourire en coin sur les lèvres.

Mais je crois que j'ai aussi une mission à réaliser avec tes cheveux Miss Warren.



_________________

Ma couleur est #660066
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-a-faraway-land.positiforum.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)   Aujourd'hui à 19:15

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le chat n'est pas là les souris dansent (PV : Wendy Warren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ✩ Jeremiah le snob ♥ + LIBRE aux élèves
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent (suite) - CLOS
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent [Sofia, Arizona, Aria et Callie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: Les dortoirs :: Batîment des The Tulips-