PA et tops sites  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joséphine Quinn


Messages : 10
Date d'inscription : 17/02/2015
Age du personnage : 25

MessageSujet: Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)   Jeu 19 Fév - 16:23

Habitants

Encore un qui ne veux pas coopérer, je venais gifler Daniel J. Field, encore inconscient sous les décombres du mur et de la porte. Décidément il ne s'était pas loupé le gamin, c'est pas comme si c'était la première fois que je m'occupais de son cas, j'espère juste que je n'aurais pas à le garder encore deux ans avec moi. Il perturbe littéralement mon esprit créatif. Je n'allais pas le porter jusqu'à l'infirmerie, je vérifiais simplement ses fonctions vitales, à première vue il était tout ce qu'il y a de plus vivant et dormais tout simplement, mais il ne s'agissait pas d'un coma, il avait gémit quand je lui ait prit le pou. Je décidais donc de le laisser ainsi, je croiserais bien des Flick Knifes en route pour le ramener à l'infirmerie. Dans les couloirs, je m'adressais aux premiers élèves masculins que je trouvais en chemin, ma valise à la main. Je ne me séparais jamais d'elle, dedans j'avais le nécessaire pour des opérations d'urgences et autres petites choses, histoire de se faire plaisir dans la journée.

Messieurs, s'il-vous-plait, auriez-vous l'obligeance de me venir en aide ? Un de vos camarade, Mister Field est inconscient dans le grenier, pourriez-vous l'amener à l'infirmerie dans les plus brefs délais ?

Oui madame !

Ils n'étaient pas prêt de lui refuser quoique ce soit, sinon ils pouvaient être surs que leur prochain passage à l'infirmerie sera mémorable. C'est ainsi que je rejoignit tranquillement mon petit hôpital, qui n'était petit que de nom, car il y avait deux étages et un couloir immense qui regroupait plusieurs chambres qui n'étaient séparés que par des rideaux, les chambres comportaient chacune quatre lits. Ces derniers temps je n'avais pas grand monde, et je prenais l'habitude de fermer l'étage supérieur dans ce cas là. Je vivais au troisième étage où j'avais aménagée un appartement pour être au plus près de mes patients et surtout permettre aux habitants de me retrouver sans trop de difficultés. Une fois devant la porte qui était toujours ouverte, je passais tranquillement, quand j'entendis la voix de Mary-Jane dans l'entrée. Elle me salua d'une révérence, Violet Harlow était à ses côtés. Elle ne tarda pas à laisser la patiente sur un lit avant de me laisser avec Mary-Jane.

Docteur Quinn, je crois qu'elle est légèrement blessée seulement, elle a de nombreuses blessures dues à l'explosion.

Je vais voir ça.

Je m'approchais et en effet, Violet avait certainement prodigués les premiers soins mais il restait des morceaux dans les plaies. Je devais vite m'en occuper. Je demandais à Mary-Jane de m'apporter un paravent et de me laisser avec la jeune femme.

Alors dis-moi comment en es-tu arrivé là ma petite ? Je ne me souviens pas t'avoir déjà croisé en ville.

Je commençais par prendre les ciseaux pour découper ses vêtements afin de ne pas faire bouger les éclats de bois qui s'étaient logés dans les plaies. Enfin, je me saisie d'une pince à épilée, j'attendais toujours ma réponse mais j'étais tellement concentré sur mon travail que je ne cherchais pas plus que cela à engager une conversation. En découpant les vêtements, je découvris d'autres plaies qui n'étaient pas encore cicatrisées, elles avaient été soignés majoritairement avec des pommades de plantes, seulement certaines étaient bien trop profondes, certes l'hémorragie n'était plus là, mais la plaie laisserait une vilaine cicatrice et une douleur effroyable. Je n'aurais rien fait si cela avait été un homme, mais il s'agit tout de même d'une jeune femme. J'observais de plus près les plaies, il s'agissait de torture, cela ne faisait aucun doute. Je passais alors devant elle pour m'assurer d'une chose.

Ouvre la bouche. Tu as toujours ta langue pourtant... On t'a pas loupé en tout cas, et je ne parle pas de l'explosion.

Je repassais dans son dos pour commencer à enlever tous les corps étrangers des plaies. Je faisais attention mais malgré tout l'alcool utilisé pour désinfecter en aurait fait gémir plus d'une, mais celle-ci restait silencieuse, ayant un contrôle parfait de la douleur. C'était presque plus facile à soigner mais pas très étonnant aux vues des sévices qu'elle a dut subir. Je continuais mon travail de longue allène, minutieusement, un monocle sur l'oeil pour mieux voir les petits éclats.

_________________


Dernière édition par Joséphine Quinn le Sam 21 Fév - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sohvi Karjalainen


Messages : 24
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 21
Localisation : Après la tempête, le repos a l'infirmerie.
Age du personnage : 14

MessageSujet: Re: Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)   Jeu 19 Fév - 22:24

Habitants
  • Alors dis-moi comment en es-tu arrivé là ma petite ? Je ne me souviens pas t'avoir déjà croisé en ville.


Mon réveil commença par une voix... Une voix que je ne connaissais pas, une voix qui me poussa à la curiosité et ainsi, une voix qui me fit entre-ouvrir les yeux une première fois. Tout ce que j'aperçus été une paroi blanche, un long drap tout blanc servant de mur à ma chambre de fortune j'imagine. J'étais sur le ventre, comme une crêpe, sauf que je nais jamais vue de crêpes pour dire a quoi ça ressemble. Enfin, mon dos étant maintenant nue, en temps normale j'aurais manifesté mon désaccord pour qui observeraient mon corps, trace d'une rude vie menée jusqu'ici, mais là, c'était l'infirmière, je n'allais pas lui éclater la mâchoire a coup de bottes.

  • Ouvre la bouche. Tu as toujours ta langue pourtant... On t'a pas loupé en tout cas et je ne parle pas de l'explosion.


La doc commença à passer à l'opération « extraire » toutes les saloperies plantées dans mon dos et comme manière rapide de désinfectant ? L'alcool. La légère brûlure interne provoquée par l'alcool dans mes blessure, ne me fais ni chaud ni froid, je reste concentré sur mon drap blanc qui servait de mur et malheureusement pour vous Doc, je suis muette il m'est impossible de prononcer un quelconque mots ! Et bien sûr que si que L'ancien shérif ma loupée, sinon je pourrais danser dans l'au-delà avec lui... wild wild west tien... que de souvenir de quand j'ai vue le Fantôme de mon paternel... bien des choses qui me reviennent et je me demande comment cette histoire de Fantôme c'est fini aujourd'hui.

_________________
Elle est morte il y a quelque Jours,

Aujourd'hui elle est un Fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Quinn


Messages : 10
Date d'inscription : 17/02/2015
Age du personnage : 25

MessageSujet: Re: Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)   Sam 21 Fév - 20:05

Habitants
Ses yeux étaient brumeux, elle semblait à peine reprendre conscience correctement, décidément, cette petite était étrange, son corps en disait long sur son histoire et pourtant, il n'en disait pas assez à mon goût. Je continuais à nettoyer les plaies avec soin. Finalement, au bout d'une vingtaine de minutes j'eu fini. Je me tournais alors vers la table où sur un plateau en étain était disposer les ustensiles de soin. Je prenais une aiguille et du fil. Je passais devant la jeune femme, et la fixait droit dans les yeux. Je lui montrais l'aiguille, elle semblait sous le choc, ou alors n'était pas loquace, raison de plus pour lui expliquer chacun de mes gestes, mieux valait la prévenir, j'aurais été bien aise d'une réaction de folie de sa part.

Je vais maintenant recoudre tes plaies, toutes tes plaies même les plus anciennes qui n'ont pas eu l'occasion de cicatriser comme il le fallait.

J'attendais un signe d'approbation de sa part, au bout de quelques instant j'ajoutais.

Cela va aller ? Tu vas pouvoir supporter la douleur ? J'en ait pour dix longues minutes ma petite.

Enfin je passais derrière et commençait à recoudre les blessures les plus profondes puis les moins profondes. Je tentais d'être la plus rapide et la plus délicate possible, la pauvre enfant elle n'avait pas besoin de souffrir plus que cela. Une fois finie je me tournais de nouveau vers elle. Je lui souris, elle ne semblait pas avoir pleuré ou autre. Sa résistance à la douleur était incroyable, c'était presque inhumain, les sévices qu'elle avait subis n'y était certainement pas pour rien. Il fallait maintenant que je l'habille après avoir découpée sa chemise. Je réalisais alors que je ne m'étais pas présenté à ma nouvelle patiente, décidément les urgences me font parfois oublier les bonnes manières.

Je suis le Docteur Quinn, je vais te chercher une chemise pour t'habiller tu ne peux pas rester ainsi, tu risques d'attraper froid. Si jamais tu as trop froid n'hésite pas à te rapprocher de la cheminé qui est au fond de la pièce.

Je passais dans une autre pièce à l'étage où se trouvait une grande armoire où je gardais un nombre incalculable de chemise blanches plus ou moins tachées irrémédiablement par le sang. J'avais beau avoir frotté je n'ai jamais réussir à faire partir les taches, c'est déjà un miracle que mes mains ne restent pas rougies par les opérations. Une fois de retour auprès de notre nouvelle élève, je lui adressais quelques recommandation en l'aidant à passer sa chemise.

Essaye de faire le moins de mouvement brusque possible pour ne pas casser les fils et réouvrir tes plaies.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Les dommages collatéraux de la vengeance de Junior Simsons (Pv : Sohvi Karjalainen, Daniel J. Field)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dommages Collatéraux} Luka
» [Ingram] Dommages collatéraux.
» Fugue, prémices d'ennuis collatéraux - Hôtel de Courtenvaux [rp unique]
» Les pluies diluviennes causent d'immenses dommages
» Équipe Canada Junior Édition 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In a faraway land :: Le pensionnat :: L'infirmerie-